mercredi 16 octobre 2019

FETE DE LA TRUFFE ET DES PAPILLES A IS SUR TILLE C'EST SAMEDI

Tout autre renseignement sur le site de la confrerie
voir lien 
dans la marge : 
rubrique : Des sites à visiter 
CONFRERIE DE LA TRUFFE DE BOURGOGNE.

vendredi 27 septembre 2019

JACQUES CHIRAC, L'EXCEPTION A LA FRANÇAISE........

Même si je m’y attendais, tôt ou tard, le “départ” de Jacques Chirac me touche profondément. Pourquoi ? Par ce qu’il a été “mon champion” pendant de longues années.
J’appréciais énormément son dynamisme, son efficacité, son humanisme, son humour…..à tel point que le lendemain de l’élection de F. Mitterrand, en 1988, je suis allée au travail "habillée en noir." L’avenir pour moi perdit soudain de sa saveur et le temps était devenu gris et maussade, au propre comme au figuré…….


Ce qui le caractérisa : son empathie pour la France et pour les français.
Son style aussi, tout a fait personnel .....
et cela m'agace , cette manie des uns et des autres qui cherchent à le "classer" constamment car il avait son originalité propre. faisant fi  des "travers" des uns et des autres et surtout de ceux des "partis".

J’ai regardé longuement les débats d’hier soir, passant d’une chaine à l’autre. Ils ont eu  le mérite, par des échanges successifs avec des personnes l’ayant côtoyé,  de nous faire découvrir un peu plus sa personnalité charismatique. Ces débats ne m’ont pas déçue, quand, en plus ils m’ont  informée et parfois amusée. 
Capture d'écran durant l'emission su Fr3
Je reste admirative devant la dimension de ce personnage qui aima tant la France et “ses” français, et dont la culture au propre, comme au figuré, était impressionnante, 
sans qu’il n’en fit jamais “étalage”……  
ce qui ne fut pas le cas de “Tout le Monde” !

J’appréciais aussi énormément sa force à savoir dire “non” au "plus grand" et à mettre le doigt sur les “vrais” problèmes, à commencer par ceux de l’état de la planète…….. et du  sida......


J’ai aussi une pensée émue pour Bernadette, son épouse, sa conseillère et son bras droit, qui elle aussi a une dimension “hors norme” pour avoir su “tenir le coup” auprès d’un époux aussi “extraordinaire” ! 



Chapeau “Madame” ! Non seulement vous faites honneur aux femmes françaises en général et à la noblesse, en particulier, mais vous avez aussi un grand sens du devoir et certainement un pouvoir “d”aimer “ qui dépasse largement la moyenne !

Question : cet homme a vécu à une époque où ni les  SMS ni le portable n'avaient envahi l'hexagone, mais  à votre avis, que vaut-il mieux ? un contact direct avec échange oral et physique ou........ un  échange informatique ?

lundi 23 septembre 2019

FETE DE LA TRUFFE ET DES PAPILLES - 29 OCTOBRE PROCHAIN




J'AI LE PLAISIR DE VOUS ANNONCER 
la toute prochaine  Fête de la truffe et des papilles
qui se célèbre à Is Sur Tille
le samedi 29 octobre
autour de la TRUFFE DE BOURGOGNE
Voici ci-dessous le programme qui m'a été communiqué 
par l'Office du Tourime d'Is sur Tille
en Côte d'Or.

Cliquer l'image pour l'agrandir
 La Confrérie de la Truffe de Bourgogne, 
Co-organisatrice, vous propose donc ses prestations habituelles.
Vous pouvez en consulter le détail sur son site que vous trouverez ci joint 
rubrique : "des sites à visiter".
Ne manquez pas de le parcourir ! 
Elle propose également d'autres activités autour de la truffe...... 
curieux et gourmets, c'est le moment de vous , lancer !

lundi 16 septembre 2019

EXPERTISE ! VOUS AVEZ DIT EXPERTISE.......EST-CE UNE AFFAIRE CONCLUE ?

Affaire conclue : "j’ai appris beaucoup de choses….. disent les vendeurs en quittant le plateau !"
Pourtant, si l’émission est bien sympathique je m’interroge et me demande comment les “experts sont (ils et elles) formés ! ….. car certaines expertises sont vraiment olé olé !

C’est l’estimation du plan Turgot” qui , récemment, m'a fait sortir de mes gonds……..



Ce plan a été gravé sur cuivre à l’eau forte et au burin. les plaques d’origine….. sont conservées à la chalcographie du Louvre……
Je m'attendais à apprendre quelque chose sur ce plan fameux. Hélas, les explications données par “l’experte” sur la technique de la gravure sur cuivre, furent  totalement fantaisistes….., que de sottises  !
Quand on n’y connait rien dans les techniques, on se tait !
ou on s'informe avant l'émission !

Il s’agissait je suppose d’un retirage mais un retirage de quoi ? des cuivres originaux, donc de gravure…..ou d’une héliogravure…… . Donc d’un fac-similé……
Quand aux plaques de cuivre, madame, elles coûtent cher et sont difficilement trouvables sauf à Paris et encore... si on a l'adresse !..... en conséquence, je ne connais donc pas un seul graveur qui penserait à les “jeter” !

L’explication incorrecte sur la technique utilisée pour le tracer et le tirage de ce plan était des plus fumeuse…. 
La perspective fut qualifiée “d’étagée !” Non ! elle a pour nom perspective cavalière……. Sur quel papier était il tiré ? Grosse importance ! Car enfin, une eau forte ou un burin de cette taille se tirent sur papier Arche ou sur un superbe Vélin !
Et ce n’est pas le même prix d’acheter un tirage d’eau forte ou une héliogravure ! (ce que vous avez  précisé : un bon point !) - voir les prix de la chalcographie du Louvre !

Cette “experte” a-t elle jamais vu travailler un graveur ? a-t elle jamais tenu le crayon et étudié la perspective et son évolution ? 
Un  autre jour, une autre "experte" examinait une peinture du 19e siècle très assombrie…… et là encore j’ai entendu de drôles de choses…..Que connaissait  “l’experte” de l’histoire de la peinture à l'huile, de l'utilisation des pigments et des liants ? Des supports……?
Je ne suis pas méchante et ne citerai personne, mais de grâce, arrêtez de sortir des explications plus qu’approximatives !……
Confrontée à une toile du 19e siècle, celle-ci annonça cette fois,  sans ciller que (je cite) “le vernis au bitume de Judée" avait fait noircir l’oeuvre !  (sic)
Quelle ânerie ! ! 
Au dix-neuvième siècle, les peintres travaillaient   encore leurs peintures à l’atelier. Ils   utilisaient  le  bitume de Judée en glacis et pour accentuer les ombres, mais pas pour vernir. Ce produit  a fort mal vieilli : les oeuvres ont noirci et sont devenues irrécupérables, d’où l’évolution picturale qui s’en est suivie avec les impressionnistes qui vont utiliser d’autres techniques, à savoir  des pigments purs dilués  à l’huile de lin et au siccatif …..La création des premiers tubes de peinture  leur permettra d’aller peindre au dehors, face au paysage. C'est la peinture dite "exécutée sur le motif”. 

Pour ce qui est des verreries, cristaux, faïences et autre porcelaines, ces sympathiques animateurs “ sont mieux formés”  car il  passe beaucoup de ces objets sur le plateau, mais il n’y a rien de plus difficile que de naviguer dans ces eaux là lorsqu’on veut apporter des renseignements techniques…… Je fais donc là encore des réserves !

S’il y a autant d’erreurs sur ces quelques exemples, il y en a aussi ailleurs !

Conclusion : bien que les acheteurs soient fort sympathiques, on  se croirait le plus souvent à un vide grenier, où le prix de  vente des objets et le plus souvent fantaisiste…..
Cela interroge sur la valeur “commerciale” donnée aux objets du passé qui est vraiment  sujette aux fluctuations de la loi de l’offre et de la demande…… 


Alors si j’ai un conseil a donner, jouissez à fond des objets que vous aimez et séparez vous en sans état d’âme si cela s’impose !
Note : Les "experts" messieurs me semblent mieux renseignés. Peut être parce qu'ils sont plus anciens dans le métier ?

dimanche 8 septembre 2019

POUR MOI, LA NOUVELLE FORMULE DE “ON N’EST PAS COUCHÉ” PERD DE SON SEL ET “S’AFFADIT”

Logo de l'emission


Bien déçue hier soir par la nouvelle “formule” de  “On n’est pas couché !”

L’émission semble s’être “aseptisée”. Si je me réfère à la soirée d’hier, je trouve qu’elle a perdu de son “mordant “ !
Alors Laurent, que se passe-t-il ? Le terrain devient-il  trop “glissant” ?
Les polémiques trop violentes ?


Ou sont passés les débats mémorables qui jetaient dans l’arène les argumentaires de toutes ces célébrités littéraires, journalistiques et politiques, artistes divers…….. etc
“On” n’était pas forcément d’accord, mais au moins, "On" ne s’endormait pas !

Au fil des années, certains chroniqueurs et chroniqueuses m’ont particulièrement agacée alors que je me sentais sur la même longueur d’onde avec d’autres…… 
M’agaçaient particulièrement ceux ou celles qui coupaient systématiquement la parole à leur  interlocuteurs…… d’ailleurs je ne citerai pas de noms, car je ne suis pas certaines qu’ils ou elles se reconnaitront ! 
Quelle manque de tact, parfois ! 
Mais au moins, il y avait des remous et du souffle ! 

Et puis, je ne m’étendrais  pas non plus sur les arguments "laborieux” de certains chroniqueurs plongés dans leurs papiers….. mais ceux ci ont des excuses car je pense, et c’est à leur avantage, que l’exercice doit être diablement difficile, voir périlleux  !
Ne serait-ce pas d'ailleurs la vraie raison de cette nouvelle formule ?
capture d'écran MSG

Même si le décor a changé en mieux, j’ai trouvé hier soir - pardonnez moi d'être franche -  les chroniqueurs “peu actifs” et me suis presque ennuyée…… 
Ce matin j’ai fait un petit tour sur la toile à la recherche de ceux et celles qui m’ont fait passer de si tardives mais dynamiques  soirées. 

Rien n’a jamais vraiment remplacé les joutes "Zeymour/Nollo", ni mes deux chroniqueuses  préférées : Natacha Polony et  Lea Salamé à une époque ou l’on balayait large entre culture, société  et actualité politique.


Restons Zen et voyons la suite…….

samedi 7 septembre 2019

"PEPINIERE DE GILLETS JAUNES"........

"PEPINIERE DE GILLETS JAUNES"........

Un peu d'humour ! Je n'ai pas trouvé de girolles en Bourgogne cet été, mais.......:

j'ai croisé  une "pépinière" de gilets jaunes !




...dont j'ai, par courtoisie, masqué les frimousses !

mardi 20 août 2019

DOMAINE RION A VOSNE ROMANÉE, DES TRUFFES D’ETE SAVOUREUSES ET BIEN AUTRE CHOSE……

Il y a une semaine déjà, j’ai acheté de la truffe d’été bien odorante chez mes amis  Bernard et Armelle, viticulteurs et trufficulteurs à Vosne Romanée…….
"tuber uncinatum aestivum" - appelée chez nous "la truffe de Bourgogne"
J’allais chercher du vin tout en leur rendant visite et je suis revenue avec les deux… vin et truffes fraîches…..

Après avoir traversé les vignes  qui sont  magnifiques en ce moment et chargées de raisins déjà “bleus”….. - je suis  descendue dans leur cave, au milieu des fûts de chêne et des rangs de bouteilles prestigieuses.

“Les Rion” :  Bernard, Armelle, les enfants et les petits enfants…..:  c’est un clan ! 
On ne les presente plus car.....
le mot "Domaine" prend ici tout sons sens .
Quelle famille enthousiaste et quel talent ils déploient dans tout ce qu’ils entreprennent ! Cela donne le moral !

 Armelle Rion, amie précieuse, Haut Dignitaire de la Confrerie de la Truffe de Bourgogne, et fine cuisinière, proposait sur son comptoir qui fleurait bon la cave  - j’adore cette odeur- des truffes fraichement cavées avec leurs chiens, et des produits associés concoctés par elle et réalisés sur ses fourneaux ? Voyez plutôt !
Sur le bar, les gourmandises d'Armelle....
Cliquer sur les images pour les agrandir
Je dois reconnaitre, moi qui prônais l’achat de la truffe de Bourgogne à l’automne, que celles-ci étaient odorantes…..et  je n’ai pas pu résister à l'achat de tuber parce que j’en raffole !









Soulignons aussi  le soucis de qualité auquel se tient l'entreprise  depuis toujours.


Mon avis après dégustation de la truffe d'été  : 
je conseillerai plutôt d"utiliser ces délicates truffes d'"été"
crues.  
C’est d’ailleurs ce que j’ai fait avec succès, dans un beurre truffé et dans un Brillat Savarin que nous avons partagé en famille avec gourmandise !
Brillat savarin truffé la veille de la degustation...... accompagné d'une "dive" bouteille
Beurre de truffe : beurre demi sel + truffe fraîche
Pour les plats chauds, j’attendrai plus tard dans la saison, les cueillettes d’automne, période ou le parfum devient plus intense.

Si vous passez à Vosne Romanée, en rentrant de vacances ou pour toute autre raison, arrêtez vous au domaine dont voici les coordonnées :
Domaine Rion 
8 rue nationale
A vosne Romanée

Les caves sont faciles à trouver car elle sont placées dans le village, le long de la nationale, 

Une partie de la  façade donnant sur la nationale
Faites vous plaisir ! 
L’entreprise organise aussi des visites sur sa truffière. 

mercredi 7 août 2019

VIVRE A LA CAMPAGNE : SONORE, ODORANTE ET COLORÉE…..

A écouter les plaintes portées ici et là, contre les bruits de la campagne, je me pose la question !

Faut-t-il être bien sot pour venir s’installer dans un village en s’ imaginant qu’on y trouvera sinon la quiétude, du moins, le silence !

A quoi cela rime-t-il   d’intenter un procès, tel que celui du coq Maurice à Saint Pierre d’Oléron ! ….Et je ne parle pas des plaintes contre les cigales !….. le délire !

Vous me direz qu’à la campagne il y a souvent eu des problèmes de voisinages, mais jusqu'ici, cela ne remontait pas jusqu'aux actualités nationales  ! 

La mare et ses batraciens, l'eglise et sa cloche.......

Dans mon village situé à 500m d’altitude, ce qui  suffit pour avoir un air plus sain que dans la plaine dijonnaise, nous sommes 370 et quelques Ames : des jeunes, des vieux, des paysans (céréaliers et éleveur), des retraités, des artisans, des jeunes couples et leurs enfants,  une auberge, des chambres d’hôtes,



 des animaux, une mare avec des grenouilles, une église qui sonne les heures et……. J’en passe. 
Bien entendu il y a des chiens et des chats ainsi  que des chevaux en promenade, des motards, des tracteurs, des moissonneuses, un circuit automobile qui ne fonctionne pas en continu, un aérodrome de plaisance…… la chasse etc.....! 

Il y a de la poussière aussi, de la boue, parfois du crottin dans certains villages..... et je ne cite pas les odeurs.

La chasse aussi fait du bruit..... 

Et tout cela fait à peu près bon ménage ! 
Chacun prend les choses avec philosophie . On s’habitue à la plupart de ces bruits, les sons occasionnels (c’est à dire ceux  qui ne durent pas !) étant  momentanément les plus gênants !

Bravo au maire qui a mis une affiche à l’entrée de son village, souhaitant la bien venue à ceux et celles qui considèrent comme faisant partie d’un tout, ces bruits quotidiens ou occasionnels ! 


 Bonnes gens qui râlez : la campagne n’est pas 
"une carte postale" ! 
C’est un lieu de vie où il faut cohabiter et se supporter, voir s’entre-aider !
….et si malgré tout vous restez sur vos positions, 
Je vous conseille de porter  des boules Quiès, de mettre des doubles vitrages, ou sinon, de déménager….. 
vous n’êtes pas faits pour vivre à la campagne  !

dimanche 21 juillet 2019

15ème ETAPE SUR LES TERRES DE GASTON PHOEBUS EN ARIEGE.

C’est en observant les coureurs dans cette 15 ème étape sur les terre du Comte de Foix, étape au trajet oh combien sinueux et accidenté, que je me suis prise à repenser au très beau “Livre de la chasse” - de GASTON PHOEBUS-  qui dort ici, entre mes mains….. 
Du coup je l’ai ré-ouvert et re-parcouru. 
Mon admiration reste totale.
A gauche le fac similé - A droite dans le second volume,  la traduction en français moderne.


Le très célèbre Gaston Phoebus. Comte de Foix- troisième du nom - est un personnage fascinant…
… Pourquoi ? Eh bien par ce qu’il défendait son fief avec une énergie inouïe et fut un administrateur hors paire. 

Pourquoi   ? Eh bien parce que je me suis dit qu’après avoir tant chevauché et mené bataille il devait être d’un constitution physique exceptionnelle pour avoir mené tant de chasses sur ses terres, avec ses formidables chiens…..

Ces Terres sont largement boisées, qui, comme il le dit lui même sont les plus propices à retenir les odeurs des animaux qui y séjournent ! Un plus pour les chiens.
Quelques spécimens de son chenil.
Ses chiens : oui, il défendait fièrement son statut de veneur comme le montre sa dédicace en fin de ce post.

L’Ariège, et le pays de Foix, quel terrain accidenté ! Que de pentes raides…..  Gaston Phoebus avait il besoin de ces sports violents pour expurger sa rage amassée lorsqu’il était aux prises avec les autres Grands en lutte pour agrandir leurs terres et  lorgnant tout simplement le royaume de France ?
Ce rusé renard était une pointure en matière de politique et de gestion, en matière de combats également, mais il n’était sûrement pas un exemple comme époux ni comme père ! 
Homme  raffiné et cultivé cependant,  il accueillera sous son toit poètes et troubadours . Rien d’étonnant qu’au moment où il cessa de se battre, il ait consigné ses connaissances en matière de vénerie dans un précieux recueil rédigé en français (et à l’époque c’était un exploit)  et qu’il le dédia à  Philippe le Hardi.

Voici sa dédicace  : 
        “Certes, je ne peux manquer d’avoir commis des erreurs ou négligé bien des questions qui intéressent le bon veneur, et cela pour bien des raisons : d’abord , je ne suis pas aussi savant qu’il le faudrait, ni si bon veneur bien que ce soit mon métier qu’on ne puisse trouver en mon livre à corriger et à reprendre ; de plus, il y a tant de conditions pour être parfait veneur qu’on ne les peut toutes énumérer sans en laisser, et ma langue n’est point si habile à parler français que mon propre langage ; il y a d’autres raisons encore qu’il serait trop long d’exposer....
 ...C’est pourquoi je prie et supplie très haut , très honoré et très puissant Seigneur messire Philippe de France, par la grâce de dieu, duc de Bourgogne, comte de Flandre, d’Artois et de Bourgogne et caetera, auquel j’envoie mon livre, que je ne saurais , ce me semble, en nul lieux mieux employer, pour bien des raisons ; pour le grand et noble lignage dont il descend, pour les nobles et bonnes coutumes et la valeur qui sont en lui, et parce qu’il est notre maître à nous tous qui sommes du métier de vénerie.  Et bien que je sache qu’il ne me convient pas de lui envoyer ma pauvre science, car il en a plus oublié que je n’en sus jamais, parce que je souffre à présent de ne plus le voir à mon aise, je lui envoie ce livre en souvenir de moi qui suis de son métier et son serviteur, et je le supplie, par sa bonne courtoisie, qu’il lui plaise d’en corriger les fautes et d’en combler les lacunes.” etc…. 

Voilà qui est un beau trait d’allégeance.” - Chapitre LXXXV - traduit par Robert et André BOSSUAT.
Le Comte sur son cheval

Il faut dire que ce Comte eut pas mal a découdre avec les autres grands seigneurs de l’époque - Comte de Poitiers, Comte d’Armagnac - Duc Jean de Berry (vous savez, les très Riches heures…)  et même le roi Charles VI, et qu’il dut déployer des trésors de diplomatie pour en venir à bout, sans perdre trop de "plumes",  et aussi pour enrichir son comté. 

mardi 16 juillet 2019

ET SI L'ON TOILETTAIT L'OBELISQUE.......

Le 14 juillet est passé..... bruissement des fanfares, des fusées, et même de quelques sifflets bien mal placés puisque .....la cérémonie du 14 juillt, faut il le rappeler, n'a rien de politique, toute dédiée qu'elle est à nos armées et à ceux qui se vouent et se sont sacrifiés au service de la Nation.
Cliquer sur les images pour les agrandir. 

Le defilé  fut parfois émouvant, 
  la manifestation  fut intéressante du point de vue de la présentation des nouvelles technologies, et également  par les commentaires qui nous ont été diffusés,.

Mis à part les sifflets tout à fait déplacés, deux autres choses cependant me chiffonnent  :
La première, c'est que cette cérémonie se déroule sur la place de la Concorde , anciennement "place de la Revolution", de si sinistre mémoire, car son "re-baptême" ne dissimule que trop mal le lourd passif qu'elle  traine toujours derrière elle, à savoir  les miasmes de la Révolution et le souvenir effroyable de la terreur et de la guillotine qui y trônait..... !
Episode qui, pour moi,  ne grandit pas la Nation.
La seconde est plus  annexe..... mais cependant pour moi, qui suis partisane de remettre à leur place  d'origine les monuments dispersés de par le monde, telles les frises du Pathénon et autres obélisques....., et qui de plus apprécie beaucoup l'art Pharaonique, cette seconde raison  dis-je mérite une certaine attention.
Comment peut on présenter aux français et aux visiteurs, un monument aussi encrassé par la pollution citadine ! Le pierre en a perdu sa couleur initiale !
Les momies de Thoutmosis III et de Ramsès II doivent frémir ! Non seulement l'obélisque de Louxor n'est pas complet (il lui manque les quatre singes cynocéphales qui ornaient sa base d'origine et qui se trouvent à quelques pas de là, exposés au Louvre) mais de plus, il n'est même pas orienté dans le même axe qu'il l'était à Louxor. c'était tout de même un minimum à respecter !
Au moins la pierre des singes a gardé sa couleur ! ce n'est pas le cas pour l'obelisque.

Photos MSG prises pendant le reportage. Cliquer sur les images pour  agrandir.

Dans ce 19è siècle prude au possible, que reprochait-on a ces singes :  de montrer leur sexe! 
Quand on pense que le dejeuner sur l'herbe de Manet a fait scandale, on comprend mieux !......

A leur place, il a été "pondu" un bas relief didactique expliquant, à l'instar d'un BD soigneusement dorée, l'odyssée puis l'élévation, sur la place, de l'obélisque. 
...et la pudeur était sauve !
...mais hélas,  ce détournement a fait perdre son sens initial au monument. 
C'est tout de même curieux de constater combien, selon les époques, les "regards" et les idées évoluent....
J'avais souvenir d'un granite rosé lorsque je vis son petit frère à Louxor !..... ici la pierre encrassée prend un ton particulièrement cadavérique...... quelle tristesse !
Tout cela prouve bien,  pour moi, qu'on a seulement  voulu créer "un décor",  en  détournant la pensée "historique du lieu" des atrocités qui y avaient  été commises. par la contemplation d'oeuvres d'art sans rapport les unes avec les autres.
Tel que Louis Philippe l' a fait placer, à ce jour, l'obélisque  nous invite   à nous déplacer vers le grand Musée du Louvre qui est tout proche.... ?
C'est involontaire, mais c'est une heureuse conséquence !
Les chevaux de Marly (copies) , flanqués de chaque coté de l'entrée des Champs Elysées en sont une autre preuve ! 

...et qui se soucie a ce jour de l'histoire que racontent les hiéroglyphes qui se déploient sur les quatre faces  de l'édifice !
Quand bien même on voudrait en savoir davantage, pas facile, vu la géographie du lieu, d'accéder au pied du monument !

Champollion,  du haut du ciel,   doit être bien déçu de voir cet obélisque tronqué et  privé de son jumeau !

dimanche 7 juillet 2019

A BIBRACTE - "LE CONTEMPORAIN COTOIE AVEC SUCCÈS LE IIème S APRÈS JESUS CHRIST

Nous nous étions promis d'aller découvrir AU MUSÉE DE BIBRACTE l'exposition  "FRAGMENTS"  de Jean Marc TINGAUD photographe international originaire de Saulieu, en Bourgogne. 
Non seulement nous avons particulièrement apprécié son oeuvre mais aussi nous avons constaté la correspondance intellectuelle qu'il peut y avoir entre sa pratique sur la chronologie de la mémoire et les vestiges qu'engendre dans des espaces de vie quotidienne le travail de l'humain d'aujourd'hui, et celle, la même, que nous révèlent les découvertes archéologiques.

Sur le doc qui nous est distribué,  l'artiste nous dit :
« Il est vrai qu'en parcourant le monde, j'étais sans doute à la recherche d'improbables vestiges de présence humaine, dans des espaces de vie ou de travail ignorés la plupart du temps par les esthètes les plus avisés, par les sociologues ou anthropologues les plus perspicaces… Cette passion pour la recherche, artiste et scientifique, à l'évidence on se la partage. »


CLICHÉ MSG......  :  QUEL DOMMAGE TOUS CES REFLETS DU VERRE  QUI POLLUENT L'IMAGE !


L'artiste utilise de façon magistrale sa chambre noire et ne réalise qu'une seule photo du sujet choisi. Mais quelle qualité d'image et aussi quelles superbes narrations..... Je me suis vraiment régalée, et pour que le plaisir soit à son comble, je suggère, afin d'éviter l'abondance de reflets que renvoient les vitres des cadres, de revoir l'accrochage,  en mettant des verres sans reflets ou  en exposant les oeuvres  sans vitres.....  (ce qui est plus risqué)

Ces photos ont une trop belle qualité pour les traiter ainsi !

Permettez moi une parenthèse :
Voir l'artiste  sur Youtube 
sous le titre 
"le café parisien, lieu vivant et dynamique".
https://youtu.be/5iS30o8eLtw

et découvrez quelques unes de ses photos sur le site :

https://www.galerie127.com/jean-marc-tingaud/jean-marc-tingaud-interieurs/

note :

Le café  parisien, ce lieu tenu par lui, dans Saulieu, mérite le détour. 
Pour m'y être rendue, et y avoir déjeuné d'une delicieuse joue de boeuf archi fondante, je vous le conseille......
J M Tingaud dans son café.

A Saulieu, le café Parisien est "dans son jus" - Photo MSG.
Fermons ici la parenthèse......)

Nous avons ensuite poursuivi notre visite par une délicieuse halte au restaurant gaulois tout proche  : 
"Le chaudron."  (réservation obligatoire). 
Le lieu est agréable. Le repas délicieusement arrosé de cervoise nous a enchantées. C'est vraiment une expérience à faire. 

MENU /



Nous avions bien choisi notre moment : c'est à dire  la veille des vacances d'été...... peu de touristes, deux classes seulement d'enfants attentifs  et un temps magnifique...... 
Sur les reliefs du Morvan, les digitales étaient en pleine floraison et les chataigniers aussi.....  Du coté du Haut Folin, les sapins et les mélèzes, vous apportaient leur agréable fraicheur  !


Je voudrais signaler également, l'exposition temporaire et archéologique d'objets provenant de fouilles faites en Bavière. elle présente des objets celtes d'un grand raffinement ........


 et, ci dessous,  parmi ceux ci, cette étonnante clef de coffre qui n'a rien à envier au design contemporain !




Et puis, pour clore le propos, voici l'ancêtre de nos tablettes et autres portables.......IIe s av JC.
tablette de cire sur laquelle on écrivait au stylet....... LA LA !!!!!!!!


lundi 1 juillet 2019

BOYCOTTEZ LES CONDITIONNEMENTS PLASTIQUES…… ACHETEZ VOS ALIMENTS ET VOS BOISSONS DANS LES CONDITIONNEMENTS DE VERRE, CARTON, METAL OU PAPIER, VOIR LE BOIS…

C'est l'été, la canicule...... 
J'ai soif, tu as soif, il ou elle a soif....... 
Oui, mais comment buvez vous ?

Boudez les  produits présentés sous plastique.  incitez les commerce à changer les habitudes et à proposer des produits limitant la production de déchets.
Il ne faut pas seulement en parler : 
IL FAUT AGIR !




Regardez cette photo. Si vous avez le choix, laquelle de ces deux bouteilles  achèterez vous ?
Moi je prends le verre.
Je pense certes qu’il est plus complexe et plus onéreux fabriquer une bouteille de verre, mais elle peut servir plusieurs fois ! De plus elle peut être refondue….. ou si ce n’est pas le cas, on doit pouvoir  s’arranger pour que sa composition le permette ? Et puis, même si elle est plus lourde que celle de plastique, 
Elle   ne.    pollue.    pas.
Et ça c’est un argument en or !
 Pour la bière c’est la même chose…. Pourquoi pas aussi conditionner ainsi les sodas, les coca, les jus de fruits et autres boissons ……. et les consigner.....bouteille et bouchon.

Pourquoi n’installe t on pas ENFIN une consigne comme celle ci dans nos magasins, POUR LES RECUPERER, et les recycler comme on le fait dans d’autres pays.
Beaucoup de français sont demandeurs.
ON EN PARLE, ALORS
POURQUOI NE LE FAIT ON PAS ?


Grrrrjjtcrrrrrr….. !