vendredi 16 février 2018

FETE DU NOUVEL AN CHINOIS........DANS L'AGGLOMÉRATION DIJONNAISE.

C'est le Nouvel An chinois, et je vous souhaite longue vie !
Une ancienne forme du mot : Longévité (traditionnel 壽 shòu)
Pour ceux qui aiment faire la fête et veulent célébrer joyeusement l'année du chien de terre......

 ... Dijon avait déjà accroché ces lanternes, en janvier,  devant  la maison des cariatides.....
Photos MSG
 et demain se déroulera la fête du Nouvel an Chinois, du côté de la Fontaine d'Ouche.
Je vous joins l'affiche..... plus de détails sur le net !


mercredi 14 février 2018

NOSTALGIE - LE LAC

En ce jour de Saint Valentin, devenu si commercial, il me plait, à moi, de relire ce merveilleux poème de notre poète bourguignon : Alphonse de Lamartine...... peut être ressentirez vous, comme moi cette douce nostalgie ! Je vous le souhaite !

Le lac
Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour, 
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière, 
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre 
Où tu la vis s'asseoir !

Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes, 
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes 
Sur ses pieds adorés.

Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ; 
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence 
Tes flots harmonieux.

Tout à coup des accents inconnus à la terre 
Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
Laissa tomber ces mots :

" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! 
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices 
Des plus beaux de nos jours !

" Assez de malheureux ici-bas vous implorent, 
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

" Mais je demande en vain quelques moments encore, 
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore 
Va dissiper la nuit.

" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive, 
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ; 
Il coule, et nous passons ! "

Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse, 
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur, 
S'envolent loin de nous de la même vitesse 
Que les jours de malheur ?

Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface, 
Ne nous les rendra plus !

Éternité, néant, passé, sombres abîmes, 
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes 
Que vous nous ravissez ?

Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure ! 
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature, 
Au moins le souvenir !

Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages, 
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages 
Qui pendent sur tes eaux.

Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe, 
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface 
De ses molles clartés.

Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire, 
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !


lundi 12 février 2018

PERRINE LAFFONT DITE “PEPETTE”, EPUISEE ET RAVIE !


J'avoue que je ne connaissais pas cette discipline,  le ski de bosse...... 
Pas surprenant, d’ailleurs car j’ai toujours eu horreur de la glisse ..... sauf dans l’eau où je me sentais vraiment dans mon élément !
Alors lorsque j’ai découvert l'exploit de Perrine, , hier soir, j’ai été subjuguée !
je vous tire mon bonnet, jeune fille !
Quelle “niaque” et quelle belle simplicité !


Un superbe moment qui a du enchanter   nos jeunes, un succès dû à soi même, face à la nature, à son âpreté  et a sa démesure ! Aucune “triche” possible......
Je me suis demandée comment vous  pouviez aussi bien “absorber” ces bosses ! 
Vos genoux et votre colonne doivent en prendre un sacré coup, même avec une super technique !

“Epuisée”, avez vous dit ! On vous comprend.... et ravie : nous aussi !

et j’apprends à l’instant la victoire de Martin Fourcade qui signe ainsi sa troisième médaille d’or ! Il doit jubiler.......

samedi 10 février 2018

CHIENS CHINOIS : ETONNANTS, NON ?

Chers visiteurs, vous savez déjà que nous allons, le 16 prochain, entrer dans l'année du chien de terre !
l'occasion pour moi d'aller fouiner sur le net pour y trouver les races de chiens de l'Empire du Milieu.
Evidement, j'ai tout de suite pensé au pékinois, d'origine très ancienne (2000 ans !) dont j'ai croisé deux spécimen du coté de Tayuan, mais les autres...... grand point d'interrogation !

cliquer sur les images pour les agrandir.
Je me suis donc rendue sur le net, car il me paraissait improbable d'en trouver dans les chenils alentour.....
Voici quelques unes de mes trouvailles....
Le premier de tous, c'est le mastiff Thibétain......
cet énorme chien qui ressemble à un lion, l''agressivité en moins, est extrêmement rare et par le fait très couteux.
Ceux qui ont visité la Chine l'ont déjà vu trôner, à l'entrée des résidences mandarinales ou impériales..... ils prennent alors la forme d'un lion (les fameux chiens lions) et encadrent la principale porte d'entrée du palais, comme ici, à la Cité impériale de Beijing.
Le mal joue avec un globe, la femelle avec un petit.....
Ensuite, j''ai trouvé le chien de mon voisin, le Shar pei. de la taille d'un boxer, il inspire la confiance mais aussi le respect.

 Ce qui le caractérise : son poil hyper raide et impossible à caresser. Difficile de faire un câlin..... mais en tout cas, c'est un bon gardien.
et puis j'ai découvert deux autre bêtes dont je n'avais jamais entendu parler. d'abord, le chien de Chongqing.

Excellent chien de chasse , pas grand,  il en impose par sa robustesse, son intelligence, et son énergie. C'est une race très ancienne et très rare, et je n'en ai jamais croisé. Une remarque, il vaut mieux le tenir en laisse, car son caractère
peut devenir assez vite ombrageux.  Ce qui est surprenant chez lui, c'est sa queue qui se termine en pointe et qui ressemble à une tige de bambou.
Si vous n'avez pas personnellement un caractère fort, inutile d'espérer en avoir un. Vous ne serez pas à la hauteur.

Pour finir, je vous présente le chien à crête ! drôle de bestiole au poil si raz qu'on le croirait nu. Personnellement, je ne suis pas attirée. 
Ils sont tout petits. Voyez plutôt......

Je n'oublierai pas bien sur le chowchow, grosse boule de poils originaire de Mongolie
vous en trouverez une belle "collection" sur le site
http://dogtime.com/dog-breeds/chow-chow#/slide/10
c'est un peu un compromis entre le pékinois et le mastiff du Tibet....... beaucoup de couleurs dans les robes......
et le Carlin..... qui ressemble à un mini bouledogue.

et vous, en connaissez vous d'autres ?????

Un grand merci aux sites de chiens fort bien documentés où j'ai pu trouver une partie des photos de ces animaux introuvables dans mon environnement.......
......et, parmi tous ces toutous, s'en trouve-t-ils dont le nez serait assez fin pour chercher la truffe  ?

mardi 6 février 2018

FRACHON ! VOUS AVEZ DIT FRACHON ! COMME C'EST FÂCHEUX........



William FRACHOT, CAR C'EST BIEN FRACHOT qu'il se nomme,  
conserve ses deux étoiles au guide Michelin.. 
Ce doit être la  fête rue du chapeau Rouge à Dijon ! 
Interview du chef sur BFC business. photo MSG.
Un petit air à la “Bruel”, du talent et le soucis de tenir une ligne raffinée, de la grande cuisine, un espace agréable et discret, de multiples expériences enrichissantes, un second "top" à qui il a rendu hommage  et une bonne brigade, c'est tout cela, William Frachot. C’est aussi pour moi, un de mes meilleurs souvenirs gastronomiques, que j'ai eu à célébrer dans le cadre d'un repas de la Confrerie de la Truffe de Bourgogne. 
Le Chef bourguignon s’est exprimé aujourd’hui sur Fr3 Bourgogne.

Mais alors, messieurs les journalistes ! comment pouvez vous présenter ce grand chef en le sous titrant  :
 “William FRACHON” ! est ce qu’on parle de Boccuze ou de Loisot ? 
Faites attention tout de même ! surtout lorsqu’il s’agit de sous titrages du journal de  midi, sur F.3 !
C’est tout de même honteux !
Est ce que vous nous permettriez d'égratigner votre nom ? Alors, à plus forte raison faites attention lorsque vous sous titrez un grand talent !

Note pour les visiteurs de la Bourgogne : ”Le chapeau rouge”,  nom du restaurant,  correspond au fait que l'hostellerie du même nom dans laquelle il trouve tout naturellement sa place,  jouxte l’abside de la cathédrale Saint Benigne, où se situait l’evêché  de Dijon. Cette demeure  a été remplacée ensuite par l'école des Beaux arts...... ou j’ai passé quelques années !...... (rassurez vous, il n’y a pas de plaque sur la façade ! Je ris ! )


Autre nouvelle positive  :  un coup de chapeau à mon voisin : L’auberge de la Charme, à Prenois, qui garde son étoile.
Photo Msg.