mardi 30 juin 2020

HONTE AUX ABSTENTIONNISTES "VOLONTAIRES" ET ASSEZ DE PROPOS POLITIQUES SUR LE RESULTAT DES COMMUNALES.......

Chers lecteurs, après avoir vécu dans une petite ville de 7000 ha, puis à Mâcon, à Dijon, à Paris, à Dijon encore et enfin dans un village, je me fais une idée bien différentes des élections communales, de  celle que veulent nous imposer les médias !

Personnellement, depuis mon village de 400 habitants, je n'abonde pas du tout dans le sens "politicien"  de l'analyse que nous font subir tous ces "bavards" ! On élisait un maire et son équipe ! Pas le chef du gouvernement ni les députés que diable  !
Cette manie de ramener toujours aux guerres de "partis" les moindres résultats est de plus en plus insupportable. De plus, c'est une manière efficace de "monter" les gens les uns contre les autres !
Elire une  équipe qui gouvernera la cité a des conséquences immédiates sur notre vie au quotidien : il convient donc d'exprimer ce que l'on a à dire par une choix judicieux des personnes tout au long de l'élection.
Au delà des partis,  c'est choisir une équipe et parmi elle quelqu'un qui apportera les qualités requises pour fédérer les habitants en dispensant un bon "gouvernement" local,  c'est à dire des personnes qui seront susceptibles d'offrir  la vie la plus aisée possible aux membres divers de la communauté. Les désirs des uns et des autres n'étant pas toujours chose facile à harmoniser, voir à satisfaire !
En tout cas, c'est comme cela que je vois ce type d'élection. 
Et peu m'importe la couleur politique de ceux qui se présentent aux sièges vacants !
Ce dimanche, il s'agissait donc d'élire des personnes pour compléter  le nombre d'élus requis du premier tour.  Donc de compléter un quota ! 
J'ai voté les deux fois et j'estime que cela est de mon devoir. 
Je suis en colère en constatant un tel nombre d'abstentions ! 
C'est déjà un manque total de civisme mais aussi  de courtoisie vis à vis de ceux et celles qui se sont courageusement présentés ! 
C'est ensuite, pour bon nombre une marque de paresse si l'absentéisme consistait à se dire "ceux que je voulais voir élus le sont déjà ! à quoi bon"........ ben non..... parce que ceux qui completeront la liste ont aussi une forte importance qui joue sur les décisions à prendre au futur !
Les mêmes personnes abstentionnistes ne manqueront pas le jour venu d'apporter leurs critiques acerbes dès que l'occasion   s'en présentera ! Voir de descendre dans la rue ! C'est trop facile !
C'est pourquoi je termine ce poste en disant : "honte aux abstentionnistes !"

lundi 22 juin 2020

ORCHIDEES EN BOURGOGNE.....

Avant que la saison ne se termine, je voulais vous entretenir d'un sujet qui me tient à coeur ! Il s'agit encore une fois de fleurs.... Pourquoi ?
He bien parce que  ce samedi , Catherine Mataush présentait un sujet au journal de Fr3  sur la floraison, dans le sud du pays,  d’orchidées sauvages du genre fuciflora ! Le reportage nous montrait un taxon  abondamment fleuri poussé dans une friche. Il est vrai que ce genre de plantes lorsqu’elles poussent - le plus souvent sur pelouse sèche  - du moins en Bourgogne, présentent trois voire quatre fleurs par tige, rarement plus …… et que le spécimen exposé, lui, en était bien abondamment fourni, ce qui mérite d’être noté ! 
Cette fleur fait partie des ophrys qui sont les petites orchidées les plus élégantes et représentatives de l'image qu'on s'en fait dans nos régions ! 
Avec le confinement il me fut difficile, voir impossible, de faire les rituelles visites à ces belles fleurs dont les lieux de floraison que j’ai explorés de nombreuses années  en promenant mes chiens et qui resteront ici confidentiels….. Pas si rares que ça ! il suffit de les observer..... elles sot même  innombrables. Mais elles n'ont pas toujours l'apparence des  orchidées exotiques. Voyez plutot ci dessous quelques clichés en vrac....
Ici un tout petit échantillonnage des nombreuses espèces d'orchidées que j'ai pu photographier dans la région. Cliquer pour agrandir.
D'abord, il existe de nombreuses "familles". Ensuite, les plus elegantes sont souvent les ophrys, bien qu'ils aient des formes bien diverses !  Cette année, on en a vu bien peu ! La Cote d’Or en était pourtant si riche sur ses plateaux calcaires aux environs  de Dijon, d'Is Sur Tille, de Labergment et j'en passe ! 
Ophrys Bourdon 
Le confinement  m’en a fait manquer le rendez vous, mais j’aurais du au moins voir quelques plantes fanées : rien ! la sécheresse. accompagnée d’une chaleur importante a nuit à la floraison……s’y ajoutent  la disparition de friches mais aussi parfois le zèle des cantonniers qui devraient attendre au moins le mois de juin avant de tondre les bords de route. 
Celles des bois ont aussi souffert de la sécheresse…… peu de sabots de Venus, de platanthères (bifolia et Ovata). Pas encore d’epipactis….. mais fleuriront ils en juillet aout ! 
le sabot de Venus : la vedette des orchidées françaises.....
Les orchis mascula  sont les tout premiers   qui poussent  au printemps  si nombreux  lorsque le temps s’y prête,  ils ressemblent un peu  à des jacinthes sans en avoir le parfum !
note : évoquer le parfum des orchidées, il faut le dire, c'est plutôt utopique..... Je n'en ai pas encore rencontré qui sentaient. Même à Florissimo ! le salon international dédié aux orchidées qui avait lieu à Dijon sous le règne des maires précédents ! Une merveile !
  
orchiis mascula


Un regiment d'hommes pendus' ! aceras antropophorum - photo prise en 2019
Les hommes pendus (aceras anthropophorum) verts ou rouges,  qui pullulent habituellement,  étaient assez rares, et je me suis demandée si les orchis singes qui leur ressemblent beaucoup mais sont roses avec des labels pourpres, avaient pu fleurir sur une certaine pelouse de la Nièvre ou j’avais pu les admirer il y a quelques années. Seuls les grands orchis Bouc  (himanthoglossum hircinium) ont été abondants et de grande taille, mais s’ils sont curieux, ce ne sont hélas pas les plus beaux et de plus, ils sentent  mauvais  ! Bon... pour une fois qu'on avait une orchidée odorante !....
orchis bouc - i peut atteidre facilement 60 cm de hauteur ! 
L’Orchis ustulata, est devenu pour moi un joli souvenir : j’en avais trouvé ici il y a quelques années en bordure de champ, mais je n’en ai plus jamais revu depuis bien longtemps ! Quelle en est la cause ? Traitement des sols sans doute ou bien changement climatique ? 
Les céphalentères, qui poussent en sous bois,  se font rares aussi……  j'en voyais  les autres années - des blanches et des roses (rubra) - sur différents sites de Cote d’or. 

Vu de rares dactylorhises  dont la variété maculata est pourtant abondante en temps normal…..  et ne parlons pas des épipactis  :  rien  en lisière de bois !  
En  sous bois, cela fait des années que je n’ai pas revu de limodorum. Il y en avait quelques pieds autrefois dans le bois de Ventoux, au nord de Dijon, mais il n’a pas été suffisamment entretenu et ils ont disparu. Curieuse fleur violette s'épanouissant sur une tige dont on ne sait pas si elle est de bois tant elle est raide et brune.....
Peu de militaris, pas vu de purpura (l’orchis pourpre), par contre, et cela fait plaisir, l’orchis  pyramidal est toujours aussi abondant, qui  annonce la fin de la saison de ce genre de fleurs……
Orchis pyramidal
Voilà un court panorama de mes investigations  !
Fasse que le ciel soit clément,  l’humain plus “sage” et le temps plus propice, pour que l’on puisse encore longtemps admirer ces petits miracles de la flore sauvage qui ont nom : orchidées ! 

jeudi 18 juin 2020

"ODE AUX PRODUITS DE BOURGOGNE, ET A LA GOURMANDISE …. UNE PETITE PARODIE……

Chers visiteurs, à l’heure où nombreux sont ceux qui cherchent à s’évader du rude “épisode” que nous venons de traverser, je ne résiste pas à l’envie de  vouloir faire connaître ci-dessous les joies et avantages gastronomiques que nous offre notre belle province de Bourgogne ! Sise à deux pas de la Région parisienne, et largement desservie, par air, terre et canaux .... vous n’aurez désormais plus d’excuses à la “bouder”, après la lecture de ce qui suit !

“Dans une manière personnelle d’une tirade bien connue  !……”.

Sur le parvis de Saint Benigne - Illustration copy art de MSG -  
Envoi :
"A te lire l’ami
Je suis un peu surpris !
Voici le Bourguignon 
Réduit à un bouchon……

Ah! non, c’est un peu court Jeune homme !
Par exemple tenez…..

L’avant et puis l’après
Kir et marc égrappés
Sont bonheur en partage à ne surtout manquer !

Foi de dégustatrices,
Ce si bon pain d’épices
Au plaisir de la bouche, un gâteau bien propice.

A vous dire il me tarde
Que la bonne moutarde
Si vous en abusez…. Vos papilles canarde !


Toi, Cassis de Dijon
Aussi rouge que bon
En sirop, en alcool, tes atours sont des dons

Garde à vous les hérauts !
Pour messire l’Escargot….
Mesurez bien vos mots. C’est un fameux héros.

En main tenez casquette !
Pour les oeufs en meurette
Un met à réserver pour les grands jours de fête !

A goûter sans vergogne
Elle est belle, elle est bonne 
Concentré de parfum, la truffe de Bourgogne !

De Louhans à la Bresse
Pour elle notre envie presse
Poularde tu nous séduits et suscites liesse !

Il va vous étonner
Voire même vous subjuguer
Profitez sans compter du jambon persillé

Petit, rond et replet
Du mouton Charolais 
Le gigot à la broche vous serez satisfaits !

Il est plus que parfait 
Parlant du “Charolais”
Existe-t-il quelqu’un à qui ce boeuf ne plaît ?

Aussi petit que bon,
Tout blanc et tout mignon,
Chèvreton de Mâcon tu régales sans façon

A toi nez et saveur
Au marc et en ardeur,
Epoisses de légende nous devons “les Honneurs” !

Oyez moi bon seigneurs !
J’en passe et des meilleurs
Notre table en Bourgogne…. Vous fera grands bonheurs !

Et puis… Et puis…. enfin……
Parlons de nos grands vins
Elégants, délicats, parfumés et si fins !

Equilibre et chaleur
Tous ces vins…. Sont grandeur
Nectars à réserver aux nobles amateurs !”

Ce texte a été écrit par l’un de mes proches qui déborde d’idées et ne compte pas son énergie pour mettre en “forme “ ses inventions ! 
Je l’édite donc avec sa permission…….


Son objectif : une réponse à l’un de ses “copains”, charentais inventif lui aussi,  et “troubadour” à ses heures, qui …“résumait” hélas ! notre belle  Bourgogne à ses bouchons - fussent-ils prestigieux. Je pense qu’à l’heure qu’il est, et après lecture du dit “envoi”, que la salive devrait  lui venir à la bouche !…….
Cette tirade puisse-t-elle  contribuer  à susciter de nombreuses visites patrimoniales ou ludiques dans nos départements de Saône-et-Loire, de Cote d’Or, de la Nièvre et de l’Yonne qui sont le “coeur de la Bourgogne”  où la gastronomie le partage avec un capital paysager et culturel exceptionnel ! 
Ce me serait une joie et pour les visiteurs,  un réel plaisir !

lundi 15 juin 2020

ARNAUD DE ROQUEFEUIL, DIGNE "SUCCESSEUR" DE LA REINE MATHILDE, ET.... “SA” GUERRE DE 40 !

Chers lecteurs, pendant qu’il en est encore temps, précipitez vous sur ce documentaire émis sur la 5 hier soir, bien trop tard hélas car je suis certaine qu'il plairait énormément aux jeunes - je pense au collégiens tout particulièrement !!! ! 
Il m’a profondément séduite et je suis convaincue que vous serez de mon avis si vous le découvrez à votre tour. Il s’agit d’un journal de 287 planches,  sous forme de dessins commentés par leur auteur. C'est un extraordinaire documentaire rédigé au jour le jour, et qui est devenu une  oeuvre à part entière. 

L’auteur, ci dessus, Arnaud des Roquefeuil, né au château de  Roquefeuil, dans la Manche, officier, père de famille et résistant normand, y raconte sa vie  durant les années de la dernière  guerre ! Il la raconte par des dessins de qualité tous annotés et aquarellés. “L’élégance” des illustrations  et la sincérité du propos, l'humour aussi,  méritent qu’on le découvre et qu'on le lise. 

Les années se déroulent sous nos yeux au fil des pages et les événements aussi,  comme se déroule la célèbre et immense tapisserie de la reine Mathilde, normande, elle aussi laquelle représente  la bataille d’Hasting’s   !!!!!!!! 
....Autre époque, autres combattants !




C’est frais, vif, touchant, concis, mais violent aussi ! ......et l’humour n’en est cependant pas exclu ! bref, un véritable petit chef d’oeuvre vécu  de “bande dessinée”.



Photos MSG@20
 La partie qui nous est donnée a voir durant cette projection concerne ce  que fut la vie de son auteur durant les années 1939 à 1945. On ne s’ennuie pas un seul instant.

L’émission est encore visible en replay : précipitez vous…..
Sous forme imprimée, Ouest-France en a édité une partie. Vous pourrez donc éventuellement vous le procurer, mais je vous invite cependant à regarder l’émission, pendant qu’elle passe encore,  elle en vaut vraiment la peine ! 

Taper "Arnaud de Roquefeuil "  sur le moteur de recherche pour trouver toutes  les videos.

lundi 1 juin 2020

CHRISTO NOUS A QUITTÉS........



CHRISTO, pour moi, c'est un bouquet de souvenirs et de moments heureux......qui s'évanouit ! J'appréciais son audace, j'adorais son couple (Pas de Christo sans Jeanne Claude), je marchais à fond dans leurs fabuleuses réalisations aux mises en oeuvre quasi pharaoniques.....
Bref, ils me faisaient rêver, et j'en fis profiter largement mes chers élèves (par des videos)  que l'artiste et son épouse "épataient" par leur audace !
Ici : le portrait de Jeanne Claude.

Christo et Jeanne Claude devant le pont neuf
Rendez vous à cette adresse pour en savoir plus, car je ne ferais pas mieux :
https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/art-contemporain/mort-de-christo-retour-sur-la-carriere-emballante-dun-artiste-inclassable-epris-de-liberte_3874865.html
La rencontre est assez complète, et largement illustrée, de cet artiste, de ce couple  et leur carrière !
Ou sur leur site : Christo et Jeanne Claude merveilleusement illustré.
 Ici l'oeuvre qui le fit découvrir aux parisiens :

Là l'oeuvre qui le fit aimer des français :

L'emballage du pont neuf.
L'oeuvre qui aurait du voir le jour en 2021........ mais sans l'artiste (dejà "amputé de sa collaboratrice et épouse Jeanne claude)  qui veillait scrupuleusement à la réalisation de ses oeuvres en mettant "la main à la pâte" et devant le marasme financier dû au  Covid, cela semble difficile à réaliser.......


Pour finir, que dire des oeuvres gigantesques réalisées en "Land art " à travers le monde !
Celle qui m'a le plus charmée est le "Surrounded islands !" à Miami !
L'artiste devant des éléments de son projet 2020 - 

https://christojeanneclaude.net/projects/surrounded-islands
running fence......
Un artiste parti de rien et épris de liberté, formidablement épaulé par son épouse qui ne lâchait rien, un visionnaire aussi  : c'est une grande perte.
Running Fence
scoop : le projet de l'arc de triomphe sera poursuivit en 2021 annoncent les medias !
Hip Hip Hip ! HOURRAH !

samedi 30 mai 2020

LA FLORAISON DES MARTAGONS........


Je me suis promenée hier au dessus de Baume la Roche, sur cette grande falaise qui abrite le faucon pèlerin..... ! Puis en bas, près des sources à l'entrée du village, où j'ai pris ces clichés de parois calcaires.... et je l'ai vu !
le faucon est a gauche et de face..... mon appareil n'a qu'un zoom de 300. c'est un peu juste pour faire mieux ! surtout sans pied !
Le paysage qu'on  découvre du sommet de ces rochers est formidable et je vous l'ai déjà montré antérieurement...... Sur sa pelouse sèche, papillons et ascalaphes butinent à qui mieux mieux.... et.... Il y a aussi un bois magique où fleurit le martagon !

Ici un très gros plan pris avec mon portable......

 Ils commençaient justement à fleurir ! Complètement sauvages et aussi précieux que les sabots de Venus qui poussent également au nord du département, ces belles fleurs sont toujours pour moi une source de ravissement !
Surprise ! Entrée dans le sous bois qui s'étend en haut de ces rochers, j'ai eu cette vision..... d'une simple écorce moussue : ne dirait on pas un primate ?

Au premier plan à droite, la tige du martagon et sa couronne de feuilles.......
Les feuillages des multiples herbes qui tapissent l'endroit y sont aussi beaux que des fleurs 
et tellement variés !
J'ai observé également, sans trop m'enfoncer dans le bois, une couchette de chevreuil et des traces de sanglier toutes fraîches ! 
Je conseille d'ailleurs de ne pas s'y promener à l'ouverture de la chasse, en septembre, ce qui m' arriva une fois..... alors que les chasseurs étaient à l'action ! Inutile d'ajouter que j'ai vite rebroussé chemin !
Chacun son plaisir ! 
Respectons donc le plaisir de chacun !

dimanche 17 mai 2020

EN ATTENDANT L'EXPLOSION DES PAVOTS........

En attendant  l'explosion des pavots qui est imminente..... j'avais aussi ces phacélies à feuilles de tanaisie. à vous montrer ! Poussées près de la mare, au coin d'un jardinet elles me réjouissent le coeur chaque fois que je les croise !



Excellente plante mellifère. riche  en azote, elle pourrait aussi bien pousser dans les champs alentour pour les amender !
Imaginez, le jaune du colza et le bleu des phacélies !
Dommage qu'elles ne soient utilisées que comme fleurs d'ornement !

Le petit morosphynx, lui, ne s'y trompe pas qui fourre sa trompe dans chaque inflorescence !
Quel  bonheur !
A deux pas, c'est la floraison des iris d'eau......

samedi 16 mai 2020

CHENILLES PROCESSIONNAIRES : PLUS REDOUTABLES QU’ATTILA !

Ah ! La campagne…. On se croirait dans un Eden et pourtant ……. 
C’est vrai que, par rapport à la ville; il y a de l’espace, de l’air, moins de circulation……
Tenez, voyez ce petit val, avec au fond sa petite cabane de bois, à 500 m de chez moi : ne se croirai-t-on pas en Suisse ! Et pourtant, nous sommes à 15 km de Dijon ! 
photos msg mai 2020

Dans le pré, on aperçoit   les couchettes des chevrettes (traduisez chevreuils) qui y ont passé une nuit tranquille !

Dans le Haut d’un autre pré, les vieux troncs majestueux tiennent conseil ! C’est presque idyllique ! Et pourtant !………

Sur la haie de la pelouse. sèche, là où la sauge abonde… 
ou l’euphorbe petit cyprès tourne à l’orange……. et le ciste amène ses étoiles claires….. un drame se noue !

Dans la haie, c’est l’invasion, l’anarchie organisée     :  la guerre se prépare en silence !…. Les chenilles processionnaires du pin s’apprêtent à ébranler leur défilé venimeux.  Cet arbuste a payé son tribu….. il ne s’en relèvera certainement pas ! Objectif des bestioles : invasion du petit bois de   pins tout proche  !


Si vous en voyez, ne les touchez surtout pas, et éloignez la truffe de votre chien car elles sont urticantes. Le seul moyen de s’en débarrasser serait de les détruire en les brûlant !
photo provenant du net.

Le papillon trapu qui en sera issu s’appelle le Thaumetopea- pytiocampa : lourd et couleur d’écorce, il se confond aisément avec les troncs et n’est même pas beau ! Pas de pitié, il en restera toujours assez !

lundi 11 mai 2020

APRES LE BEAU TEMPS : VIVE LA PLUIE !

Vous dire que je suis heureuse qu'il pleuve enfin, une vrai bonne pluie, c'est plutôt apaisant !......
c'est au pied de ces arbustes,  après la pluie,  que j'ai découvert ces calmes habitants !
Cette grosse chaleur, ces champs secs qui ne parviennent pas à nourrir des récoltes qui végètent, ni des herbes sauvages qui deviennent de plus en plus rares...... quelle désolation !
Aujourd'hui, le baromètre est descendu, la pluie tombe, régulière, sur un sol réchauffé : tout respire ! Dans la haie, entre les champs,  l'eau goutte encore sur les pétales de l'églantier....

Je suis allée faire un petit tour après l'averse et  je suis revenue les chaussures bien  trempées. Je ne l'ai pas regretté car j'ai pu vous photographier quelques beaux spécimens qui batifolaient enfin ..... !
Mais de quelle espèce s'agit il ?
Vous connaissez tous l' helix aspersa dit le petit gris...... le voici :
Le petit gris
Mais les spécimens que j'ai vus ce jour, bien qu'ils soient très gros étaient d'une autre espèce . Ce n'étaient probablement pas des  "hélix pomatia" - plus connus sous le nom d'escargots de Bourgogne ! Ils étaient bien trop colorés pour cela ! ... tout comme la coquille de droite dans le sac......
 La coquille du bourgogne , elle, est toute blonde et sa chair claire....... (et il devient rare parce que trop ramassé* !) La chair de mes escargot du jour était assez sombre......

Après  quelques recherches  j'ai trouvé sur un site un sien cousin de même gabarit dont la coquille colorée s'orne de rayures assez vives : l'escargot turc !  "Mes" gastropodes lui ressemblaient  comme des frères. S'agirait-il  de cette espèce  ?
En tout cas, il y en avait une grosse douzaine que j'ai laissée s'ébattre tranquillement, et discrètement, car c'est la période de la reproduction..... J'espère que personne ne les ramassera avant qu'ils aient pu fonder leur nouvelle famille !
Schutt ! ne les dérangez pas !

*Pour ce qui est du Bourgogne, ils y en avait énormément dans les fossés du village,  lorsque je vins m'y installer, mais la tonte trop drastique des fossés, liée à une cueillette "avant l'heure"..... les ont fait disparaître. Je ne les ramassais pas, mais je les observais avec plaisir car j'avais alors un chien que je promenais chaque jour !

Mais revenons à nos "moutons" ! Un autre avantage à cette pluie c'est qu'elle favorise un "déconfinement" plus soft ! Il en aurait sûrement été autrement, avec un grand soleil !
-------------------------
réponses au jeu du post précédent :
Voici le noms des quelques plantes que je vous ai proposées hier et qui poussent sur la pelouse sèche près de la maison, en ce moment :
1- rosa canina - Rosier des chiens - une sorte d'églantine dont les fruits poussent seuls en bout de branches. voir photo en tête de post.
2- Himantoglossum hircinium - une orchidée commune qui habituellement atteint une grande taille et sent très fort.
3- globulaire commune - toute petite et discrète, elle a la taille des pâquerettes. Sur pelouse sèche uniquement !
4- "Fruit"de l'anémone pulsatille qui est une belle fleur mauve assez duveteuse : une des première à fleurir au printemps.
Et en cadeau :


Anacamptis pyramidalis : l'orchis pyramidale . Il fait si chaud ce printemps que cette plante  est un peu en avance sur le calendrier.
Je déplore vivement l'absence d'ophris (ophris apifera et insectifera) habituellement présente ici. Cette absence est due à un fauchage inadmissible du talus, l'an dernier , avant sa floraison. 
Chacun sait que ce genre de pelouse n'est pas un gazon d'espace vert et qu'elle ne doit pas être traitée comme tel ! a plus forte raison quand "On" est un cantonnier de la campagne !


samedi 9 mai 2020

ELLES POUSSENT EN CE MOMENT ET VOUS ALLEZ LES RETROUVER.....

Oui, le confinement touche à sa fin et peut être aurez vous la possibilité de retrouver la campagne....... je vous joins ici quelques fleurs qui fleurissent en ce moment : sauriez vous toutes les reconnaitre ?
Photos MSG@20




Alors sortez vos livres de plantes sauvages, si vous hésitez !.....
Ce sont des fleurs bien courantes !
La réponse dans le prochain post !