vendredi 16 avril 2021

SUR "LES HAUTS" DE LA CAPITALE DES DUCS, DES MORILLES DEFIENT LE GEL……

 Lors d’une de mes courtes promenades, cette semaine, et malgré le retour du gel sur le plateau (nous sommes au dessus de Dijon, à 500m d’altitude) la surprise a été grande en découvrant que ces demoiselles, les morilles,  avaient pointé leur nez !

Voyez plutôt !<<<

Quatre magnifiques spécimen de morilles blondes, poussées dans les broussailles et les ronces, près d’un orchis mascula en fleur !

Photos msg@21

la qualité de mes photos prises avec le portable laissent à désirer !
désolée....... 

Les champignons se confondent tellement bien avec leur environnement  que ce fut un bonheur de les découvrir, et de les ramasser……

Il y a quelques jours, quelqu’un à qui je disais que c’était le moment de les chercher m’a rit au nez… et pourtant ! la preuve est là, toute simple, à deux pas des coucous, violettes et euphorbes……



Je les fait sécher car je trouve qu’elles ont plus de parfum lorsque, pour les cuisiner,on les réhydrate ….. et puis, on peut les conserver le temps qu’on veut….
Attention, même réhydratées, les morilles doivent toujours se consommer bien  cuites.



J’ai appris que ce champignon était l’ami des transits paresseux….. grâce à sa grande teneur en fibres douces, et qu’on y trouvait de nombreuses vitamines B- E. D mais qu’elle contenait des hémolysines qui détruisent les globules rouges.

Cependant mangez les avec modération : elles sont là uniquement pour apporter leur parfum et ce parfum se dégage mieux du champignon séché.

Pour un plat moyen, 6 belles morilles suffisent. Vous pouvez leur ajouter d’autres champignons.


Cueillette : le champignon doit présenter un aspect frais , sec et velouté……(ne pas être visqueux)

On peut le faire sécher à l’air libre ou a dans un four a basse température.

N’hésitez pas à le tapoter de temps en temps pour faire tomber les quelques insectes qui pourraient y avoir pris domicile…. En général, de minuscules coléoptères.


Les belles ont commencé à sécher.....

Tout comme la truffe, il en faut peu pour parfumer le beurre ou la crème qui accompagneront pâtes ou viandes blanches…… oeufs brouillés etc…d’autres préparations son possibles…..


Ces morilles appartiennent a la variété morilles rondes (ou blondes) Leur couleur   fait qu’on a du mal a les distinguer parmi les feuilles sèches et les broussailles…..


Ces champignons aiment à pousser dans un sol forestier qui a été remué.

mardi 23 mars 2021

CULTURBOX - CANAL 19 - ENCORE DES PETITS DETAILS A REGLER......

 Chers lecteurs, cela fait deux fois que je me dis que certaines émissions de Culturbox  sont de petits bijoux. qui mériteraient d'être mieux annoncés.... tels ces deux là que  j'ai failli manquer !

A l'heure où les salles de spectacle  sont fermées, quelle belle opportunité que de pouvoir se distraire en regardant des productions de qualité qui nous permettent de nous évader de notre univers oh combien morose !

Et pourtant, je suis "tombée" dessus tout à fait par accident, en zappant, car  mon journal télé habituel ne donne toujours pas signe de l'existence de la chaine 19 !......

Je suis donc allée voir sur la toile si je trouvais un programme. 

Oui, il y en a bien un sur le site de "telerama". intitulé "grilles Culturebox - Canal 19  /France TvPro.fr.

Ceci dit, on trouve une page qui   donne heures et titres.... c'est un peu spartiate ! Mais c'est dejà ça !

J'y ai repéré les deux prestations : 

ci dessous : "BIS" qui se passait à Rochefort avec Isabelle Autissier, ou il est question de ses exploits, de l'Hermione et d'un sculpteur à la scie sauteuse...... Jürgen Lingel Rebetez  et celle d'hier soir qui avait pour thème le spectacle "Play" donné à l'Opera Garnier

Mais pas un détail du contenu cependant.......

Isabelle Autissier à Rochefort........

Peut être aurons nous bientôt le plaisir de voir ce vide comblé ? Du moins je l'espère car j'avoue avoir la chance de passer deux excellents moments en les regardant .

 Pour ce qui est du spectacle de danse ci dessous  : le création d'Alexander Ekman avec la troupe des danseurs de l'opéra Garnier,   fut un véritable "dépoussiérage" tout à fait ludique.... L'ensemble était magique dans sa simplicité et ses modes d'expression ! Enfin je respirais sans avoir à subir ces contorsions excessives dont nous gratifient trop souvent les spectacles de danse contemporaine..... Je ne me suis pas ennuyée un seul instant tant étaient "fraiches" et surprenantes les propositions variées de situations ! 

Les 36 danseurs vêtus en jupettes et trainings gris jonglaient avec d'énormes cubes descendus des cintres et des ballons. La fosse d'orchestre. était saturée, elle,  de ballons verts, tels de gros petits pois,  dans lesquels certains danseurs firent quelques plongeons.... La lumière était douce et  la musique  électro-jazz  de Mikael Karson,  élégante, rythmée, mais jamais prégnante...... La joie et l'énergie étaient parfaitement  dosées et inventives ! Pas de vieux poncis..... vraiment c'était un bonheur !


Photos prises pendant l'émission....

 L'orchestre, lui avait pris place sur une mezzanine en fond de scène et une chanteuse de gospel ("Callie") apportait un soupçon de sentiment à l'ensemble ! C'était vraiment très réussi.

 En fin de spectacle, d'énormes baudruches blanches, telles des oeufs d'autruches géants....  envahirent la salle de spectacle poussées çà et là par les spectateurs enthousiastes ! Chagall a du sourire du haut de son plafond et envoyer quelques volatils !......

Chapeau aux danseurs pour avoir retenu une telle chorégraphie...... a la fois drôle, variée.... et très inventive dans un mode d'expression assez minimaliste. Plus de marche que de pointes.... c'était reposant ! Je ne me suis pas ennuyée un seul instant ! du Grand art, et pourtant je ne suis pas du tout portée sur les spectacles de  danse !

Je souhaite un vif succès à ce spectacle qui frise la perfection tout en ignorant la fadeur.

J'ai entrevu sur cette chaine, pour le 28 mars, à 21h59 une émission sur le peintre "Yan Pei ming"... pour ceux que cela intéresse......


dimanche 14 mars 2021

L'OUVERTURE DE LA PÊCHE ET LE RESPECT DE L'ANIMAL..... MON INDIGNATION......

  Chers lecteurs, un jour où je me promenais au bord du lac Kir de Dijon..... je fus assez stupéfaite de voir un jeune homme aussi bien installé. Il m'autorisa à le photographier.... 

Un pêcheur bien équipé - photo Msg@19

A l'époque, on pouvait encore pêcher dans le lac Kir, mais l'équipement  des adeptes, dans son ensemble était beaucoup plus modeste  ! Un pliant, une nasse, une canne et un hameçon en général sans même de  moulinet.....des appâts et beaucoup de patience !.....

Apparemment ce jeune homme ne faisait que  se donner le plaisir de déployer son beau matériel pour "l'aérer".... à moins qu'il  ait cherché quelque acheteur ? ou bien s'adonnait il a d'autres observations....  il n'avait aucune capture ! Le sujet était pour le moins intriguant, et mon instinct photographique m'incita à  fixer là un cliché du " pêcheur passionné" !

Pourquoi je vous mets cette image ? Parce qu'elle est parfaitement étonnante ! je ne doute pas d'ailleurs qu'il se soit servi de tout ce matériel  dans quelques concours de pêche ! J'espère aussi qu'il a fait de belles prises !

Mais il y a pêche et pêcheurs... et, sur ces derniers,   j'ai quand même deux mots à dire.

En Cote d'or, l'ouverture de la truite  a eu lieu hier 13 mars 2021. Elle avait certainement été préparée fébrilement par les candidats. Le plaisir de se glisser au calme, dans la nature est bien légitime !  et c'est pourtant en regardant ce reportage    que je me suis une fois de plus indignée !

A la télévision régionale : reportage du 13h. Le fédération procède au lâcher de truites
(ayant "la maille") la veille de l'ouverture.

Si une partie du reportage se passait dans le petit torrent du Suzon, dans le lieu dit "le Val Suzon", en Cote d'Or,  le reste lui, avait été filmé ailleurs, dans d'autres rivières  du Grand-Est. 

Lorsque je me suis  promenée, la semaine dernière, auprès de ce ruisseau,  j'ai constaté avec plaisir qu'il  y coulait à nouveau  des eaux transparentes, alors qu'il avait été à sec pendant presque tout l'été....ce qui avait entrainé hélas la disparition de toute faune  aquatique....    Je me suis dit alors, en voyant cette eau pure,  que ce serait bien d'aleviner, sachant que si l'été prochain était à nouveau trop sec, les animaux ne survivraient  pas plus......! Mais bon... qui ne tente rien n'a rien !

Le lâcher de poissons a donc bien été réalisé en temps voulu début de cette semaine afin de satisfaire les adhérents. Inutile de dire que ces poissons élevés en bassin devaient être heureux de retrouver des eaux vives,   mais qu'ils n'étaient pas encore, hélas, retournés à l'état  sauvages  ! L'instinct je l'espère a vite pris le dessus !

Ce qui m'a horripilée c'est de voir ensuite des images provenant d'autres rivières où les pêcheurs interviewés les attrapaient, les décrochaient  puis les remettaient à l'eau !

 Tiens donc, il n'est pas stressé le poisson, 

sa gueule n'est pas abimée !..... 

Sachant que pêcher est assez divertissant......Je conçois qu'on s'adonne à cette activité, mais alors, sauf cas de taille trop petite, qu'on pêche "pour se nourrir",  pas pour réaliser le seul geste de prédation... pas pour "s'amuser" au détriment d'un animal ! 

Pour revenir à mon sujet,  il semble logique que le pêcheur mette les animaux prélevés dans une nasse, dans l'eau.     Le cas échéant, qu'il les relâche  si la pêche  est insuffisante pour la consommation.

Je n'ai rien contre la chasse ni contre la pêche, mais s'il y a quelque chose que je ne peux pas supporter c'est que l'on puisse en faire   juste un sport  de capture !

La bête, certains s'en fichent complètement ! Et que je te l'attrape et que je te la remets à l'eau après avoir ôté l'hameçon, parfois en arrachant une partie de la gueule, parfois en coupant le fil à l'entrée de la gueule   tout en y laissant l'hameçon   !  

Il me semble qu'on se trouve ici dans le même cas de figure  que celui  du lâcher de faisans ou de cailles nourris et élevés par l'homme puis dispersés dans la campagne ici et là, quelques jours avant l'ouverture de la chasse.....  pour le bénéfice de  prédateurs de tous poils.

 Ces animaux ne connaissent pas les lieux et ne savent même pas se nourrir  par eux mêmes ! Tout juste si l'on ne peux pas les attraper à la main.

Qu'on pêche ou qu'on chasse, pourquoi pas, c'est l'occasion de prendre un bon bol de nature, mais qu'on le fasse pour se nourrir, ou pour d'autres raisons valables et bénéfiques à la faune  :

pas  seulement pour s'amuser ! 

Le respect de l'animal, ça existe !

Voici où je veux en venir :  n'y a-t-il pas une autre "chasse" tout aussi attrayante, et bien plus difficile,   qui ne fait de mal à aucune des parties : 

la chasse d'image !

...et pourquoi ne pas s'y adonner dans le calme   et la sérénité des lieux....

C'est là une bonne école de patience assortie  de  bonheurs multiples !

Jeunes enfants, rappelez vous que les indiens d'Amérique ne tuaient pas les animaux "pour faire des cartons", mais bien pour se nourrir, se vêtir, s'équiper sans faire de gâchis. Tout était pensé.   

vendredi 5 mars 2021

L'INSOLITE FESTIN DE PLUMES.......

 Chers visiteurs, mes pérégrinations et le soleil radieux  m'ont amenée récemment au bord de l'eau.... le temps était fort beau, je dirais même radieux, et cela fait tellement de bien de sortir de tout ce "marasme journalistique" dont je reconnais qu'il est utile, mais qui nous "sape" tellement le moral si l'on n'y prend pas garde.....

Pour m'aérer le cerveau, je suis allée musarder....... voici le fruit photographique de quelques unes de mes modestes rencontres.....

Tout d'abord, et je ne vous le montrerai pas, j'ai croisé , sur le bas coté de la route de Troyes  un superbe renard tué par  une voiture..... sa fourrure était splendide et c'est tout ce que j'en ai vu.... mais j'ai pensé à sa petite famille qui doit  attendre encore à la tanière qu'arrive le diner, et cela m'a été "douloureux".....


Ensuite, voyez ci dessus,  au bord de l'étang, je vous propose les reste de ce festin   d'un autre renard plus chanceux !  A moins que ce ne soit celui d'un rapace......Photo que j'ai faite au réservoir de Cercay.....non loin de Pentier.

Les arabesques des  branches,  avant que ne poussent les premières feuilles,  ont attiré mon attention !
pas une seule feuille cependant...... ce sont les prémices du printemps !

Sur le sol meuble, j'ai vu les traces des promeneurs à deux et quatre pattes  auxquelles j'ai associé les miennes ......Plus loin,  dans les roseaux, les canards colverts faisaient la cour à quelques canes isolées ! Tout autour du plan d'eau, de nombreux oiseaux chantaient dans les saules et sur les haies......

J'ai poussé  la promenade le lendemain  dans un autre endroit, à Panges, un minuscule village  où se trouve  un merveilleux lavoir. J'ai profité de la lumière qui était bonne.......



Une carpe tranquille se prélassait dans la mare.... Je me suis "coulée"ensuite le long du Val Suzon ou percent les nivéoles..... un peu partout, en bord de ruisseau. 
Je me suis dit qu'il ferait bon  qu'il pleuve pour alimenter  un peu plus le  ruisseaux..... plus aucune truite  ni   grenouille :  trop de sécheresse l'été dernier......


Cependant je suis rentrée rassérénée ! Hormis ce grand arbre chargé de mousses, qui se réchauffait aux rayons descendus dans la combe,  j'ai senti que la nature était sur le point "d'exploser" de façon riante et généreuse.... encore un peu de patience et beaucoup d'attention pour continuer à en prendre soin, et à la respecter.......


vendredi 19 février 2021

ET LA MER CONTINUERA DE "DANSER" : UN ANNIVERSAIRE

 C’était récemment le vingtième  anniversaire de la disparition d’un artiste de grand talant qui se vit - de par sa fougue - surnommer le “fou chantant” : Charles Trenet.

Je ne comprendrais jamais comment cet homme a pu se "dés’aimer" au  point de se créer un look de clown. Il n’était pourtant pas laid, comme en témoignent les portraits, de sa jeunesse....

L'artiste photographié avec sa mère.
photo provenant du site "toutes ses chansons"

Il le dit lui même ! Il n ’aimait pas son visage “poupin”….. et pour cette raison, il se créa un personnage bouffon aux yeux révulsés et aux cheveux "crêpés" qu'il coiffa souvent  d’un petit chapeau mou d’Auguste…… 

Alors, je m'interroge ! Comment se peut il  que les personnes de son entourage ne l’aient pas raisonné sur ce point……. Sans doute son caractère n’était il pas facile…. et, surtout, n'était il pas "manipulable"  !

Sans doute aussi tenait-il de sa mère  (personne volontaire, en qui il avait une confiance sans borne et qui ne le "lâcha" jamais) cette force de liberté et d'indépendance qui le caractérisa.

Ne se plaisait-il pas à répéter "qu'il pratiquait "la joie" comme un sport !" ...et j'ai toujours trouvé ces mimiques, lorsqu'il les utilisait, beaucoup  trop forcées !

L'artiste interwievé par Jacques chancel.
Photo prise pendant l'émission de FR3

Qu'on "aime ou non " le personnage,  à l’écouter on ne peut que constater qu'il avait une très belle voix et de bien belles chansons dont il était le créateur pour la plupart. Celles-ci tranchaient  par leur style tout à fait original, sur l’ ensemble des prestations de ses collègues de l’époque.

De nombreux artistes, et pas des moindres  ont d’ailleurs choisi certaines d’entre elles pour les mettre à leurs répertoires  : Greco, Chevalier et quelques autres grands du music-hall ! 

Charles Trenet aura  eu un grand succès international grâce à la qualité de son oeuvre qui est indéniable. Son style d'ailleurs révolutionnera le monde du spectacle, créant alors un art indépendant, celui de la chanson d'interprète.

Compositeur et parolier, il a su mettre une grande poésie  dans ses poèmes-chantés, de la gaité, de la malice aussi, une élégance du verbe et un rythme fou qui tranchaient sur l’ensemble morose, voir "existentialiste" de ses confrères de l'époque. Lorsqu’on avait entendu l’un de ses “tubes”, on l’enregistrait presque immédiatement et on ne l’oubliait pas……..

Une autre chose qui est assez exceptionnelle, c'est la qualité de sa voix qu'il garda intacte, jusqu'à la fin, lors de son dernier concert  : il avait alors 86 ans. Sans doute avait il une nature solide et une bonne hygiène de vie.


Affiche de son dernier concert salle Pleyel

Parmi ses oeuvres, je crois que celle que je préfère c’est  “La mer”…. Elle m’a vraiment fait rêver, moi qui, depuis mon Charolais natal , ne l'avais encore  jamais vue. C'est sans doute grâce à cette chanson   que j’ai ensuite tant  aimé cet élément ….. 

 

Quant à la personnalité de l’artiste, c’est une toute autre histoire et il ne m’appartient pas d’en juger. Si je n'ai pas de sympathie pour le personnage, j'ai une grande admiration pour son oeuvre...... et je ne dois pas être seule dans ce cas !

Je pense que Trenet fait   partie  (comme  nombre d’autres artistes : écrivains, musiciens, acteurs...) de ceux qui, à défaut de me séduire, présentent pour moi cette particularité d'avoir produit une oeuvre "hors norme" et  laissé des "perles".... mais n’est ce pas parce qu'ils étaient  “eux” ,  que l’oeuvre qu'ils ont produite  présente des joyaux…. tel celui là par exemple !


La mer

Qu'on voit danser le long des golfes clairs

A des reflets d'argent

La mer

Des reflets changeants

Sous la pluie

La mer

Au ciel d'été confond

Ses blancs moutons

Avec les anges si purs

La mer

Bergère d'azur

Infinie


Photo MSG@14

Voyez

Près des étangs

Ces grands roseaux mouillés

Voyez

 Ces oiseaux blancs

Et ces maisons rouillées


Photo MSG@14

La mer

Les a bercés

Le long des golfes clairs

Et d'une chanson d'amour

La mer"

A bercé mon cœur pour la vie !

mardi 9 février 2021

DE LA PART D'UNE CHAROLAISE, N'EST-CE-PAS UN COMBLE DE FAIRE L'ÉLOGE D'UNE MONTBELIARDE ?



C'est en grande partie avec le lait de   la montbéliarde, que l'on fait la célèbre pâte de fromage devenue star : 
"La vache qui rit !"
Le célèbre portrait qu'en a fait son dessinateur initial dépasse de loin la réalité... 
Elle rit !
...et pourquoi rit-elle ?

 Cette “beauté”, née à Lons-le-Saulnier, il y a maintenant presque 100 ans  est   donc  en quelques sortes 

la  “Joconde” du fromage ! 

Je mesure mes mots !   Son dessinateur, c'est   Benjamin Rabier. 

Le dessin est surprenant pour l'époque qui   a fait d’elle  une star internationale  !

B. Rabier a des petits airs de Ph. Noiret, ne trouvez vous pas ?
A gauche, Gédéon le canard.

B. Rabier est l’un des premiers dessinateurs d'un genre nouveau, la bande dessinée, et son Gédéon, le canard, m’a beaucoup amusée lorsque j’étais petite et que j'en feuilletais les pages chez ma grand-mère ! L'homme  était admiré de Hergé qui s’inspira de  l’un de ses personnages vêtu d’un pantalon de golfe pour créér  Tintin ! 

B. Rabier était très populaire, il travaillait pour la presse et pour la jeunesse et il a écrit d’innombrables romans….

Mais revenons à notre vedette : "la vache qui rit" ! Elle  a également inspiré d’autres artistes…. On pourrait penser à Andy Warhol…. mais non... il a préféré un potage et du coca cola ! Cependant cela aurait très bien pu se faire ! D'autres artistes cependant s'en sont occupés : Buren, par exemple ! vous savez, l’artiste aux colonnes à rayures du Palais Royal !….. Voici ci-dessous un de ses présentoirs dans un supermarché..... On y retrouve ce qui a fait sa signature : les rayures......



Autre présentation..... boite collector.

Le marketing était en plein développement.  Tout  le long de sa carrière a été innovant ! La vache s'inscrit dans les premiers   clips publicitaires télévisuels comme  le prouve ci-dessous   celui de  la très populaire  Pauline Carton, dans les années 50, artiste   célèbre pour sa “gouaille”….


Pauline Carton a été longtemps une artiste radio ou elle animait une émission avec Raymond Souplex.

Le créateur de l'entreprise   c’est  : Léon Bel.  Jules Bel en sera ensuite    le génial promoteur ….. Son marketing avant l’heure reste encore un exemple !

Dès 1921, il a entrainé  son équipe avec laquelle ils  se sont  lancés dans une folle aventure ! 

Le produit était nouveau,  puisqu'il s’agissait d’une pâte à tartiner, et si on connaissait le fromage blanc, et les fromages moulés de toutes sortes, la ménagère d’après  guerre n’avait pas encore eu entre les mains un emballage aussi amusant ! De plus, il était fonctionnel : le produit se conservait bien, du fait de son conditionnement dans du papier d'aluminium,  et il était présenté en parts individuelles, donc transportable pour un goûter d’enfant. Soit : une pâte à tartiner pré découpée, savoureuse  et facile à utiliser.

A l’origine, si j’ai bien compris, c’est Graff qui créa cette pâte  (la tartinette graff)  et qui   vendit  le brevet à Bel.



Ce fromage bien sûr, par son goût et son coté pratique, a eu des suiveurs….. comme par exemple ci dessous : la vache sérieuse (je n’invente rien) qui perdra le procès engagé par le fromager d’origine et devra donner un autre nom à sa marque : celui de Grosjean…. Mais il n’est pas le seul ! 



Quoiqu’il en soit, la vache qui rit, sous diverses présentations et avec quelques modifications de goût, pour satisfaire certaines clientèles,  allait prendre un essor inattendu et conquérir le monde !

En Chine il porte le nom de : lè zhi niu

  • 乐芝牛 


Dans chaque pays, en plus de l’original, de nouvelles propositions  ont été offertes aux clients afin d'adapter  son  goût   à celui des autochtones…… ainsi, en France, en Egypte, en Inde, en Chine, au Maroc, en Amérique etc…. selon les palais on ne l’utilise pas de la même manière, bien que ce soit le même fromage,…..  et on en raffole !


Pour ma part, il me faisait rêver…. dans mon enfance, je le trouvais si joli ! ....mais  les supermarchés n’existant pas encore, nous ne le  vîmes que bien plus tard  sur notre table   et il  finit tout de même un jour par arriver dans le panier  des pique-niques familiaux…..! 

Mes chers frères   prirent aussi un plaisir certain à me baptiser “tartinette” ! Mais ceci c'était à cause d'une autre pâte de fromage de la marque Graf !


Pour nous, enfants, ce que nous aimions aussi beaucoup, c’était de collectionner les images et les buvards édités par les marques de l'époque….  Certains étaient fort beaux et on se les échangeaient à la recré……

Un buvard - série historique.

Note : je remercie   Fr3 Région qui nous a offert lundi soir cette émission fort intéressante.

mardi 2 février 2021

LE LOUP PÉRÉGRINE BIEN PAR LA COTE D’OR : JE L’AI VU…….

 A l’heure où le journal de Fr3 Bourgogne nous passe un reportage sur les agissements du loup en SAONE et LOIRE et en CÔTE d’Or, je tiens à apporter mon humble témoignage…..

Le loup, solitaire    circule bien de par  nos vallons et nos forêts bourguignonnes......

Pour ma part, je l’ai vu ! C'était  un jour de fin de printemps de 2019, au bord de la route de Troyes, à la sortie nord ouest de Dijon. Sortant de la lino, j'étais encore à petite vitesse, ce qui m'a permis de bien le regarder.....
J’avais bien mon appareil photo dans la voiture, mais vu la circulation et la configuration de la route Nationale à cet endroit…. (ligne blanche etc…..)  il était trop dangereux que je m’arrête sur un bas coté très  exigu? ! (Plusieurs accidents ayant déjà eu lieu  sur ce tronçon…..)

Je n’ai donc pas pu  faire un cliché et j’étais très contrariée ! 

J'ai pensé que ce devait être un jeune loup à la recherche d'une nouvelle meute.......

Cette rencontre  ne m’étonne absolument pas, car les bois ici sont nombreux qui  jouxtent  Dijon,   Hauteville ,  Vantoux  et se poursuivent sans discontinuer sur le nord (plateau de Langres) et sur l’ensemble nord ouest du département (du coté de Saint Seine, de Francheville) mais aussi au sud ouest,  par le Morvan tout proche  jusqu'en  Saône et Loire.


Assis sur son séant, sur le haut du talus, Il était en observation….. La circulation  semblait lui poser problème….. c’était une jeune bête qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à l'image ci dessous que j’ai trouvée plus tard dans une expo de photos animalières. Oreilles triangulaires,  front large en trapèze,   taches claires du pelage,  museau pointu  très légèrement “en trompette”, regard intense…. Il n’avait rien d’un berger allemand encore moins d'un malinois.  (J’en ai vu pas mal dans les concours de chiens truffiers et pense que j’aurais reconnu un chien) .



Tenez, voici ci dessous une photo que j'ai faite au zoo de l'Auxois qui abrite des loups blancs..... mêmes caractéristiques du faciès  !

J’étais assez sidérée je vous l’avoue, mais finalement, vu le nombre d’animaux sauvages qui gravitent ici, cela me semble tout à fait plausible  !

Chevreuils photographies en promenade près de chez moi....Photos MSG



Car ici l'on peut voire d'innombrables sangliers, laboureurs de récoltes lorsqu’il n’y a pas de barrières électriques pour protéger les cultures, des blaireaux, des renards et autres bêtes….    qui évoluent de jour comme de nuit, traversant les départementales et broutant ici  et là  dans les champs  bordant le  bois,   ou le long des petites routes vicinales,  de nuit et le matin tôt ou a l'heure où le soleil descend à l'horizon! (Les rencontres sont d'ailleurs parfois violentes pour la carrosserie, voire pour le conducteur......) Sans compter les dégats provoqués au niveau des récoltes..... à ce propos, savez vous que les cultivateurs ne doivent pas chasser sur leurs terres..... mais il s'agit là d'un autre chapitre que je n'aborderai pas......
Je vous dirais donc pour en revenir au sujet,  que cette vision, qui hélas ne s'est pas transformée en rencontre,  ne m’a pas étonnée   et que j’étais même vivement intéressée ! 

Cet  automne, une promeneuse du coté de Francheville en a signalé un, elle aussi. Elle a  envoyé la photo qu’elle avait pu faire au journal “Le Bien Public”. L’article était un peu sur la réserve, mais moi, je la crois…… et j'ai une amie qui habite près de Grançey le Chateau, à Courlon très exactement, qui, dans sa voiture,  en aurait croisé un également en bord de route, à la nuit tombée, il y a bien deux ans de cela. 

Moutons de race charolaise - Reportage de Fr3 - ce jour.

Le reportage de Fr3 parlait de  moutons charolais ayant subi l'attaque d'un loup, lequel avait été chassé par la suite par le lieutenant de louveterie qui fut interviewé pour la circonstance.  


C'est sûr que le traumatisme doit être énorme pour le berger comme  pour les animaux assaillis......   la question est  particulièrement "sensible" ! Petit mouton deviendra grand pourvu que "Dieu" lui prête vie..... mais je   vois mal le bocage charolais ou brionnais déjà brodé de haies vives, clôturé  électriquement  !


Si certains loups sont remis en liberté par les humains, ce  n’est un secret pour personne que le  loup  sauvage, lui, lorsqu'il est  chassé  d’une meute, part à la conquête d’un nouveau territoire et éventuellement d’une compagne…..nous ne pourrons pas l'empêcher..... nous avons vu déjà des documentaires fort bien faits, sur ce sujet. Ces animaux partant de l’Europe de l’Est   rejoingnent alors, dans une longue quête,  la côte Cantabrique…… 


Chers lecteurs, force est de constater que, vu qu'il n'y a plus, ou si peu  de "petit gibier"(lapins de garenne, lièvres et oiseaux sauvages divers) il devient difficile pour ce genre d'animal de se nourrir...... l'équilibre se trouve rompu.

samedi 30 janvier 2021

TROIS PETITS MEURTRES TROISÈME EPOQUE.......

 Quelle bonheur de retrouver cette production et surtout quelle surprise ! C'est le grand chamboulement : le revirement  total 

J'avoue que le lancement que j'avais aperçu, ici et là, n 'avait pas fais tilt, mais j'avais tort..... 

Fini  le duo bourru et bonhomme de la saison 1 : La Rosière et Lampion admirablement  servi par Antoine Dulery et Marius Renucci ! 

L' épisode le plus drôle : fut celui durant lequel Lampion transformé en "écrivaine" jouait l'épouse de La Rosière..... jusque dans son lit !.....  

 Le charme très glamour de la version 2 lui  succéda avec Swen Laurence, l'inspecteur introverti et un tantinet  mysogine,  

....Avril la trépidante (et un peu "collante")  journaliste et Marlène la secrétaire de rêve qui évoquait si finement Maryline.......   



Elodie Freck pendant la métamorphose.....

c'est à une toute autre ambiance que l'on est confrontés maintenant .... celle des années 70 !

L'inspecteur Greco est   une inspectrice (la première) qui a du poids dans tous les sens du terme, et il en faut pour tenir la barre au milieu des machos qui constituent  son équipe ! 

Je trouve que c'est formidable de la part de la production et de la réalisation de se renouveler ainsi quand on a déjà eu deux "formules" qui marchaient du tonnerre...... Cela prouve le talent de toute cette équipe, des scénaristes aux comédiens, des concepteurs aux techniciens de toutes sortes et le choix judicieux des acteurs ! 

 Quant aux décorateurs, maquilleurs, techniciens  et accessoiristes ! ils sont top  ! 

Dans les années 70, l'argent coulait à flot (trente glorieuses)  et les moeurs se libéraient, 68 étant passé par là.  Il y avait une débauche de créativité dans tous les domaines, que ce soit dans  l'architecture, la déco , la mode, les hippies..... et j'en passe ! Et cela est fort bien rendu ! La trame, elle,  est inspirée des fameux romans de la grande Agatha Christie ! Je pense qu'elle serait heureuse de découvrir ce spectacle !

Que le spectateur soit conscient que ce spectacle est pour lui un cadeau de  grand luxe. 

A voir en replay sur France.Tv pour tous ceux qui l'ont "raté"