mardi 16 juillet 2019

ET SI L'ON TOILETTAIT L'OBELISQUE.......

Le 14 juillet est passé..... bruissement des fanfares, des fusées, et même de quelques sifflets bien mal placés puisque .....la cérémonie du 14 juillt, faut il le rappeler, n'a rien de politique, toute dédiée qu'elle est à nos armées et à ceux qui se vouent et se sont sacrifiés au service de la Nation.
Cliquer sur les images pour les agrandir. 

Le defilé  fut parfois émouvant, 
  la manifestation  fut intéressante du point de vue de la présentation des nouvelles technologies, et également  par les commentaires qui nous ont été diffusés,.

Mis à part les sifflets tout à fait déplacés, deux autres choses cependant me chiffonnent  :
La première, c'est que cette cérémonie se déroule sur la place de la Concorde , anciennement "place de la Revolution", de si sinistre mémoire, car son "re-baptême" ne dissimule que trop mal le lourd passif qu'elle  traine toujours derrière elle, à savoir  les miasmes de la Révolution et le souvenir effroyable de la terreur et de la guillotine qui y trônait..... !
Episode qui, pour moi,  ne grandit pas la Nation.
La seconde est plus  annexe..... mais cependant pour moi, qui suis partisane de remettre à leur place  d'origine les monuments dispersés de par le monde, telles les frises du Pathénon et autres obélisques....., et qui de plus apprécie beaucoup l'art Pharaonique, cette seconde raison  dis-je mérite une certaine attention.
Comment peut on présenter aux français et aux visiteurs, un monument aussi encrassé par la pollution citadine ! Le pierre en a perdu sa couleur initiale !
Les momies de Thoutmosis III et de Ramsès II doivent frémir ! Non seulement l'obélisque de Louxor n'est pas complet (il lui manque les quatre singes cynocéphales qui ornaient sa base d'origine et qui se trouvent à quelques pas de là, exposés au Louvre) mais de plus, il n'est même pas orienté dans le même axe qu'il l'était à Louxor. c'était tout de même un minimum à respecter !
Au moins la pierre des singes a gardéé sa couleur !

Photos MsG prises ependant le reportage. Cliquer dessus pour les agrandir.

Dans ce 19è siècle prude au possible, que reprochait-on a ces singes :  de montrer leur sexe! 
Quand on pense que le dejeuner sur l'herbe de Manet a fait scandale, on comprend mieux !......
A leur place, il a été "pondu" un bas relief didactique expliquant, à l'instar d'un BD soigneusement dorée, l'odyssée puis l'élévation, sur la place, de l'obélisque. 
La pudeur était sauve !
...mais hélas,  ce détournement a fait perdre son sens initial au monument. 
C'est tout de même curieux de constater combien, selon les époques, les "regards" et les idées évoluent....
J'avais souvenir d'un granite plus rosée en regardant son petit frère à Louxor !..... ici la pierre encrassée prend un ton particulièrement cadavérique...... quelle tristesse !
Tout cela prouve bien,  pour moi, qu'on a seulement  voulu créer "un décor",  en  détournant la pensée "historique du lieu" des atrocités qui y avaient  été commises. par la contemplation d'oeuvres d'art. A-t-on  voulu ainsi nous inviter plutôt à nous déplacer vers le grand Musée tout proche.... ?
C'est habile  ma foi !
Les chevaux de Marly (copies) , flanqués de chaque coté de l'entrée des Champs Elysées en sont une autre preuve ! 

...et qui se soucie a ce jour de l'histoire que racontent les hiéroglyphes* qui se déploient sur les quatre faces  de l'édifice !
Et quand bien même on voudrait en savoir davantage, pas facile, vu la géographie du lieu, d'accéder au pied du monument !
*Sauf d'utiliser son portable......

Enfin,  Champollion,  du haut du ciel,   doit être bien déçu de voir cet obélisque tronqué et  privé de son jumeau !

dimanche 7 juillet 2019

A BIBRACTE - "LE CONTEMPORAIN COTOIE AVEC SUCCÈS LE IIème S APRÈS JESUS CHRIST

Nous nous étions promis d'aller découvrir AU MUSÉE DE BIBRACTE l'exposition  "FRAGMENTS"  de Jean Marc TINGAUD photographe international originaire de Saulieu, en Bourgogne. 
Non seulement nous avons particulièrement apprécié son oeuvre mais aussi nous avons constaté la correspondance intellectuelle qu'il peut y avoir entre sa pratique sur la chronologie de la mémoire et les vestiges qu'engendre dans des espaces de vie quotidienne le travail de l'humain d'aujourd'hui, et celle, la même, que nous révèlent les découvertes archéologiques.

Sur le doc qui nous est distribué,  l'artiste nous dit :
« Il est vrai qu'en parcourant le monde, j'étais sans doute à la recherche d'improbables vestiges de présence humaine, dans des espaces de vie ou de travail ignorés la plupart du temps par les esthètes les plus avisés, par les sociologues ou anthropologues les plus perspicaces… Cette passion pour la recherche, artiste et scientifique, à l'évidence on se la partage. »


CLICHÉ MSG......  :  QUEL DOMMAGE TOUS CES REFLETS DU VERRE  QUI POLLUENT L'IMAGE !


L'artiste utilise de façon magistrale sa chambre noire et ne réalise qu'une seule photo du sujet choisi. Mais quelle qualité d'image et aussi quelles superbes narrations..... Je me suis vraiment régalée, et pour que le plaisir soit à son comble, je suggère, afin d'éviter l'abondance de reflets que renvoient les vitres des cadres, de revoir l'accrochage,  en mettant des verres sans reflets ou  en exposant les oeuvres  sans vitres.....  (ce qui est plus risqué)

Ces photos ont une trop belle qualité pour les traiter ainsi !

Permettez moi une parenthèse :
Voir l'artiste  sur Youtube 
sous le titre 
"le café parisien, lieu vivant et dynamique".
https://youtu.be/5iS30o8eLtw

et découvrez quelques unes de ses photos sur le site :

https://www.galerie127.com/jean-marc-tingaud/jean-marc-tingaud-interieurs/

note :

Le café  parisien, ce lieu tenu par lui, dans Saulieu, mérite le détour. 
Pour m'y être rendue, et y avoir déjeuné d'une delicieuse joue de boeuf archi fondante, je vous le conseille......
J M Tingaud dans son café.

A Saulieu, le café Parisien est "dans son jus" - Photo MSG.
Fermons ici la parenthèse......)

Nous avons ensuite poursuivi notre visite par une délicieuse halte au restaurant gaulois tout proche  : 
"Le chaudron."  (réservation obligatoire). 
Le lieu est agréable. Le repas délicieusement arrosé de cervoise nous a enchantées. C'est vraiment une expérience à faire. 

MENU /



Nous avions bien choisi notre moment : c'est à dire  la veille des vacances d'été...... peu de touristes, deux classes seulement d'enfants attentifs  et un temps magnifique...... 
Sur les reliefs du Morvan, les digitales étaient en pleine floraison et les chataigniers aussi.....  Du coté du Haut Folin, les sapins et les mélèzes, vous apportaient leur agréable fraicheur  !


Je voudrais signaler également, l'exposition temporaire et archéologique d'objets provenant de fouilles faites en Bavière. elle présente des objets celtes d'un grand raffinement ........


 et, ci dessous,  parmi ceux ci, cette étonnante clef de coffre qui n'a rien à envier au design contemporain !




Et puis, pour clore le propos, voici l'ancêtre de nos tablettes et autres portables.......IIe s av JC.
tablette de cire sur laquelle on écrivait au stylet....... LA LA !!!!!!!!


lundi 1 juillet 2019

BOYCOTTEZ LES CONDITIONNEMENTS PLASTIQUES…… ACHETEZ VOS ALIMENTS ET VOS BOISSONS DANS LES CONDITIONNEMENTS DE VERRE, CARTON, METAL OU PAPIER, VOIR LE BOIS…

C'est l'été, la canicule...... 
J'ai soif, tu as soif, il ou elle a soif....... 
Oui, mais comment buvez vous ?

Boudez les  produits présentés sous plastique.  incitez les commerce à changer les habitudes et à proposer des produits limitant la production de déchets.
Il ne faut pas seulement en parler : 
IL FAUT AGIR !




Regardez cette photo. Si vous avez le choix, laquelle de ces deux bouteilles  achèterez vous ?
Moi je prends le verre.
Je pense certes qu’il est plus complexe et plus onéreux fabriquer une bouteille de verre, mais elle peut servir plusieurs fois ! De plus elle peut être refondue….. ou si ce n’est pas le cas, on doit pouvoir  s’arranger pour que sa composition le permette ? Et puis, même si elle est plus lourde que celle de plastique, 
Elle   ne.    pollue.    pas.
Et ça c’est un argument en or !
 Pour la bière c’est la même chose…. Pourquoi pas aussi conditionner ainsi les sodas, les coca, les jus de fruits et autres boissons ……. et les consigner.....bouteille et bouchon.

Pourquoi n’installe t on pas ENFIN une consigne comme celle ci dans nos magasins, POUR LES RECUPERER, et les recycler comme on le fait dans d’autres pays.
Beaucoup de français sont demandeurs.
ON EN PARLE, ALORS
POURQUOI NE LE FAIT ON PAS ?


Grrrrjjtcrrrrrr….. !

mardi 18 juin 2019

UN PEU SURBOOKÉE ! MAIS QUEL BEAU PRINTEMPS......

Oui chers visiteurs me voilà un peu "surbookée !"
Ci jointes....... quelques images faites autour de moi, telles : 
ces cieux printaniers chargés de nuages  et autres fleurs .......
en attendant celles de l'été !
J'adore l'intensité des couleurs, l'abondance des fleurs dans la nature, les verts qui donnent envie de croquer  la vie à pleines dents...
Cliquez sur les images pour les agrandir.......





Tout semble possible, l'énergie est là, prompte à jaillir,  saine.... les oiseaux font un raffut d'Enfer !
....c'est "fichtrement" joyeux........



la nymphe reve dans les fougères......les oies caquètent à qui mieux mieux..... au milieu des nacisses !
Quelques unes de mes photos sont prises dans les jardins de Barbirey., comme celle ci... MSG

 La vie bouillonne dans tous les azimuts.....
Photos MSG prises en Bourgogne et non libres de droits. 

mardi 28 mai 2019

CULTURE DES MORILLES : UNE RÉUSSITE QUI NOUS VIENT DU SICHUAN


C’est l’histoire d’une longue quête, celle de la culture des champignons. 

Si l’on a assez vite maitrisé celle des champignons dits “de Paris” et autres pleurotes et shitakés, il fut plus difficile de trouver la manière pour ce qui est de la culture des truffes et des morilles !

Et qui a dégusté ces dernières me comprendra ! Elles sont au moins aussi delicieuses que les truffes ! 
A chaque champignon sa cuisine !

Donc, s’il est un champignon succulent, c’est bien celui-ci !

 J’ai lu quelque part que des tentatives de culture avaient commencé dès 1870 ! L’affaire ne date donc pas d’aujourd’hui !    
Il faut arriver à nos jours pour trouver enfin la bonne méthode….. et cela s’est passé en Chine, dans le Sichuan, non loin de Xi’An……. du coté de Mianyang.
Photos prises par MSG pendant l'emission.
Un certain professeur Zhu est donc à l’origine de cette méthode, grâce aux recherches empiriques qu'il a menées et qui ont abouti. C'est une belle réussite ! 
le professeur Zhu

Ce type d’étude  hélas est impossible à mener chez nous, car en France, le coût des recherches est bien trop élevé pour travailler de cette façon. Grace à lui, un Brevet chinois est aujourd’hui en vente et Christophe Percha, l’instigateur  en a l’exclusivité.  Il nous raconte d'ailleurs "qu'il ne faut pas "tuer" "la poule aux oeufs d'or" et s'il a vendu dejà quelques brevets à des cultivateurs français, ces brevets sont renouvelables.......
Qu'est ce qui  m’a mis la puce à l’oreille ?
 Il n’y a pas si longtemps,  j’ai pu voir sur FR3 Bourgogne Franche Comté, un reportage nous montrant un cultivateur  de l’Est sous sa “serre”, devant une magnifique “parterre” de morilles……… de quoi rêver !

Je me fais donc un plaisir, si cela vous a échappé, de vous indiquer l’émission donnée dernièrement sur France 5 : 
“A fond sur les champignons” . 

Vous pouvez encore la voir en replay ! C’est en fin de projection que vous saurez tout sur la culture de l’espèce Helata qui est une belle morille noire conique de grande taille parfois, et que les reporters ont testée chez un chef français étoilé. 
D’autres renseignements fort intéressants sont donnés sur divers champignons comestibles et les images que j’ai faites proviennent de mon écran télé. 

Il s’agit d’un film de Julie Dorde et Arthur Bouvert.


Note, la saison des morilles courre de fin mars à début mai. Elle est donc terminée. Les espèces sont nombreuses. Difficiles à repérer dans la nature, si vous ne connaissez pas leur biotope, et même……Vous pouvez en acheter séchées. Personnellement, je les trouve encore plus savoureuses réhydratées ! 

 ATTENTION, Si vous en cuisinez, qu’elles soient fraîches ou séchées, il est important de bien les cuire. 


Note : je ne comprends pas pourquoi certains distributeurs vendent leurs morilles deshydratées sans les pieds. C’est un non sens.

mercredi 15 mai 2019

PRINTEMPS AU JARDIN DE BARBIREY DANS LA VALLÉE DE L'OUCHE - 21

Retour  dans ce merveilleux endroit ouvert au public les week end, pour la promenade.


Les pivoines commençaient à peine à fleurir, mais je n'ai pas été déçue, car j'ai eu le grand plaisir d'être accueillie par la propriétaire des lieux que j'apprécie énormément. Toujours charmante, renseignée... soucieuse, avec tact, de vous satisfaire. Bref, le courant passe bien entre nous depuis quelques années déjà.... 

Je vous livre ici quelques images que j'ai faites, et attire votre attention sur la plantation extraordinaire des buis, veritable conservatoire d'espèces, qui merite vraiment d'être visité. Cela se passe dans les hauteurs du parc paysager.

A vous de vous regaler avec ces quelques images..... qui vous inciteront, je n'en doute pas, à la visite.





Les oies ont pris possession de la mare, au milieu des narcisses et des paquerettes......

La nymphe s'éveille  dans les fougères......



La seve crée des compositions improbables le long des troncs.....


L'abeille butine discretement........
Maintenant, soyez attentifs.... si vous regardez bien la photo ci dessous, vous aurez la surprise d'y decouvrir tout comme moi une jolie petite chauve souris que je me suis regalée à voir chasser au dessus de ma tête, tout près du grand mélèze.......

Quant aux Herons, qui gitent habituellement dans ce grand arbre, ils n'étaient pas encore là......

Pour visiter ce jardin paisible, il faut prendre son temps, s'en imprégner, être à l'écoute...... on ne voit pas le temps passer !
Une petite pensée toutefois pour la petite chienne rusée qui vous accompagnait ici ou là, au cours de la visite......

mardi 7 mai 2019

ET SI L'ON NE PRENAIT PAS L'INCENDIE DE NOTRE DAME À LA LEGÈRE.......

C'est vrai : l'incendie de Notre Dame s'il nous a tous émus au plus haut point, cet incendie, dis-je n'est pas isolé..... il s'en est produit plusieurs ces derniers mois sur des églises chrétiennes ..... 

Y a-t-il un sérial incendiaire ? On peut se le demander.....

J'ai reçu récemment un mail qui  comptabilisait pas moins de 11 incendies d'édifices religieux  avec photos à l'appui....  (dont je vous dispenserai). Voici la liste :

Notre Dame de Grâce d'Eyguières le 21 avril 2019
> > Notre Dame de Paris le 15 avril 2019
> > Saint Sulpice à Paris en mars 2019
> > Cathédrale Saint Alain de Lavaur en février 2019
> > Saint Jacques à Grenoble en janvier 2019
> > Eglise du Sacré Coeur à Angoulême en Janvier 2019
> > Saint Jean du Bruel en octobre 2018
> > Eglise de Villeneuve d'Amont en août 2018
> > Sainte Thérèse à Rennes en juillet 2018
> > Eglise Saint Paul du Bas Caraquet en juin 2018
> > Notre Dame de Grace à Revel en juin 2018



Certes, il ne faut pas affoler les français, mais à ce stade je ne peux pas croire  que ce soit  accidentel !

 Que font les autorités concernées ? ? ? ? 
des enquêtes sont-elles sérieusement menées ?

samedi 27 avril 2019

REBATIR NOTRE DAME DANS UNE OPTIQUE CONTEMPORAINE PRESERVERAIT MOULT GRANDS CHENES .… ET SERAIT UN SIGNAL FORT DE NOTRE EPOQUE.

"Maîtresse de la voie et du raccordement
O miroir de justice et de justesse d'âme,
Vous seule vous savez, ô grande notre Dame,
Ce que c'est que la halte et le recueillement." 
(extrait du poème à ND de Charles Peguy)

Le site  : "usine nouvelle.com," vous invite à découvrir 15 projets de reconstruction de Notre Dame.
J’ai pu constater qu'aucun d'entre eux ne prônait la reconstitution à l'identique, comme le font bien souvent les "Monuments" de France qui ont surtout pour charge d'entretenir, rarement de rénover, nos merveilles architecturales.
Place donc à une intervention nouvelle dont, pour ma part, j'aimerais qu'elle élève l'esprit  à la spiritualité tout en étant  élégante mais pas ostentatoire  !

Un judicieux melange du passé et du "moderne"....
Cliquer sur les images pour les agrandir.
Les projets proposés sur le site sont tous tournés vers le contemporain. Certains sont esthétiques et préservent l'harmonie de la silhouette moyenâgeuse, telle qu’elle avait été pensée, puis complétée par la flèche de Violet de Duc. 

D’autres détruisent cette belle harmonie.

Certaines me plaisent, d’autres me heurtent qui donnent un coté “bling bling” du genre “parc d’attraction” à la vision globale de l’édifice…… 

Note :  Je ne parle pas de la fonctionnalité, c’est un autre problème, mais de l'inscription dans le paysage urbain. Après, tout autre programme est imaginable à l'intérieur de la toiture !

Le faisceau lumineux 
On assiste, sur le projet ci dessus, à une flèche essentiellement lumineuse. L'idée tient la route, mais de jour.......la seule base de ce phare sera-t-elle esthétique ? Je n'en suis pas certaine !

Le projer neo gothique dijonnais....
J’ai découvert avec plaisir qu’une agence dijonnaise était présente dans cette sélection…… Mais n'est-ce pas un "rendu" un peu trop "bourguignon" avec les tracés en losange sur le  toit de verre ?

Le Grand "chic" de N. FOSTER.

Et. si le projet restait français :

Au delà de ces quelques remarques, nul doute que le projet va intéresser bon nombre d’agences, des plus modestes aux plus grands chantres de l’architecture contemporaine…..( tel Norman Foster, par exemple……. ). Chacun a sa chance et si j'étais architecte, je tenterais le coup !.....

Personnellement, je suis pour une modernisation de l’édifice. Après tout, lorsqu’on regarde nos cathédrales et autres Bâtiments de  France  classés, on ne peut que  constater qu’ils sont souvent "composites". Ils associent, sans état d’âme, au style d’origine, celui du moment auquel la réfection ou l’ajout   a du être effectué.  Au fil du temps, on  s’y est accoutumés  ! Cela ne nuit en rien à leur esthétique générale !
L’oeil du visiteur s’éduque à la nouveauté : il se "familiarise". J’en veux pour preuve les arcs boutants de la cathédrale de Chartres qui sont différents de chaque coté de l'édifice, et les débats passionnés suscités par la création de la pyramide du Louvre ! 
Le monde de Chartres - les arcs boutans - Zodiaque ed.
Photos : Le monde de Chartres - les tours -  Zodiaque ed.

Et puis, n’est ce pas la preuve qu’un bâtiment est vivant ! Il est normal que soient visibles les traces d'une évolution qui témoignent non seulement des periodes de construction, mais aussi  des avatars subis durant la traversée des siècles……!


 Enfin, j’ajouterai, un argument de poids  : une réalisation contemporaine, qu’elle soit de pierre, de verre, d’acier etc…..  économiserait une belle quantité de grands chênes, poumons de nos belles forêts ! 
                       Et cela, ce n’est pas un petit argument :
                 notre planète essoufflée le mérite bien.
                Pas de petites économies dans ce domaine !
  1. Pour tous renseignements sur les architectes, rendez vous sur le site mentionné en haut du post.

mardi 23 avril 2019

PROMENADE AU CHATEAU DE CHASTELLUX SUR CURE DANS LE MORVAN.


Photo MSG
Le Château de Chastellux  sur Cure, se situe à 17 kms de Vezelay,  et 15 d'Avallon.....au nord du Morvan. 
Magique : ce lieu l’est déjà de par sa situation géographique, installé qu’il est dans un paysage boisé au relief accidenté. L'arrivée par la vallée vous le fait découvrir en surplomb. Malheureusement, je n'ai pas pu faire de cliché car il est difficile de se garer......


Photo de Mathilde-arrivée au  château
Ce site est porteur d’une longue histoire que nous a racontée avec humour,  son propriétaire. Philippe de Chastellux (c’est son nom). Il  en est l’héritier légitime.  Issu  d’une longue lignée, ses ancêtres l'ont  non seulement construit, mais les descendants l'occupent  toujours depuis le XIe siècle ! Cas rarissime en France.
vue depuis la terrasse, qui surplombe la Cure..

Le promeneur se régale à parcourir  son parc, et du haut de la terrasse qui précède l’édifice, il peut découvrir un beau panorama au fond duquel coulent les eaux impétueuses de  la Cure. 
Photo MSG - la tour Saint Jean

La tour saint Jean, visible ci dessus, l’une des plus ancienne d’Europe, atteste de l’indépendance des propriétaires . Elle compte pas moins de cinq niveaux et ses murs, au rez de chaussée, atteignent l’épaisseur de 3,50 m ! Elle est couronnée d’une lanterne  dans laquelle tintait le tocsin en cas de danger.
Une seconde enceinte doublait la première mais elle a disparu à ce jour.
Photo MSG - la métairie
L’ensemble de la propriété se compose également d’une église, d’une métairie, d’une glacière, de spacieuses écuries, indépendantes du château; un parc arboré, des grand bois et deux étangs. Ce qui permet de belles promenades à pied ou a cheval.   

Photo de Mathilde - l'un des etangs

Cour d'honneur - Photo MSG

Pour le château, proprement dit, subsistent la cour d’honneur entourée d’éléments composites, voyez plutôt…..
Photo de Mathilde - le beffroi -
photo MSG - les arcades.
En son centre, une fontaine inspirée des vasques de l’Alhambre, un beffroi et des arcades qui, elles, sont décorées d'un plafond dans le style du XVIIe siecle,  
Deux  corps de bâtiments servant de logis principal....... etc etc.... et je passerai sur l'intérieur qui fleure bon la cire d'abeille et recele des tresors...... photos interdites.
Photo de Mathilde - le plafond des arcades.

Je ne pousserai pas plus loin la "visite", car arpenter les salles avec le Maitre de maison, et le parc, selon votre bon plaisir,   est tellement plus joyeux qu’il ne faut pas manquer de s’y rendre…… et j'espère. que je vous en aurai donné l'envie !
PETIT JEU :
si vous visitez le chateau, cherchez le chien qui vous accueille :
Photo Mathilde