samedi 23 janvier 2021

LE SAGE CONFUCIUS.......

 A   l'heure ou les collégiens de 3ème et les lycéens de terminales s'interrogent sur le choix de leurs orientations, j'ai retrouvé cette petite citations que l'on attribue à Confucius et que l'on devrait inscrire dans les établissements scolaires, quels qu'ils soient :

Edition france loisir
"Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie"

Tout un Programme, avec lequel je suis totalement d'accord, même si ce ne sera pas forcement facile de le réaliser !

Toujours en m'adressant aux jeunes, j'ajouterai à ceci deux  citations tirées du  livre ci-dessus :

"L'étude sans la réflexion est une perte de temps ;  la réflexion sans l'étude est dangereuse"

et puis celle-là :

"Un esprit fermé est pareil à un livre clos ; rien de plus qu'un bloc de bois" !

mercredi 20 janvier 2021

ÇA COMMENCE AUJOURD’HUI Du - 19 janvier 2021 ……SUR LA 2 : SOUVENIR SOUVENIR.....…..

Vous mettez sur le plateau une animatrice joyeuse et pleine de tact, Faustine Bollaert .pour ne pas la nommer, un psychologue et éventuellement un juge, un médecin  ou d’autres spécialistes dont le métier correspondant  à  " l’aide à la personne….." et des gens, comme vous et moi, des gens  ciblés pour telle ou telle raison qui les ont concernés et qui peuvent nous toucher un jour.... pour évoquer des moments de vie…..

 Aucune mièvrerie, pas de sensiblerie superflue….., mais des êtres “touchés” par les aléas de la vie…… des êtres connus ou non qui ont le courage de venir  exprimer leur expérience sur le plateau ! 

Je ne regarde pas systématiquement  l’émission  mais celle d’hier m’a particulièrement touchée…..   me   sentant tout à fait concernée : il s’agissait de personnes qui venaient témoigner du rôle décisif qu’avait eu l’un ou l’une de leurs professeurs dans l’orientation de leur vie…….

Le thème du jour était : ”Ce Prof qui a changé ma vie” 

Pour avoir passé quelques décennies de ma vie à enseigner les arts plastiques à une foule de jeunes ados, le sujet m’était cher !

Oui, sait-on quelle marque  on laisse…. Sait-on si l’on a su ouvrir des pistes et si l’on a su déclencher un intérêt  susceptible d’influencer ou d’enrichir quelque peu  la vie de nos élèves 


Imaginez un instant : …. Mon expérience c'était : environ  600 jeunes de collège par semaine, de niveaux, d'univers  et d’âges divers….

Imaginez ce marathon qui oblige  l'enseignant à se projeter devant un public divers et pas forcément ouvert à la discipline ! Une  sorte de show bizzzzzz qui doit être efficace ; afin que les élèves puissent s’exprimer  d’une manière ou d’une autre…… 

Quand on est ado, ça n’est pas évident de s’exprimer…. On a de la pudeur !

...et pour le prof : il faut de la santé !

Ici l'un des "trombinoscopes" que j'utilisais 
lorsque j'avais - l'un   des deux collèges où j'enseignais étant très grand -  une nouvelle classe, donc un nouveau "public" !......

Sur la semaine,  les élèves changeaient à chaque cours, quand on ne changeait pas de salle aussi  ! car selon les établissements ou les heures de cours, je ne disposais pas toujours d'une  salle "type" !  

Se succédaient,  par exemple, dans une  journée,  des 6èmes “classiques”, des terminales, puis encore des 5èmes, des 3èmes techniques, et l’après midi : des 4èmes classiques,  6èmes de segpa etc……. Selon les aléas d’un emploi du temps qui imposait ce mixage....  tout au long de la journée ! Je vous laisse à penser les acrobaties que cela imposait intellectuellement aussi bien que  pratiquement !……. 

Pour moi, comme pour la plupart des collégiens, s’ajoutait au développement du cours l’obligation de réussite !  Heureusement, nous y mettions tous (ou presque) du nôtre ! ...et,  surtout, la moyenne comptait dans la moyenne générale du tronc commun. ce qui était bien normal à mes yeux, même si certains profs dits de matière "principales" râlaient à ce sujet ! Rendez-vous compte : les disciplines de musique, d'arts plastiques et d'EPS pouvaient "faire monter les moyennes ! 

Et pourtant, la créativité, n'est ce pas une qualité essentielle qu'on se doit de faire grandir et évoluer car elle est particulièrement  utile dans la vie au quotidien !

 Certes j’ai eu des élèves de tous les acabits, le plus souvent attachants et soucieux de réussir, mais aussi des phénomènes, des paresseux ou des êtres vivant sur "une autre planète" , quelques “écorchés”…. des jeunes  aussi qui  parfois ne “connectaient” pas avec mon langage et mes propositions d’exercices ! 

Je suis sûre que pour certains ce fut   sûrement une  découverte d’entrer dans cet univers qui leur était   totalement étranger, voir considéré comme inutile ou “inaccessible”  tandis que pour d’autres c’était un espace de liberté d’expression……!

J’ai eu parfois  de jolies surprises …..  et je ne compte plus, lorsque l’inter-cours sonnait, les manifestations de refus de changer de “bocal”…… !  “On ne peut pas rester, Madame ? “


Lorsqu’il m’arrive, en faisant mes courses, d’être parfois arrêtée par quelqu’un qui me dit : pardon, n’êtes vous  pas Mme X ? Ou bien : "vous  souvenez vous de moi ?" Ou encore lorsque vous entendez un de vos anciens élèves vous dire : "on parle encore de vous madame quand on se réunit entre copains…." etc.... c’est toujours assez émouvant et cela réchauffe le coeur car on se dit qu’on a peut être semé quelques graines, "ouvert un peu le regard" ou provoqué ce peu d’intérêt, qui sait…. qui a peut être  permis l’épanouissement de certains, préparé une voie vers la création  ou   la découverte de la planète “culture” !…..

Ce n’est pas un métier facile, certes, mais je l'ai fait sans compter ni le temps, ni la difficulté... et en visant toujours les réussites.....

Si parfois j'y suis parvenue, je n'ai pas perdu mon temps !

vendredi 15 janvier 2021

CE SOIR - SUR LA TROIS

 Chers visiteurs, 

...et n'oubliez pas ! Ce soir, sur Fr3  à 21h05 le rendez vous avec Georges Pernoud dans :

 la spéciale "THALASSA" 



Photos MSG@21


mardi 12 janvier 2021

GEORGES PERNOUD : LE GRAND DEPART

 Bon Vent Georges !.....Je suis de ceux et celles qui sont tristes de ton départ.

 En quittant la petite “lucarne” de FR3,  tu nous avais déjà laissés un peu “orphelins” de ces aventures marines dont toi et ton équipe nous régalaient chaque vendredi avec simplicité, beauté et exigence morale. 

Ces rendez vous   sur la 3 étaient devenus quasi incontournables pour bon nombre d’entre nous : nous permettant de laisser nos soucis au vestiaire ! 

Photos prises dans mon fauteuil........

La musique du générique de Thalassa courre encore très fidèlement dans ma mémoire. L’animation de celui-ci était magique….. de plus, ce fond bleu profond exprimait parfaitement les fonds marins et “le silence” de la mer, dans ses profondeurs….. un vrai bonheur !

Comme je m’en doutais, tous s’attachent  à dire que tu étais un homme bon sur lequel on pouvait compter et un journaliste efficace allant chercher au plus près comme au plus loin des témoignages de "gens de mer” et nous donnant le bulletin de  santé de notre océan si multiple et si précieux. 



L’univers de l’océan n’est pas un repaire de “bisounourses”, même si parfois on peut y goûter la sérénité la plus profonde !  Il sait être violent et sans concessions aucunes et cela transparaissait bien dans les reportages….  Comme ressortait la “prédation” de l’homme dans certains milieux….. 

Tu fus donc aussi un des précurseurs de l’écologie telle qu’on tente de la vivre à ce jour….. Combien de témoignages emprunts de sincérité avons nous pu entendre, combien d’hommes et de femmes divers et passionnants dans leurs spécificités avons nous découverts ! Des paysages à   couper le souffle ou tout simplement sereins, la mer en furie, une faune et une flore magnifique et bien souvent en danger…… si le masculin l’emporte,   les femmes  n’étaient cependant pas  exclues et   occupaient elles aussi une belle place. Jamais sectaire, toujours curieux de découvertes, ton équipe était bien “coachée” dans la fermeté mais également dans la bienveillance ! Cela transpirait juste à vous regarder !



Pour ma part, moi qui ai toujours aimé la mer, tu fus, avec  ces rendez-vous,  “ma bouffée d’oxygène” des vendredis…. Celle qui non seulement me permettait de rêver mais aussi de reprendre “le collier “ quelles que soient les circonstances. Mieux qu’un film, mieux qu’un roman, le spectacle authentique de la mer avec ses beautés et ses vicissitudes m’emmenait dans son sillage et me "lavait" des aspérités, des contraintes  et des vicissitudes du quotidien. 

Bon vent donc, cher Georges !  L’expression m’est restée ! Les spectateurs de ma génération ne t'oublieront jamais et il serait très chouette que la jeunesse découvre tous ces beaux reportages !

 A vendredi donc pour le prochain rendez vous…… sur la 3 !

vendredi 8 janvier 2021

L'ACTUALITÉ DE CE JOUR NOUS INVITE À CELEBRER DEUX PERSONNALITÉS ! LAQUELLE CHOISIRIEZ VOUS ET POURQUOI ?

  Chers lecteurs, l'actualité nous invite aujourd'hui 8 janvier à célébrer deux anniversaires de célébrités :

Celui de la création du Capitaine Haddock (par Hergé en 1941 dans le "crabe aux pinces d'or") et celui de la disparition de François Mitterrand !

Vous avez tous des raisons de préférer l'une ou l'autre de ces célébrités !

Oui, mais la quelle  ...... ? et pourquoi ?


Pour ma part, et sans aucune hésitation, je célébrerai celle du chaleureux CapitaineHaddock !  ...et je m'abstiendrai pour l'autre !

Pourquoi ? Eh bien  parce que le capitaine est un homme sincère, généreux, droit dans ses bottes et sans malice aucune. Il a de l'honneur,  et   il m'amuse,..... tout ce que  l'autre célébrité ne cultive hélas pas !

Oh certes, Archibald Haddock n'est pas un saint..... Il cultive quelques défaux et pas des moindres....  car c'est un homme simple : il est bouillant, colérique, alcoolique, mal embouché, misogyne aussi ! mais au moins il n'a rien de machiavélique comme l'était l'ancien président. 

Pour moi, le personnage  du capitaine est droit, simple, direct ....... ! Il ne manipule pas ses partenaires.....

Et vous, qui fêteriez vous ?

vendredi 1 janvier 2021

BONNE ANNÉE 2021

 


2021: offrir ses voeux, oui ! ...et pourquoi ne pas en profiter pour cultiver la sagesse...... cela pourrait bien sûre être une option pour bon nombre d'entre nous, à l'heure où nous sommes, par la force des choses, tellement  contraints, et où  notre liberté est bien malmenée ! ! !  

Cette calligraphie tracée de ma main dans le style "bambou gracieux" de Shi Bo,  que je pratique depuis de longues années, signifie : 

"Se contenter de peu rend toujours heureux" !

L' adopterez vous ?  

vendredi 25 décembre 2020

JOYEUX NOEL !

" Le Bonheur arrive à ceux qui rient........

....Proverbe Japonais"

MSG@2020

A TOUS 

ET A TOUTES, 

JOYEUX NOEL !

vendredi 11 décembre 2020

DEPARDIEU - "AILLEURS" - L'ARTISTE QUI S'INTERROGE......

 Cet immense acteur n'est il pas fascinant ? Il m'interroge toujours autant et je regrette qu'il se fasse de plus en plus "rare".....

Je regrette et je comprends car, dans cet ouvrage,  il m'explique comment il explore d'autres mondes..... Son approche demande beaucoup de disponibilité.... un peu comme le Petit Prince parti à la découverte de "sa planète".

En lisant ce livre qui me donne à réfléchir sur ce qu'il dit, et aussi sur moi,  sur  mon rapport aux  autres..... je me dis qu'il pourrait être intéressant, pour vous aussi de le découvrir et de le lire, et c'est dans cet espoir que  je me permets ici d'en glisser un extrait.... 

Vous en penserez ce que vous voudrez. Pour ma part,  cela m'ouvre quelques approches de la personnalité de l'artiste que je sens  sincère et si divers, et dont on ne peut nier l'immense sensibilité...... et d'autre part cela me suggère un autre regard sur le monde des humains......

Notez aussi qu'en quatrième de couverture, il indique ceci : "Je suis parfois un innocent, parfois un monstre. Tout ce qui est entre les deux ne m'interesse pas. Tout ce qui est entre les deux est corrompu. Seuls l'innocent et le monstre sont libres. Ils sont ailleurs" 

Vous voilà avertis !

La citation : p52 et 53 :    "Là où je suis le mieux, c'est avec les gens dont je ne parle pas la langue. 

Mais même cette chose qui semble toute simple devient de plus en plus rare. Dans la plupart des pays du monde les gens parlent anglais. Ils ne parlent même pas anglais, ils parlent américain. 

Je ne comprendrai jamais cette manie de se contenter de l'américain. Pourquoi ne pas plutôt s'intéresser aussi à de jolies langues, des langues musicales comme l'Arabe littéraire ? Ou le Mandarin ?  La calligraphie chinoise est un art exceptionnel avec ses traits fins ou bien appuyés. Elle est à elle seule une sensibilité véritable . Presque un chant.

Je ne vois pas pourquoi je me mettrais à parler américain avec un Ethiopien ou avec un Ouzbek.

Je n'ai besoin d'aucune langue pour m'exprimer. Je préfère les regards.......

J'aime observer quelqu'un dont je ne connais pas la langue, être complètement attentif à lui, à tout ce qu'il dégage, à tout ce qu'il est. Voir comment son histoire et sa géographie vivent en lui.

Je lui souris, je l'imite et très vite je vois qu'il me regarde comme si je parlais sa langue......

C'est ce regard là que je vois et que je vis qui fait  que, d'un seul coup, on est en connexion

C'est ce que d'aucuns appellent une communion. 

A l'état pur."

Chez "Editions du cherche midi" - achevé d'imprimer en septembre 2020



mercredi 2 décembre 2020

IL Y A QUELQUE CHOSE DE MAGIQUE DANS CETTE IMAGE……. ET VOUS, QU’Y VOYEZ VOUS ?


J’ouvrais des huitres de Marennes rangées soigneusement dans une bourriche de bois de pin, lorsque soudain,  au fond, j’ai découvert,   cette planche dans son entier. 

La prise de vue s’est alors imposée à moi…. L’auriez vous faite  ?


Photo Msg@20 - non libre de droit

J’ai vu apparaître   un regard à la Jerome Bosh

Un regard sur fond de ciel, sur une plage de sable fin……

  C’était un  oeil, pas comme les autres ! Un oeil  tout à fait magique !   

J’ai de suite éprouvé une émotion, en même temps qu’une  agréable surprise….

D’autant que l’humidité du bois rehaussant les couleurs…..  sa fibre  couleur de sable ajoutait quelque chose de doux en même temps qu’humide…..

Il y avait   de la magie  dans ce regard : c’était une évidence.

Regard… oui, mais de quoi, de qui ? .. Oiseau ? Cétacé  ? Poisson ? Ou....

En tout cas un regard assez doux, quoiqu’incisif,  et certainement fantastique.

Quant au reste de la planche, il m’évoquait la teinte dorée et légèrement striée du sable fin de la plage, lorsque l’eau du ressac une fois évacuée le laisse “s’éponger”…. 


Ph0to Msg@20

Le hasard de la coupe du bois a fait naitre une oeuvre   poétique !

Incisive mais sans agressivité….. 

Un peu comme l'oeil de la mer….. fixant l’horizon avec bienveillance, porteur d’immensité,  iodé.  Et j’entendais presque le ressac des vagues qui viennent  mourir sur la plage toutes ourlées d’écumes…..

 


samedi 14 novembre 2020

TRUFFE : ENCORE UN ACHAT DECEVANT......PROPOSER UN CAHIER DES CHARGES PLUS COMPLET AUX PRODUCTEURS ET AUX TRANSFORMATEURS.

 Voici encore une fois un produit qui porte  préjudice à la renommée de la Truffe de Bourgogne (tuber aestivum-uncinatum)  , tout en remplissant avantageusement les poches de son  transformateur  et des revendeurs ! 

"Force est de constater que depuis les années 1980 on tourne toujours en rond en ce qui concerne la qualité de bon nombre de  produits transformés dits : truffés !"

Dès qu’il s’agit de ceux-ci, le contrat est rarement rempli   y compris en cuisine où bon nombre de chefs auraient des leçons à prendre faute de les avoir reçues en école hôtelière !  

C'est pourtant simple : Avant d’être commercialisé, le produit "fini" devrait être analysé  par des personnes connaisseuses de sa spécificité : des “nez” et des “palais” !   

Un label pourrait alors être donné à ceux qui remplissent véritablement le contrat, à savoir, "réjouir vos papilles et notre odorat de fin gastronome" par le vrai parfum du tuber. Ce n'est pourtant pas difficile et ce ne serait que justice

Si l'on est dans l’incapacité de remplir ce contrat de façon satisfaisante ,  la moindre des choses n’est-elle pas de s’abstenir !

Photos Msg@20

Je viens donc de me heurter une fois de plus à ce problème délicat !

Attirée par la belle esthétique de ce produit dont l’étiquette est prometteuse, je l'ai acheté   avec le ferme espoir de régaler mes papilles….. mais hélas ! C'est raté !

Je vous laisse juge de la composition du produit - entre autre il ya du champignon de Paris mais aussi un "extrait d'eau de truffe d'été" ! la la ! Je rêve........ on nous aura tout fait ! bien que ce soit "moins pire" que le fameux "parfum truffe" que j'exècre.


Esthétiquement   : ce fromage  certes est très beau ! A la coupe, il présente des marbrures noires (?)  réalisées par injection dans la pâte, et à la seringue,  d’un “mélange noir" qui se veut être de la truffe ! (à vérifier au microscope, mais je suppose que cela a eu lieu). 

Hélas ! le résultat marbré qui en résulte  s’il est esthetique n’a ni le goût, ni  le parfum  attendus ! De plus, la gleba (chair) de la truffe d’été n’est jamais noire, si ce n’est son péridium alors pourquoi des marbrures noires ?????? Pour faire joli ?

Photos Msg@20 

Enfin, j’ajouterai que toute personne utilisant correctement la truffe sait qu’elle perd tout son intérêt lorsqu’elle est deshydratée, voir séchée et c’est ici le cas dans cette sorte de fromage !

Chers  visiteurs, ne  perdrez  pas de vue cette règle d’or :

l’honnêteté dans la réalisation d’un produit dit “gastronomique” exige la satisfaction qu’on est en droit d’en recevoir à la dégustation. 

Les consommateurs  deviennent alors

 ses meilleurs ambassadeurs   et   sa vente ne pause aucun problème    !


Dans ce cas de figure, quel risque prend le fabricant  à vendre ce fromage ?  aucun ! Produit au sud est de l’Espagne,  dans la province de Cuenca, du coté d’Alicante,  qui ira   faire des remarques quand vous l’achèterez dans les autres pays d’Europe ! Les distributeurs ont donc eux aussi un rôle  à jouer : celui de porter un regard  sur le produit avant de le commercialiser !


Mon conseil : réalisez vous mêmes votre fromage truffé avec de la truffe fraîchement ramassée et un fromage frais ou une pâte molle (Brillat savarin - Citeaux - St Moret etc....), pas trop puissante en parfum, et suffisamment grasse pour capter au maximum le précieux parfum par la mise en contact d'une nuit (ou plus selon le produit que l'on "truffe"), dans un récipient hermétique. Les recettes ne manquent pas !

Et ne vous laissez plus jamais prendre à ce genre de supercherie !


dimanche 8 novembre 2020

VENDEE GLOBE - LE DEPART LE PLUS ÉTONNANT.......

 Je suis comblée !

Un grand merci à la 3ème chaine et à François Gabart aussi !




C'est le départ le plus extravagant ,  le plus cool, que j'ai découvert aujourd'hui, de cette 9ème version de la célèbre course !

 Je sais, les   Sablais auraient certainement préféré faire la fête, mais la météo en a décidé autrement ! Quelle "zénitude" dans ce cas précis pour le téléspectateur ! 

J'espère que nous étions nombreux derrière les postes !

Ce n'est plus un secret pour personne, ce départ à du être reculé à 3 reprises de 12h55 à 14h20 pour cause de brouillard ! Alors là, c'était magique..... certes, on ne voyait pas la ligne de départ, mais en échange, quelles jolies vues digne de tableaux impressionnistes ! Le brouillard jouait les artistes !

Ensuite, les journalistes étaient réduits au simple minimum ! mais quel Minimum :  on ne pouvait rêver mieux ! 

Ce vainqueur du Vendée globe   nous a   commenté avec brio tous les aspects de la bonne réalisation d'une telle course - préparation des concurents - préparation et spécificités des bateaux, vie à bord, projets, techniques de pointe ! tout y était !

"La route est toujours une aventure superbe !"nous dit FG.

Le top du top !

Les interventions super documentées, en nous guidant   sur l'essentiel,  ajoutaient vraiment une haute qualité au reportage ! toutes les facettes ou presque de la vie du skiper ont été abordées et quantité de renseignements techniques nous ont été révélés.

Je vous conseille, si vous n'avez pas pu y assister, d'aller le retrouver  en replay ! vous ne le regretterez pas !

On a vu aussi de drôles et superbes grosses barques à moustaches (les foils) ! 

Le bolide d'Armel Tridon....


La plupart des bateaux sont des imoca.

....et... et.. et six filles qui, bien sagement étaient les seules (ou presque) à porter des masques ! La la !

L'une des trois navigatrices..... Bon vent ! 

Enfin, le départ a été donné à 14h20 !

Photos MSG prises pendant l'emission, d'ou la faible qualité. Veillez m'en excuser !

Bon vent ! nous allons suivre vos exploits !

Une façon comme une autre de se dé-confiner  !


vendredi 30 octobre 2020

APPRIVOISER L'ISOLEMENT ......OPTIMISER LA SOLITUDE !

 Je voudrais apporter ici à ceux et celles qui   redoutent la solitude due à l'isolement, ma petite note positive……

Photos Msg@20 prises dans le jardin "Chan" d'un ami.....
L’actualité ne nous “épargne”  pas et pour certains, l'isolement favorise la solitude qui leur est particulièrement angoissante….. c’est donc à eux que je m’adresse !

“L’apprivoiser” n’est pas évident, et demande une bonne dose de philosophie car le mode de vie de ceux qui nous entourent est axé presque essentiellement sur le contacte ! L’isolement, de ce point de vue, devient alors pour certains très difficile, et peut aller jusqu’à paraître   quelque part concentrationnaire !

La solitude : je la connais bien ! Je dirais même plus : je la pratique depuis bien des années, non pas par choix, mais par la force du destin ou du hasard !

Personnellement, et ça n’a pas été facile, j’ai “contourné" son aspect négatif au fil de longues années d’expérience,  et en m’intéressant à diverses activités. 


Mon caractère s’y prête peut être aussi . Je préfère souvent ne pas dépendre des autres et  surtout : j’ai peur de déranger ! 



J’ai pratiqué des  activités de groupe qui ne m’ont pas vraiment épanouie, même si elles avaient des aspects positifs et si j’y rencontrais des personnes dignes d’intérêt..…. Trop de directives, trop d’alignements, des incompréhensions, un manque de liberté d’expression exacerbé par mes études aux Beaux Arts où il était impératif de trouver un chemin “particulier”. 

Le manque de liberté est je crois ce   qui me pénalise le plus !

Je ne fuis pas le contact, bien au contraire, mais je fuis la conformité à outrance, le conformisme, et déteste en plus le "qu’en dira-t-on……"


Je pense que pour supporter  la solitude  il faut se créer des points d’ancrages qui permettront d’évoluer et d’avancer. 

Je suis persuadée aussi qu’il faut développer ses connaissances et exercer au maximum sa créativité.  Pour cela il y  a toutes sortes de moyens d’y parvenir……


La solitude  certes  peut être dans diverses occasions, un handicap, mais elle a ceci de positif : c’est qu’elle peut apporter un précieux “capital temps” qui permet de s’évader pour s’exprimer ! 


Pour bien la vivre, il faut  avoir des objectifs…….

Alors  je dis à ceux qui sont “touchés” par l’angoisse d’être isolés,  pourquoi ne pas regarder au delà ou au dedans…. Comme il leur plaira !


Il me revient à l’esprit deux jolies chansons qui chantent la solitude….. celle de Moustaki et celle de Serge Regiani…… Partageons les !





Ma solitude

Georges Moustaki


Pour avoir si souvent dormi

Avec ma solitude

Je m'en suis fait presque une amie

Une douce habitude

Elle ne me quitte pas d'un pas

Fidèle comme une ombre

Elle m'a suivi çà et là

Aux quatre  coins du monde


Non, je ne suis jamais seul

Avec ma solitude


Quand elle est au creux de mon lit

Elle prend toute la place

Et nous passons de longues nuits

Tous les deux face à face

Je ne sais vraiment pas jusqu'où

Ira cette complice

Faudra-t-il que j'y prenne goût

Ou que je réagisse


Non, je ne suis jamais seul

Avec ma solitude


Par elle, j'ai autant appris

Que j'ai versé de larmes

Si parfois je la répudie

Jamais elle ne désarme

Et, si je préfère l'amour

D'une autre courtisane

Elle sera à mon dernier jour

Ma dernière compagne


Non, je ne suis jamais seul

Avec ma solitude


Quant à Reggiani je retiendrais ce trait philosophique et pourtant si juste !:


“Passent les jours et passent les semaines

Ni temps passé

Ni les amours reviennent

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure”


samedi 17 octobre 2020

"UN PETIT PRINCE PARMI LES HOMMES "- A LYON JUSQU'EN AVRIL 2021

 Chers amis, l'actualité me rattrape ! 

A l'heure où les pires horreurs se pratiquent de par le monde (y compris en France) il me semble bon de relire cet ouvrage qui met le doigt sur les  valeurs humaines dites "essentielles" !

Difficile de les discerner parmi tant de bavardages et autres propos déversés en permanence sur tous les sujets et par toutes sortes de supports médiatiques !

Saint Exupery n'avait pas tort qui redoutait l'avancée si rapide des technologies..... la pensée humaine aujourd'hui, pour certains, peut  s'y "noyer" et quelles valeurs  transportent-t-elles  ?

Et voilà tout à coup que Lyon nous offre l'occasion de nous remettre en question en présentant une  exposition dédiée à Antoine Saint Exupery, lequel aurait eu 120 ans cette année ! Elle est intitulée :

"Un Petit Prince parmi les hommes"


Pour ma part, je pense que ce modeste livre  est si juste que,  bien que je le connaisse presque par coeur  je l'emporterais si je devais séjourner sur une ile déserte", selon la sacro-sainte expression ! 

A vous de le découvrir si ce n'est déjà fait, ou de le relire, ou encore de l'offrir....... 

Je ne résiste pas à l'envie de vous remettre ici la dédicace  de son auteur :


...Rappelez vous ceci lorsque vous croiserez des humains différents ou semblables à vous :

 "Qu'on ne voit bien qu'avec le coeur : l'essentiel est invisible pour les yeux !" 

vendredi 9 octobre 2020

CHAMPIGNONS D’AUTOMNE ET TRUFFES DE BOURGOGNE : QUELQUES CONSEILS DE CONSERVATION.. (fin)

 Comme promis, voici les recettes:

Beurre de truffe : 

ne craignez pas de mettre un bon pourcentage de champignon. 


Mes proportions : 1/3 de truffe de Bourgogne fraîche ou congelée pour  2/3 de beurre demi sel. 


Les portions sur la photo font 75 g. Avec un pavé comme celui là, je tartine une douzaine de   toasts   !

 Progression : 

N’hésitez pas   à mettre le beurre et les truffes en contacte dans un bocal hermétique  pendant une nuit, avant de les préparer ! Vous aurez déjà bien parfumé votre beurre ! Ensuite il vous faudra sortir le bocal bien fermé du frigo et attendre un peu que le beurre ramollisse. 


Les ingrédients qui constituent le beurre truffé. 

Vous hacherez, mais pas trop  finement, le champignon au couteau de cuisine afin de garder de la “mâche” (surtout ne pas passer au mixer) puis  le mélangerez soigneusement au beurre ramolli. Malaxez à la spatule pour obtenir un mélange bien homogène. 

Une fois l’opération terminée, faites comme moi, préparez des portions dans du film plastique. 

Il vous suffira alors de mettre la préparation  au congélateur dans un sac de congélation et d’attendre le moment propice pour déguster entre convives ce délice  sur des toasts de bon pain de campagne…..  ! C’est bluffant !


Le beurre aux truffes de Bourgogne  préparé en portions de 75 grammes 

Ces toasts s’utilisent  seuls ou en accompagnement de certains mets….…

Conservation : 3 jours au frigo ou 1 an au congélateur. N'oubliez pas de noter la date sur l'emballage de votre préparation ! 

Conservation de truffes fraîches

Vous pouvez également congeler vos truffes  fraîches dans des papillotes  d’Albal, en les tranchant au préalable, puis en reformant le champignon  avant de “l’emmaillotter”. 

Rangez le tout dans un sac de congélation. Vous vous en servirez alors le moment venu. Noter la date sur l'emballage 

ATTENTION : 

ces produits une fois dégelés ne doivent pas être re-congelés !


Oeufs et truffe :

Encore une idée toute simple : comme pour la recette précédente,   mettre en contact dans un bocal hermétique des oeufs très frais et votre truffe entière nettoyée. La coquille étant poreuse, ils se verront parfumés au bout de 3 - 4 jours. Je conseille alors de les faire cuire au bain marie en mini cocotte, en râpant la truffe dedans, ou simplement à la coque !

Attention avec l'omelette : 

Ne faites surtout pas d’omelette si vous ne savez pas la faire bien baveuse !  Trop cuite, la truffe souffrirait de cette cuisson qui tuerait son parfum subtile !


Un dernier conseil, ne mélangez pas la truffe avec d’autres champignons : ce serait un “non-sens”. Chacun d’entre eux a son parfum propre qu’il faut respecter !


Différents fromages truffés préparés par mes soins :
(Photos et dessins personnels - non libres de droits. )
Le Citaux truffé, en haut à droite  (qui doit être mis en contacte au moins 24 heures
emballé et enveloppé dans un film ) et ...
au Premier plan,  le Saint Moret truffé dont j'ai parlé dans le post précédent.