lundi 21 juin 2021

ABSTENTION…. UN DROIT ? VOTER : UN DEVOIR !

 Dans le silence général  dû à l’absence inhabituelle sur nos écrans et autres médias de la plupart des "bonimenteurs” politiques patentés, le résultat, ce dimanche,  ne s’est pas fait attendre !

Un masse d’électeurs n'ont pas pris la peine de se déplacer et cela me sidère !


Je suis d’une nature très indépendante et n’attend pas qu’on me dise ce que je dois  penser ! …et, je l'avoue, j ’ai bien failli faire de même, mais je me suis dit que c’était “pas la règle du  jeu” et que je n’allais pas me défiler…… trop “facile “ de râler en se "planquant" chez soi ou dans la masse d’une foule  !


J’imagine que les “envies” des abstentionnistes  ont été plutôt : de prendre l’air, de souffler, de se réunir de diverses manières festives… bref de s’oxygéner le cerveau  d’une manière ou d’une autre, suite au silence imposé par la longue et difficile situation sanitaire 

Mais tout de même, ça ne prend pas un temps fou d’aller mettre un bulletin dans une urne  ni de l’envoyer par procuration !!


Dans mon village, quand je suis rentrée dans la salle destinée à cet effet, j’ai été surprise par le silence qui  y régnait…..  7 personnes étaient là à attendre d’éventuels votants….. 

Je les en remercie !

Comme je remercie ceux et celles qui veulent bien prendre en charge la gestion de nos communes et de nos régions...... 

J’ai l’ouïe assez fine et lorsque je me suis “pointée” près de l’entrée, j’ai entendu : “voilà quelqu’un !” … répèté par deux fois ! Cela m’a fait sourire !  Mais j’étais loin d’imaginer la réalité du “terrain” ! C'est le soir sur l'écran qu'elle m'est apparue.


Chaleureusement accueillie, et comme tous me connaissaient, car le village est petit, le passage dans les urnes a été rapide….. !

Bref c’était étrange comme ambiance……

A mes compatriotes qui étaient en état de se déplacer, et qui se sont abstenus, je pose cette question :  

Aviez vous une vraie raison de ne pas vous intéresser à l’avenir de votre département ni à celui de votre Région   ? 


Et n’est ce pas aussi un manque total de respect pour toutes celles et ceux  qui vous ont sacrifié une journée ? 

jeudi 10 juin 2021

TOP CHEF - suite : LE PLEBISCITE…… ILS MERITENT D’ÊTRE “EX AEQUO”

 Depuis hier soir, les jeux sont faits ! 

Entre expérience de  grand  palace et créativité de bord de mer, entre brigade et bistrot....  si vous aviez été invités à trancher au final de ce concours, qu’auriez vous choisi ?

…….. personnellement   (tout comme Philippe Etchebeste, et Paul Pairet),  et de par ma formation,  j’aurais choisi l’audace et la créativité ! C'est donc a Sarah que j'aurais mis 6 et  à Mohamed 4....

    Les discours répétés de la chef Darroz m ’ont un tantinet agacée : elle n’avait de cesse de tirer la corde sensible des téléspectateurs en avançant les aléas du  cursus de son “poulain”, et trop c’est trop ! 

Il faut un jour tourner la page !

 Revenons donc à ce concours….. 

La récompense est  assez conséquente ! Elle m'a surprise ! Recevoir un cheque de  :

54 816,00 €  n'est pas  anodin !

               Cela mérite que l’on se surpasse et que l’on transpire un peu  !.....


L'accolade des deux finalistes (Mohamed et Sarah) avant le dernier round.

Moi je serais Mohamed, compte tenu des votes des coachs et de ceux des dégustateurs, je partagerais ce chèque avec Sarah ! Ce serait le fait d'un gentleman !....


Le lauréat se montrerai fair play s'il partageait son prix avec sa partenaire !

A y regarder de plus près, et comme je le dis plus haut, je  place ces deux compétiteurs   : “ex aequo”, d’ailleurs cela correspond au vote de leurs chefs de brigade !


Un fois les résultats annoncés, je me suis dit   que Sarah, qui est indépendante, ne risque rien à la place de seconde,  tandis que Mohamed qui travaille en Palace se trouve dans une  situation   plus “sensible” s’il est jugé second ! 

Qu’en pensez vous ? 

Compte-t-il s'installer à son compte.... dans lequel cas, cette somme lui serait bien utile.



Mon analyse : 

Un : Sarah tout au long du jeu est restée “droite dans ses bottes” ! A demi confiante, elle a montré d’énormes qualités et  un psychisme des plus solides ! 

B R A V O !


Deux : la puissance du homard contre la subtilité de la coquille St Jacques illustrent parfaitement le duel ! 



Trois : Sarah à montré une efficacité hors pair devant les aléas survenus durant la finale du concours ! Réactions rapides et immédiates, voltefaces bien ciblées devant les problèmes posés et sans se démonter ° 

Je prends comme exemple : le passage de la préparation des St Jacques rangées dans le congélateur qu’elle croyait être un frigo ! La jeune femme   a immédiatement réagi et trouvé la parade.   Les sortant légèrement durcies par le gel, elle les a passées immédiatement  au grill…..

Les Saint-Jacques passées au grill.....

Un autre cas s’est produit ensuite  : l’utilisation des parures d’agneau qui a été une solution intéressante lorsqu’elle a pris conscience de l’insuffisance de son approvisionnement en épaules…….  rappelons qu’elle tient un bistrot !….. ce n’est pas le même métier que celui de chef de Brigade que pratique son challenger ! On ne "joue" pas avec les mêmes quantités.....  de plus, elle n'est pas "portée" sur la viande !


Pour Mohamed, il a fallu que les chefs insistent fortement et le poussent à revoir la réalisation par lui seul  de ses sauces (son point fort) alors qu’il  avait décidé de déléguer cette tache à l’un de ses aides   ! Cela m'a consternée !



Ce qui prouve que :

Le mental, c’est important dans un concours ! 


Pour toutes ces raisons et comme je l’ai dit plus haut,  je les place EXAEQUO !

L'entrée de Mohamed - homard a la nage


Note : très sympathique la joyeuse participation des anciens concurrents de la saison dans les deux brigades ! C’était “enlevé” et positif ! Bravo !


Photos prises durant l'emission

Enfin, Sarah a été très cohérente qui a joué le “terre mer” tout au long de son menu, Mohammed, lui, "le roi de la sauce" à shooté dans la tradition de haut niveau ! 

Je leur souhaite un avenir souriant où ils pourront “s’éclater” à fond !


Vive la gastronomie française ! Ces candidats nous ont offert de bons moments délassants et gourmands. 

PS : si vous n'avez pas jeté un coup d'oeil sur la suite de l'émission, faites le en replay : quelle colossale entreprise ! 


mardi 8 juin 2021

C'EST COMME CHEZ MONET ICI EN BOURGOGNE.......

 Juste deux trois clichés que je fis cet après midi par   temps   gris mais fleuri.....  sur les petites routes du plateau au dessus de Dijon..... Pour vous faire plaisir.

Mes clichés n'ont ils pas un petit air "à la  Monet ?........."

Je les ai faits depuis mon volant car dans ces petites routes départementales, impossible de se garer correctement.....  et il fallait faire vite ! d'où le "flou artistique" !

Photos Msg@21 - non libres de droits.


...et puis, au detour du chemin......

...la nature déborde !.......
Au loin dans le champ les stygmates qui marquent le passage des sangliers cet hiver : ils ont laissé le pré tondu.....

samedi 5 juin 2021

TOP CHEF….. DEMI-FINALE : JE ME SUIS ENDORMIE AVANT LA FIN !

Pas la peine de veiller si tard ! Je me suis endormie avant le choix des candidats !  Si bien que j’ai du aller le repêcher  sur le net !

Même si je suis en retard sur l’horloge, je tiens cependant à donner mes impressions !

En concurrence comme vous l'avez vu : Sarah Mainguy, Matthias Marc et Mohamed Cheik

Le défi lancé cette fois ci par le concurrent Matthias Marc était  “cuisiner en entier un agneau de lait……” 

Ce qui m’a choquée  c’est que :  partant de la carcasse, l’exercice se terminait  sur les assiettes par quelques éléments disparates de la bête, lesquels  étaient  disséminés en quelques “bouchées” ça et là  !…. franchement je n’applaudis pas ! 

D’autant que, nous les téléspectateurs n’ayant accès  ni au gout, ni aux odeurs…. L’oeil ne suffisait plus à nous réjouir   ! 

De mon point de vue,   le defi avec la démonstration du   dépeçage de l’agneau en cinq minutes par le challenger m’a plutôt écœurée !

C’était donc un défi   hors  sujet ! Il ne s’agissait pas   "d'un concours de boucherie” mais d’ un concours de  cuisine que diable  ! Et pour moi un concours de cuisine ce sont les merveilles qu’on peut  tirer selon le talent et l’imagination de chacun  d’un produit !

Outre cela,  peux-t-on comparer la force physique d’un homme  entrainé à cet exercice, à celle d’une femme qui a surement appris ces gestes mais dont ce n’est pas l’ordinaire ? 

Les couteaux aussi tranchants soient-ils, ne font pas tout ! Et je trouve que la concurrente s’en est plutôt pas trop mal  tirée  compte tenu de ce  handicap !

Mon point de vue : Michel Sarran a fait le choix que j’aurais fait moi même !

Document provenant du net

 La surprenante   cuisine innovante de Sarah vaut mille fois plus que le  découpage hystérique de l’agneau  ! 

 

Je suis allée lire l’interview de Matthias Marc sur Télé Loisir et je lui tire mon chapeau car je trouve qu’il a fort bien réagi aux questions qui lui étaient posées. Un point pour lui !


A visiter différents sites, j’ai senti aussi un peu de   misogynie chez Mohammed….. lors du “défi” proposé par   Sarah tandis que Marc montrait  beaucoup d’humour  …..!  


De plus Le premier de ces deux cuisiniers n’a pris aucun risque en cuisinant l'agneau a partir de ses produits traditionnels ! 


Quant à Sarah, je la trouve décontractée et vraiment sympa !  “J’ai pris Top Chef comme une occasion de me mettre un coup de pied au cul, dit-elle, ça a été le cas ! J’ai gagné plusieurs années d’expérience en peu de temps.” - Extrait de : interwiew de “20 minutes”.


Reste à découvrir la finale !  De mon point de vue, Sarah mérite de gagner, non pas parce que c'est une femme, mais parce qu' elle apporte une approche nouvelle à la grande cuisine !

Mathias et sarah : les finalistes. Doc provenant du net.

...Je crains que faire intervenir toute une batterie de cuisiniers pour un repas final ne joue pas en sa faveur ! Sarah est une "soliste" de haut niveau ! 

Qui vivra verra ! 


dimanche 30 mai 2021

C'EST LE JOUR DE LA FETE DES MÈRES !.... UN BEAU POÈME !

Voici un beau poeme que j'ai relevé dans le livre  

“Une vie entre les pages” - de Cristina Caboni

Il s'agit de la citation d'un poème de Veronica Shoffstall - années 70


Extrait : P 369

Photo Msg@21

C'est le doux conseil que pourrait donner une maman à son enfant pour affronter la délicate gestion des rapports humains........

J'espère que vous y trouverez autant d'émotion que j'ai pu en éprouver par sa lecture car je trouve qu'il dit juste !......

 "Un jour tu sauras

La subtile différence qu’il existe 

Entre tenir une main et enchaîner une âme

Et tu sauras que l’Amour ce n’est pas s’appuyer 

Sur quelqu’un,

Et qu’une présence n’est jamais acquise.


Et tu comprendras 

Qu’un baiser n’est pas un contrat


Qu’un cadeau n’est pas une promesse,

Et tu commenceras à accepter des défaites

La tête haute, le regard droit

Avec la grâce d’un adulte 

Et non le chagrin d’un enfant.


Et tu sauras 

Que ta route se construit chaque jour

Car demain

N’est pas une terre assez ferme pour y construire quoi que ce soit

Et le futur  parfois

S’effondre en plein vol.

Un jour tu sauras

Qu’on se brûle à vouloir s’approcher trop près du soleil

Et tu cultiveras ton propre jardin

Tu embelliras ton âme

Au lieu d’attendre

Que quelqu’un t’apporte des fleurs.


Et tu sauras

Que tu peux tout endurer

Que ta force est immense

Tu connaitras enfin ta valeur."



lundi 17 mai 2021

C’EST TOUJOURS LA PÊCHE A LA LIGNE SUR CULTUREBOX ! Decouverte : Sebastião Salgado photographe

 J’ai eu la chance de ne pas m'endormir, tard dans la soirée, et de tomber, sur cette chaine, par le plus grand des hasards, sur une interwiew de      :

Sebastião Salgado (né au Brésil en 1944) Le connaissez vous ?


Sebatiano Salgano  photographe - photo prise pendant l'emission.

“Le photographe c’est le miroir et la mémoire de l’histoire” dit-il  - sic.


C’est un Grand photographe  travaillant principalement en argentique noir et blanc,  mais aussi  de par l’évolution des nouvelles technologies, en numérique et en “techniques mixtes” de son invention. C’est aussi un écologiste qui replante des arbres en Amazonie, chaque fois qu’il peut récupérer des fonds à cette fin. 

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il dégage une sacrée énergie et surtout qu’il a une expérience extraordinaire de la photographie ! Les grandes agences internationales ne s’y sont pas trompées.

Malgré sa grande expérience, le  choix de ses innombrables clichés passe toujours par la planche contact  de 10 x 12 cm afin de ne garder que les clichés les plus “pointus”. En général il n’utilise pas le recadrage.

Pour lui, le numérique seul n’est pas suffisant pour traduire les nuances d’un cliché. Il va, dit-il  jusqu’à utiliser un traitement Tri-X ou T-Max P3200 pour ajouter du grain et se rapprocher de l’aspect des photos argentiques. Cela conditionne pour le tirage un traitement particulier sur un “internégatif”. Il utilise alors un papier baryté argentique.

Ce globe trotteur infatigable, son épouse Lélia et leur équipe parcourent ainsi la planète en quête de reportages qui sont de véritables expéditions. Celles-ci nécessitent de longues semaines de préparation en amont - et de traitement en aval - du reportage proprement dit !

“Le plus difficile c’est de choisir dans l’énorme quantité de clichés pris, ceux qui vont être conservés…. Car je peux rapporter d’un reportage 6 à 8000 clichés de très bonne qualité !"

Cliché provenant du net. Il s'agit d'une manifestation de paysans au Bresil.

“Quand j’édite, dit-il, j’ai donc besoin d’un autre oeil pour recentrer mes choix…” !

Mais ce qui m’a plu dans son interview faite lors d’une “master classe de France-Culture" et retransmise sur Culurebox ce 17 mai, c’est de constater que, aussi grand que soit   le photographe , aussi bien équipé et aussi bien secondé, 

ce qui compte, ce qui est  primordial dans son travail, c’est l'instant fugitif où il “voit” et fait sa photo……  Ainsi, et c’est mon avis, tout le monde peut faire de la photographie, mais seuls quelques uns, qui ont un regard, une sensibilité particulière,  peuvent être de bons, voir de grands photographes….

Interrogé sur ce point il répond : 


“Ce qui est essentiel pour moi c’est essentiel pour le sujet. Je prends mon temps pour faire mes photos. “

“Il faut du temps  pour qu’une fraction de seconde existe”.

                il faut quitter sa base de confort et accepter de “flotter” . 


Mais pourquoi me direz-vous privilégie-t-il le cliché noir et blanc ? 

Réponse : il constate bien simplement ceci : “la couleur me fait perdre ma concentration d’esprit. Le noir et blanc pour moi est un refuge” !

Enfin pour ce qui est de l’utilité de ce média, le photographe affirme que c’est un témoignage irremplaçable de notre époque, ajoutant que nous, les humains, sommes tous des “animaux politiques” ! Et que les machines, aussi perfectionnées soient elles, ne pourront jamais suppléer à notre liberté d’expression (comprenez : sentiment - émotion)  . 

Des livres à découvrir et acheter :



Culturebox c'est sur le canal 14 de la TNT - On peut trouver son programme sur le net mais pas en revues :  https://www.francetvpro.fr

Question : cette nouvelle chaine disparaitra-t-elle vraiment comme c'est annoncé lorsque les spectacles reprendront. Ce serait bien dommage !



jeudi 6 mai 2021

ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE NAPOLEON

 Vous souvenez vous que, lors de son élection présidentielle, j’avais fait un article ou je disais que je trouvais que Mr Macron avait une certaine ressemblance physique avec le  visage et la taille de NAPOLÉON. (post du 8 mai 2017)

La comparaison s'arrête là ! et les tableaux ci dessous ne sont pas de  ceux qui appellent cette comparaison !!!!!!

 Pour ce qui est du comportement de l'illustre général puis empereur, c’est autre chose….. autre temps, autre contexte, autres préoccupations et autres moeurs !


Je suis d’accord avec le Président…. sur ce point  :

“NE JUGEONS PAS NAPOLÉON A L’AULNE DE NOS VALEURS ACTUELLES” !

Il a parfaitement raison !

Non seulement ce serait ridicule , mais ça n’apporterait rien de constructif !


Bonaparte au pont d'Arcole - détail

Tout règne comporte du positif et du négatif…. directement (ou non) imputable à son chef, mais aussi à l’équipe qui l’entoure  et aux conditions économico-culturelles  du moment……!

Comme on dit :

“la critique est facile, mais l’art est difficile !”


Dans le grand tintamarre de la Révolution, il fallait avoir un esprit bien clair pour envisager une restructuration administrative du pays et Bonaparte avait cette qualité là ! 



Je me demande quelles reformes il aurait entreprises de nos jours !…… Ca aurait certainement "valsé" !.....

et nul doute qu'à l'heure qu'il est, vue l'actualité maritime,  il serait certainement sur le pied de guerre concernant la fière Albion et les problèmes de notre flotte de pêche !.....


Napoléon, son oeuvre accomplie, a restructuré la gestion de la France qui, devenue impériale deviendra ensuite   républicaine…… Un regime que nous connaissons toujours.

Il y avait pourtant "un ver" dans ce système ! 

Et ce ver s’agite toujours : c'est cette soif de régner  qu’ont ces hommes et ces femmes politiques et les bagarres de palais que se font tous ces candidats (et leurs partisans)  pour monter les marches vers l’Elysée ! …et qu’importe pour eux si, dans leur courses à l’élection, ils provoquent des   remous   dans l’opinion causant des dommages collatéraux…. la fin justifie les moyen pourrait-on dire !


Ce comportement de clans est dans la nature humaine, mais combien nous souffrons de toutes ces   “batailles” claniques … gauche /Droite, Droite/gauche, Centre, Extrémistes etc….. et de leurs conséquences, qui agitent en permanence l’actualité politique du pays……apportant leurs lots  parfois fort lourds de conséquences et de nuisances !

vendredi 16 avril 2021

SUR "LES HAUTS" DE LA CAPITALE DES DUCS, DES MORILLES DEFIENT LE GEL……

 Lors d’une de mes courtes promenades, cette semaine, et malgré le retour du gel sur le plateau (nous sommes au dessus de Dijon, à 500m d’altitude) la surprise a été grande en découvrant que ces demoiselles, les morilles,  avaient pointé leur nez !

Voyez plutôt !<<<

Quatre magnifiques spécimen de morilles blondes, poussées dans les broussailles et les ronces, près d’un orchis mascula en fleur !

Photos msg@21

la qualité de mes photos prises avec le portable laissent à désirer !
désolée....... 

Les champignons se confondent tellement bien avec leur environnement  que ce fut un bonheur de les découvrir, et de les ramasser……

Il y a quelques jours, quelqu’un à qui je disais que c’était le moment de les chercher m’a rit au nez… et pourtant ! la preuve est là, toute simple, à deux pas des coucous, violettes et euphorbes……



Je les fait sécher car je trouve qu’elles ont plus de parfum lorsque, pour les cuisiner,on les réhydrate ….. et puis, on peut les conserver le temps qu’on veut….
Attention, même réhydratées, les morilles doivent toujours se consommer bien  cuites.



J’ai appris que ce champignon était l’ami des transits paresseux….. grâce à sa grande teneur en fibres douces, et qu’on y trouvait de nombreuses vitamines B- E. D mais qu’elle contenait des hémolysines qui détruisent les globules rouges.

Cependant mangez les avec modération : elles sont là uniquement pour apporter leur parfum et ce parfum se dégage mieux du champignon séché.

Pour un plat moyen, 6 belles morilles suffisent. Vous pouvez leur ajouter d’autres champignons.


Cueillette : le champignon doit présenter un aspect frais , sec et velouté……(ne pas être visqueux)

On peut le faire sécher à l’air libre ou a dans un four a basse température.

N’hésitez pas à le tapoter de temps en temps pour faire tomber les quelques insectes qui pourraient y avoir pris domicile…. En général, de minuscules coléoptères.


Les belles ont commencé à sécher.....

Tout comme la truffe, il en faut peu pour parfumer le beurre ou la crème qui accompagneront pâtes ou viandes blanches…… oeufs brouillés etc…d’autres préparations son possibles…..


Ces morilles appartiennent a la variété morilles rondes (ou blondes) Leur couleur   fait qu’on a du mal a les distinguer parmi les feuilles sèches et les broussailles…..


Ces champignons aiment à pousser dans un sol forestier qui a été remué.

mardi 23 mars 2021

CULTURBOX - CANAL 19 - ENCORE DES PETITS DETAILS A REGLER......

 Chers lecteurs, cela fait deux fois que je me dis que certaines émissions de Culturbox  sont de petits bijoux. qui mériteraient d'être mieux annoncés.... tels ces deux là que  j'ai failli manquer !

A l'heure où les salles de spectacle  sont fermées, quelle belle opportunité que de pouvoir se distraire en regardant des productions de qualité qui nous permettent de nous évader de notre univers oh combien morose !

Et pourtant, je suis "tombée" dessus tout à fait par accident, en zappant, car  mon journal télé habituel ne donne toujours pas signe de l'existence de la chaine 19 !......

Je suis donc allée voir sur la toile si je trouvais un programme. 

Oui, il y en a bien un sur le site de "telerama". intitulé "grilles Culturebox - Canal 19  /France TvPro.fr.

Ceci dit, on trouve une page qui   donne heures et titres.... c'est un peu spartiate ! Mais c'est dejà ça !

J'y ai repéré les deux prestations : 

ci dessous : "BIS" qui se passait à Rochefort avec Isabelle Autissier, ou il est question de ses exploits, de l'Hermione et d'un sculpteur à la scie sauteuse...... Jürgen Lingel Rebetez  et celle d'hier soir qui avait pour thème le spectacle "Play" donné à l'Opera Garnier

Mais pas un détail du contenu cependant.......

Isabelle Autissier à Rochefort........

Peut être aurons nous bientôt le plaisir de voir ce vide comblé ? Du moins je l'espère car j'avoue avoir la chance de passer deux excellents moments en les regardant .

 Pour ce qui est du spectacle de danse ci dessous  : le création d'Alexander Ekman avec la troupe des danseurs de l'opéra Garnier,   fut un véritable "dépoussiérage" tout à fait ludique.... L'ensemble était magique dans sa simplicité et ses modes d'expression ! Enfin je respirais sans avoir à subir ces contorsions excessives dont nous gratifient trop souvent les spectacles de danse contemporaine..... Je ne me suis pas ennuyée un seul instant tant étaient "fraiches" et surprenantes les propositions variées de situations ! 

Les 36 danseurs vêtus en jupettes et trainings gris jonglaient avec d'énormes cubes descendus des cintres et des ballons. La fosse d'orchestre. était saturée, elle,  de ballons verts, tels de gros petits pois,  dans lesquels certains danseurs firent quelques plongeons.... La lumière était douce et  la musique  électro-jazz  de Mikael Karson,  élégante, rythmée, mais jamais prégnante...... La joie et l'énergie étaient parfaitement  dosées et inventives ! Pas de vieux poncis..... vraiment c'était un bonheur !


Photos prises pendant l'émission....

 L'orchestre, lui avait pris place sur une mezzanine en fond de scène et une chanteuse de gospel ("Callie") apportait un soupçon de sentiment à l'ensemble ! C'était vraiment très réussi.

 En fin de spectacle, d'énormes baudruches blanches, telles des oeufs d'autruches géants....  envahirent la salle de spectacle poussées çà et là par les spectateurs enthousiastes ! Chagall a du sourire du haut de son plafond et envoyer quelques volatils !......

Chapeau aux danseurs pour avoir retenu une telle chorégraphie...... a la fois drôle, variée.... et très inventive dans un mode d'expression assez minimaliste. Plus de marche que de pointes.... c'était reposant ! Je ne me suis pas ennuyée un seul instant ! du Grand art, et pourtant je ne suis pas du tout portée sur les spectacles de  danse !

Je souhaite un vif succès à ce spectacle qui frise la perfection tout en ignorant la fadeur.

J'ai entrevu sur cette chaine, pour le 28 mars, à 21h59 une émission sur le peintre "Yan Pei ming"... pour ceux que cela intéresse......


dimanche 14 mars 2021

L'OUVERTURE DE LA PÊCHE ET LE RESPECT DE L'ANIMAL..... MON INDIGNATION......

  Chers lecteurs, un jour où je me promenais au bord du lac Kir de Dijon..... je fus assez stupéfaite de voir un jeune homme aussi bien installé. Il m'autorisa à le photographier.... 

Un pêcheur bien équipé - photo Msg@19

A l'époque, on pouvait encore pêcher dans le lac Kir, mais l'équipement  des adeptes, dans son ensemble était beaucoup plus modeste  ! Un pliant, une nasse, une canne et un hameçon en général sans même de  moulinet.....des appâts et beaucoup de patience !.....

Apparemment ce jeune homme ne faisait que  se donner le plaisir de déployer son beau matériel pour "l'aérer".... à moins qu'il  ait cherché quelque acheteur ? ou bien s'adonnait il a d'autres observations....  il n'avait aucune capture ! Le sujet était pour le moins intriguant, et mon instinct photographique m'incita à  fixer là un cliché du " pêcheur passionné" !

Pourquoi je vous mets cette image ? Parce qu'elle est parfaitement étonnante ! je ne doute pas d'ailleurs qu'il se soit servi de tout ce matériel  dans quelques concours de pêche ! J'espère aussi qu'il a fait de belles prises !

Mais il y a pêche et pêcheurs... et, sur ces derniers,   j'ai quand même deux mots à dire.

En Cote d'or, l'ouverture de la truite  a eu lieu hier 13 mars 2021. Elle avait certainement été préparée fébrilement par les candidats. Le plaisir de se glisser au calme, dans la nature est bien légitime !  et c'est pourtant en regardant ce reportage    que je me suis une fois de plus indignée !

A la télévision régionale : reportage du 13h. Le fédération procède au lâcher de truites
(ayant "la maille") la veille de l'ouverture.

Si une partie du reportage se passait dans le petit torrent du Suzon, dans le lieu dit "le Val Suzon", en Cote d'Or,  le reste lui, avait été filmé ailleurs, dans d'autres rivières  du Grand-Est. 

Lorsque je me suis  promenée, la semaine dernière, auprès de ce ruisseau,  j'ai constaté avec plaisir qu'il  y coulait à nouveau  des eaux transparentes, alors qu'il avait été à sec pendant presque tout l'été....ce qui avait entrainé hélas la disparition de toute faune  aquatique....    Je me suis dit alors, en voyant cette eau pure,  que ce serait bien d'aleviner, sachant que si l'été prochain était à nouveau trop sec, les animaux ne survivraient  pas plus......! Mais bon... qui ne tente rien n'a rien !

Le lâcher de poissons a donc bien été réalisé en temps voulu début de cette semaine afin de satisfaire les adhérents. Inutile de dire que ces poissons élevés en bassin devaient être heureux de retrouver des eaux vives,   mais qu'ils n'étaient pas encore, hélas, retournés à l'état  sauvages  ! L'instinct je l'espère a vite pris le dessus !

Ce qui m'a horripilée c'est de voir ensuite des images provenant d'autres rivières où les pêcheurs interviewés les attrapaient, les décrochaient  puis les remettaient à l'eau !

 Tiens donc, il n'est pas stressé le poisson, 

sa gueule n'est pas abimée !..... 

Sachant que pêcher est assez divertissant......Je conçois qu'on s'adonne à cette activité, mais alors, sauf cas de taille trop petite, qu'on pêche "pour se nourrir",  pas pour réaliser le seul geste de prédation... pas pour "s'amuser" au détriment d'un animal ! 

Pour revenir à mon sujet,  il semble logique que le pêcheur mette les animaux prélevés dans une nasse, dans l'eau.     Le cas échéant, qu'il les relâche  si la pêche  est insuffisante pour la consommation.

Je n'ai rien contre la chasse ni contre la pêche, mais s'il y a quelque chose que je ne peux pas supporter c'est que l'on puisse en faire   juste un sport  de capture !

La bête, certains s'en fichent complètement ! Et que je te l'attrape et que je te la remets à l'eau après avoir ôté l'hameçon, parfois en arrachant une partie de la gueule, parfois en coupant le fil à l'entrée de la gueule   tout en y laissant l'hameçon   !  

Il me semble qu'on se trouve ici dans le même cas de figure  que celui  du lâcher de faisans ou de cailles nourris et élevés par l'homme puis dispersés dans la campagne ici et là, quelques jours avant l'ouverture de la chasse.....  pour le bénéfice de  prédateurs de tous poils.

 Ces animaux ne connaissent pas les lieux et ne savent même pas se nourrir  par eux mêmes ! Tout juste si l'on ne peux pas les attraper à la main.

Qu'on pêche ou qu'on chasse, pourquoi pas, c'est l'occasion de prendre un bon bol de nature, mais qu'on le fasse pour se nourrir, ou pour d'autres raisons valables et bénéfiques à la faune  :

pas  seulement pour s'amuser ! 

Le respect de l'animal, ça existe !

Voici où je veux en venir :  n'y a-t-il pas une autre "chasse" tout aussi attrayante, et bien plus difficile,   qui ne fait de mal à aucune des parties : 

la chasse d'image !

...et pourquoi ne pas s'y adonner dans le calme   et la sérénité des lieux....

C'est là une bonne école de patience assortie  de  bonheurs multiples !

Jeunes enfants, rappelez vous que les indiens d'Amérique ne tuaient pas les animaux "pour faire des cartons", mais bien pour se nourrir, se vêtir, s'équiper sans faire de gâchis. Tout était pensé.