vendredi 19 mai 2017

PRIEZ SOUVENT MONSIEUR SAINT YVES..............

C'est un couplet bien connu de la  célèbre  "La paimpolaise" ..... (paroles de J. Lumière) qui l'évoque :


“Quand leurs bateaux quittent nos rives 
Le curé leur dit "Mes bons vieux 
Priez souvent Monsieur Saint Yves 
Qui nous voit, des cieux toujours bleus" 
Et le pauvre gars 
Fredonne tout bas 
"Le ciel est moins bleu, n'en déplaise 
A saint Yvon, notre Patron, 
Que les yeux de ma Paimpolaise 
Qui m’attend au pays Breton........

Mais que sait-on de ce Saint si important pour les Bretons qui, ce jour même, célèbrent un pardon en son nom.........

D'abord, il n'est pas si vieux que ça......   fin XIVE début XVE

Né en Bretagne au manoir de Kermartin, près de Trégier, en 1253 il décèdera en 1303. Il sera canonisé 44 ans plus tard par le pape Clément VI. C'est dire que ce fut un Saint Homme.
Yves est son prénom français, en Bretagne, c’est Erwan ou Youen .....
Son nom de famille c’est Yves Helory de Kermartin. Il est issu d’une famille noble et part étudier à Paris vers 14 ans, avec son précepteur Jean de Kergoz..... Un peu comme  le jeune moine du Nom de la Rose.

J'ai trouvé sur le net un beau portrait de lui : une peinture de l'école de  Rogier Van Der Weyden (XVes).



 mais est elle fidèle au modèle ? Je pense qu'elle doit être sublimée, comme le sont tous les beaux visages des oeuvres de ce grand artiste que j'ai pu voir à Dijon, à Beaune  ou encore à Madrid.
  

Oeuvre attribuée à l'atelier de Rogier Van Der Weyden.

Une fois ses humanités faites, Yves Helory partira pour l’Université d’Orleans où il étudiera le droit qu’il pratiquera par la suite avec beaucoup de justice et d'équité..
C’est pour cette raison qu’il deviendra le saint patron des avocats, car, lorsqu’il rentrera en Bretagne, il sera conseiller juridique du diocèse de Treguier. C’est à partir de là aussi qu’il se dévouera pour aider les pauvres en construisant un refuge pour les indigents ; de plus il prêchera en breton afin d' être compris de tous  ses paroissiens. 

Une église de Rome lui est dédiée : Sant’ivo alla Sapienza.  
L’originalité de cet édifice est la tour qui la surmonte, représentant la Tour de Babel. 
Elle fut construite au 17e siècle par Borromini dans l’enceinte qui deviendra l’université de Rome jusqu'au 20ème siècle. A l'intérieur, Pierre de Crotone a réalisé” un retable qui représente le saint.
Les statues  représentant St Yves sont innombrables en Bretagne mais je n'ai pas eu l'occasion de les photographier. 

Par contre j'ai une pensée affecteuse pour mon frère Yves aux yeux si clairs, presque des yeux de marin, qui quelque part là Haut , voyage certainement dans les eaux de Bretagne ou de Charente Maritime, mais là c'est une autre histoire !

dimanche 14 mai 2017

INVESTITURE : QUI VIVRA VERRA........


Dans cette salle de l’Elysée,  où règne une opulence digne d’un roi , ce qui me frappe aujourd'hui, ce sont le rouge du décor, le bleu des costumes et les ors.......
La France aime le bleu dirait un étranger qui la découvrirait par ces images !......  Pour moi, je constate  qu'elle est surtout bleue et rouge, comme le sont les couleurs de Paris, 

 Mais la France, ce n'est pas QUE Paris !

Maintenant, question couleur, le bleu des drapeaux, celui des costumes civiles et militaires........ et le rouge,  c’est tout de même fichtrement plus tonique que du rose !


Reste à savoir maintenant comment se déroulera ce quinquennat ! 
Je souhaite sincèrement à ce jeune Président, élu par mes compatriotes,

 et............que je commence seulement à “cerner” un peu mieux, 
une grande fermeté, du doigté et une grande perspicacité ! 
De faire que, par son gouvernement dynamique et éclectique,   les français perdent enfin leur morosité, leurs doutes et bon nombre de leurs  inquiétudes qui, telles des nuages orageux, planent fortement sur leurs têtes.
De créer une France forte, TOUTE LA FRANCE , de la campagne aux cités, 
aux  agglomérations, et à l’international.
Positiver,  enfin...... Ce serait une grande victoire, et comme ça ferait du bien !

lundi 8 mai 2017

UN PETIT AIR DE RESSEMBLANCE - RIEN DE PLUS.....

On ne nous a pas épargnés avec cette campagne électorale....... 

on a même atteint la saturation parfois.... l'overdose aussi.......  Je n'apporterais donc pas de commentaires à tout ce qui a été dit et qui va encore l'être  !
Emmanuel Macron :  un petit air de Napoléon ?
"Du haut des cette pyramide....... " 
J'espère que ce Monsieur aura suffisament de "Génie" 
En tout cas, je le lui souhaite !
 pour harmoniser les attentes des uns et des autres ! 
Ces jours ci, tandis que les médias débattaient tous azimuts, 
 j'ai pris une récréation :  j'ai trouvé des similitudes d'expression entre le candidat élu et certains  portraits de Buonaparte /Napoléon...... Bref, mis a part que le caporal, puis général, puis empereur était brun, je me demande si vous allez être de mon avis !

Voici les images.




Malheureusement je n'ai pas pu faire la même chose avec la candidate adverse, car je n'ai pas trouvé son sosie. Dommage, cela eut été intéressant !

lundi 1 mai 2017

ENERGIES PROPRES : ÇA AVANCE


Suite au post précédent, ou vous avez aperçu quelques jets au milieu des vignes, de l’eau est arrivée à mon moulin. Il se trouve que, par le plus grand des hasards, j’ai pu suivre deux émissions où il était question d’aviation, de son évolution et de son utilisation récente de l'énergie “propre”.........
C’est étonnant parfois, ces concours de circonstances...... sur la première émission où j’atterris par zapping  (je ne connais même pas son titre), il était question de l’ingéniosité et de la rapidité avec lesquelles, les avions avaient été créés puis avaient évolué...... 
Il fallut même leur trouver des définitions :
Cliquer sur les photos pour les agrandir.

 De Clement Ader (et son avion chauve souris), au dernier grand porteur, l’évolution fut très rapide compte tenu du défi lancé à l’a-pesanteur. 
L'avion de C Ader _ Eole III

Un siècle a suffit avec des étapes telles que les guerres, qui ont accéléré le besoin de créer des avions performants côté vitesse, et , pour le civile, côté contenance....... 

on découvrait aussi que  Gustave Eiffel avait  apporté sa contribution en mettant au service de ces pionniers, sa soufflerie parisienne.
Gustave Eiffel : un dijonnais de génie  !

Et puis a été conçu et réalisé le projet du troisième des “Piccard°, de son prénom Bertrand : l’avion Solar impulse, l’avion qui peut voler infiniment, sans recharger d'énergie, sans s'arrêter, si ce n’est pour le besoin de l’homme qui est à son bord, lequel doit se ravitailler.....
Ce vol écologique (réussi au troisième essai)  prouve avec succès que malgré qu’elle soit  beaucoup décriée par certains, l’écologie bien appliquée deviendrait tout à fait rentable.......
Un nouveau grand pas pour l’humanité ! 
Photos prises par MSG pendant l'emission

Bertrand Piccard en fut l’initiateur. ce  monsieur avait “de la branche”, voyez plutôt :
*Bertrand Piccard, troisième du nom, est psychiatre. C'est  un visionnaire.  Une fois réalisé le projet (commun) de faire voler un avion sans carburant, grâce à l'énergie solaire, il  fut l’un de ses deux  pilotes . Il avait au préalable fait le tour du monde en ballon, sans escale...... ses projets, il les réalisa en association avec des hommes exceptionnels tels que Brian Jones et André Borschberg....)
B Piccard et A Borschberg. Indiscociables dans ce projet 
Jacques Piccard, son père,  servit de modèle à Hergé pour le Professeur Tournesol. Il fut l’explorateur  recordman mondial de plongée sous marine, “le  plus bas” de la terre par sa descente en bathyscaphe  dans la fosse la plus profonde de l'océan.
Il soutint son père, le premier des Piccard, Auguste, l’homme “le plus haut” de la terre qui fut le premier à découvrir de visu la rotondité de la terre en atteignant la stratosphère ... 
Quelle famille !
Voir le détail sur wikipedia et autres sites......

Bertrand Piccard a pour devise : “avoir la passion et accepter l’inconnu”. 
Il considère ses exploits comme une mission humaniste. 
Sont but : prouver que les technologies propres peuvent atteindre des buts qui semblent impossibles” et qu’elles deviennent rentables. 

A lire :
Depuis l' exploit du tour du monde en ballon, où la Chine avait refusé le survol de son territoire, cette dernière, l’un des plus grands pollueur de la planète, serait à ce jour à le pointe du développement des énergies écologiques. Un bel enjeu.

lundi 24 avril 2017

VISITE AU CHATEAU DE SAVIGNY LES BEAUNE - UN LIEU SURPRENANT !


Ce fut pour moi un plaisir de revenir dans ce château médiéval (14es) sis au milieu des vignes prestigieuses  de la Côte de Beaune. Pourquoi ? Par ce que........

Le château vu depuis le cellier.


...j’eus une pensée émue pour ma chère fille dont nous célébrâmes le mariage, en l'an 2000,  dans les deux parties de ce chateau : vin d’honneur dans le cellier, et repas dans  la grande salle du château,   au premier étage. Une belle fête. 
Le cellier

 Les trompes de chasse du rallye du Val d’Arroux, sonnèrent les honneurs  aux nouveaux époux, sur cette pelouse. Tout le monde apprécia car en plus, la journée fut belle.
Aujourd’hui encore, les collections du Maitre des lieux, Michel Pont, ancien coureur automobile passionné et viticulteur de père en fils,  débordent un peu partout, .... et quelles collections ! des jets, des voitures de course, des motos...... 
deux des nombreuses voitures sur lesquelles le propriétaire courut, dans les années 65 à 75.
Sur les photos, le propriétaire et le chanoine Kir......Les courses de la cote d'Urcy étaient alors célèbres.
Sur les étagères reposent des quantités de coupes.......
Des bolides, il y en a partout, dedans et dehors : dans les granges, dans certaines parties du château,  aux pied des vignes...  l’occasion de voir de près à quoi ressemblent ces engins qui, pour les avions, volèrent à mag 2,20 comme les mirages de Dassault......

Si vous passez par là,  n'oubliez pas de déguster les vins de la propriété, précieux  nectars bourguignons. qui, de par leur excellence sont presque des médecines...... 
Les vins de Savigny sont vins nourrissants, théologiques et morbifuges.
Nous ne nous en sommes pas privés ! Et je regrette de ne pas en avoir acheté car je n'en ai plus dans "ma cave".
A consommer avec délectation....... Photo provenant du net, car comme je vous l'ai dit, je n'en ai plus chez moi.
Ces inscriptions que l'on découvre ici et là gravées dans la pierre sont  un vrai régal !
Ci dessous, un des derniers arrivés dans la collection.....
Cliquez sur les photos pour les agrandir.......

lundi 17 avril 2017

ELECTIONS : UNE BROCHETTE DE BAVARDS


Aux approches des elections, que ne ferait on pas pour "FAIRE" de l’audimat !

Samedi soir, sur la  2, les huit chroniqueurs passés et actuels de l'émission “On n’est pas couché”  étaient  invités  sur le plateau : Eric Zemmour  et Eric Naulleau , Natacha Polony , Audrey Pulvar , Aymeric Caron , Léa Salamé  et bien évidemment les intervenants actuels : Yann Moix et Vanessa Burggraf.

Le Thème était simple : ces “célébrités” étaient  invitées à   donner leur avis sur le programme et le comportement  durant la campagne électorale des candidats à la Présidence de la République. 
Une fois de plus, une fois de trop.......
Qu’a-t-on appris ? 
Rien 
Par contre, et comme chaque fois,  tous les propos  tournaient autour de cet axiome :

“de la méchante droite, et de la généreuse gauche...... “ un peu simpliste, non ?

Cette  prestation  révélatrice à mis en lumière les caractères des chroniqueurs.  Les échanges de propos parfois musclés qu'ils se lançaient, ne manquaient pas de sel.....  Force est de constater que s'ils ont mis le doigt sur le fait   qu'ils s'écoutent parler, ils   échouent lamentablement à laisser s’exprimer  leurs interlocuteurs et à les entendre. 

Mis à par E. Nolleau et N. Polony  qui se conduisent  de manière courtoise,  comment les autres pourraient ils respecter la prise de parole  de leurs invités  puisqu’ils ne savent même pas écouter  leurs confrères.....
C’est à un véritable langage de sourds, par moment, que nous avons assisté !.

Quant à leurs avis sur la campagne, aucun d’entre eux ne s’est montré convaincant, ni convaincu par le programme d'aucun des candidats ! Mais, bien sure,  ils n'ont pas manqué de déverser “généreusement” leurs “critiques”.

Un point cependant a fait l’unanimité  : “le sacro saint respect dû aux  journalistes”. Quand je vois leur  comportement , je n’en pense pas moins  !

Je trouve cela désolant ce déluge  de propos stériles échangés sur l'écran tout au long  des derniers mois.... au détriment de la culture et de la vraie information. 
Quant aux "Informations", en général, j'en ai plus qu'assez des révélations du genre "fouille merde"; des portraits caricaturaux et des discours électoraux avilissants. Parfois j'en arrive même à regretter  de payer ma redevance...... Comment les français se laissent ils ainsi embobiner...... 

Conclusion : ce style de "show", pour moi, à force de permissivité, permet tous les dérapages et attise  dangereusement les esprits “partisans” .

Mais  cependant,  chers visiteurs, allez tous vôter dimanche ! .....pas comme à la dernière élection présidentielle où la moitié de mon village s'est abstenue au premier tour ! j'étais consternée.

Note : je n'ai de carte à aucun parti.

samedi 8 avril 2017

CHARLES SANS RESTRICTION : UN REGARD, DES CHANSONS, UN FILM CULTE.

Que restera-t-il de la chanson française des années  60 et 70 ?
Un telle floraison d’immenses talents  hante encore ma mémoire.  que l’urgence des médias a rayés des  écrans, faute de place, (ou par facilité : je pense à tous ces polars insipides....) Brassens, Brel, Ferré, Beart, et bien d’autres encore..... qui soignaient leurs textes et leurs mélodies comme de petits bijoux et vous entrainaient dans l’imaginaire poétique en racontant leurs modestes histoires “de tous les jours” sont trp rarement évoqués !
Les yéyé ont balayé la poésie pour apporter leurs rythmes et leur gaité.... un vrai tourbillon dont subsistent encore notre Johnny National et son compère Eddy.....
Et puis la mode a encore tourné. Aujourd’hui, on assiste à un panel de tous les styles, parmi lesquels, je le reconnais, il y a de très bonnes choses, mais beaucoup trop de textes en anglais. Faut-il dire adieu à la poésie française ?

Ce qui m’a toujours frappée chez Charles, c’est son regard pétillant, vif, expressif. 


Aznavour a de beaux yeux ! 

Aujourd’hui, où tous les timbres de voix sont admis, comme une identité, il aurait sans doute eu beaucoup moins de mal à se faire accepter, mais hélas, les critères n’étaient pas les mêmes, car  “il fallait avoir de la voix”  lorsqu’il fit ses débuts !
Hier soir c’était la fête ! Charles Aznavour sans restriction..... d’innombrables succès, de grand morceaux chantés et pour finir le célèbre film : un taxi pour Tobrouck (dont les superbes photographies  de Marcel Grignon sont un vrai plaisir pour les yeux )

L'inoubliable Lino Ventura sur des dialogues de Michel Audiard  - photos MSG 
Pas moins d’une trentaine de chansons passent dans cette émission  ( sur les 120 qu’il a enregistrées) 
A revoir en replay pour ceux qui l’ont "ratée" :


Et aussi : tout savoir sur la chanson des année 60 sur le site Libre savoir : 
ainsi qu’ une mine de tresors sur

mercredi 22 mars 2017

C'EST LA FÊTE AUX CRAPAUDS........

Il y a dans le village un air de printemps...... Le plus étonnant se passe autour de la mare ! c'est la fête aux crapauds..... le temps des amours !
Tandis que les oiseaux s'égosillent de plus en plus fort, les batraciens sont à l'ouvrage  !

Nan ! c'est pas un gros crapaud..... 
mais ça y ressemble un peu, pas vrai ?

Voyez plutôt comme le clocher du village, prend l'air offusqué ! car dans l'eau, à ses pieds, les amours vont bon train......

Il observe la mare avec attention ! Oui, vous avez bien vu..... ce sont les grappes d'oeufs frayés par ces couples aux yeux d'or !
Pas mal les grappes de fraye,  non..... ?
photos MSG. 

dimanche 19 mars 2017

SERAIT - CE DU CAVIAR ?

Photo MSG.
petit jeu :
de quoi s'agit il ...... ?
PHOTO couleur prise ce jour par Ma di na, dans le petit village de Prenois, en Cote d'Or
Qui trouve ?

lundi 13 mars 2017

UN ARBUSTE ÉTONNANT : LA VIORNE DE BODNANT

L'arbuste est planté dos à l'est. En ce moment, il reçoit peu de soleil le matin, un peu plus l'après midi.
 Et pour Fêter l'arrivée du Printemps, quoi de mieux que cette viorne d'hiver dont le comportement, dès que se produisent des  radoucissements est surprenant......
En effet, elle me surprend depuis des années car, durant les mois de Janvier à mars, elle prépare ses boutons, et lorsque un radoucissement arrive, la voilà qui ouvre quelques fleurs alors qu'elle n'a pas encore de feuilles et que tout dort autour d'elle.... Je mets alors mon nez dedans. Quel délicieux parfum !
Installée dans un coin de rue du village, les murs l'abritent et, fort rustique, elle tient bon !
Je puis vous affirmer qu'elle ne necessite aucun entretien !


 C'est grâce à une amie botaniste, "Fansi" pour les intimes,  que je sais enfin son nom, car celui qui l'a plantée s'en désintéresse complètement. Il s'agit d'uneViorne de Bodnant, (viburnum bodnantense) sans doute la "Charles Lamont", car elle est fort parfumée. D'ailleurs, les insectes ne s'y trompent pas qui, ces jours ci, sous le soleil déjà chaud en mi journée, se "choutent" littéralement,  sans s'occuper des prédateurs ! On pourrait les prendre à la main....... un vrai régal pour les yeux comme pour le nez.......
Tandis que les rosiers sortent leurs bourgeons et que les roses trémières pointent quelques timides traces de feuilles, voilà cet arbuste en pleine floraison....... magnifique !
Alors, si  vous avez un petit coin bien à l'abri, dans votre jardin, ne vous en privez pas........cet arbuste supporte allègrement le froid -15° ne lui font pas peur, ni  même  l'ombre !

PS : Fansi me fait savoir que : "les parents" de cet hybride sont chinois. L'un est originaire des provinces de Gansu, Qinghai et Xinjiang, il s'agit de Viburnum farreri  

香荚蒾 
 xiāng jiá 
et l'autre vient du Xizang et aussi du Bhoutan, du Népal du Pakistan et de l'Inde, c'est le Viburnum grandiflorum 
大花荚蒾 
 huā jiá 

Merci pour ces précisions.

mardi 28 février 2017

FINI LE SNOBISME DANS LE CHOIX DES APPAREILS DE PHOTO.


Notre expo a fermé ses portes,   mais les prises de vues continuent plus que jamais........

Je regardais, hier soir “Salaud, on t’aime” de Claude Lelouche, et me régalais devant la qualité des prises de vue et celle du jeu des acteurs......Ceux qui connaissent ce film savent qu’il s’agit de l' histoire d'un ex-photographe de guerre, qui cherche à revoir ses filles sans succès, etc..... Les rôles principaux sont magistralement tenus part Johnny Halliday, Eddy Mitchell et Sandrine Bonnaire. 
C'est aussi un reflet de la propre vie du cinéaste.

Photo 4K de MSG prise pendant la projection, sur mon écran de télé. Les plans de C. Lelouche sont très courts.......


A deux ou trois reprises,  des plans fixes sur la table du séjour nous montrèrent les multiples appareils utilisés par le “baroudeur d’images”..... un résumé en quelque sorte de sa carrière, et je me suis dis que, moi même, dans mon petit domaine, j’en avais aussi utilisé pas loin d’une dizaine..... ce qui est déjà un début pour l’amatrice que je suis. Instamatic, reflex, compacts, bridges, j’ai même eu une caméra, ! Parmi ces appareils, j’ai eu un reflex canon qui pesait un ane mort, avec ses objectifs interchangeables, le pied et le zoom...... quelle galère que de trainer tout cela !

Eh bien, savez vous que,  lasse de porter ces kilos à bout de bras, j’ai fini par opter pour le bridge, mais pas n’importe quel bridge, un Panasonic LUMIX à objectif Leika. Je ne vous donnerai pas ici les détails, mais je trouve que c’est une bonne option. Surtout, vu le nombre de clichés que je fais....... 

J’ai constaté récemment, que les grands reporters s’y mettaient aussi :
voir masterclass du photographe professionnel Olivier LAVIELLE qui présente le Panasomic -  lumix 4 tiers .

S’il reconnait que le reflex permet certaines choses plus particulières, il met le doigt sur les nouveaux appareils qui  peuvent largement, aujourd’hui,  remplacer cet outil dans ses reportages mais aussi dans ses photos d'art, et surtout, qui pèsent beaucoup moins lourd....

Donc, je suis sourde aux remarques désobligeantes, du genre :
“Alors si tu n’as pas de reflex, tu ne peux pas vraiment faire des photos professionnelles”

Je persévère dans mon choix : mon appareil est plus discret qu’un reflex , avec son shooter qui ne fait pas de bruit, et ça me plait...... d'autant qu' il est plutôt performant.



Si vous vous contentez de faire des formats ne dépassant pas  2m x 2m, ne vous embêtez plus à trimballer des tonnes de matériel. Fini le snobisme en photo ! on peut faire de très belles photos aujourd'hui, avec des outils qui ne valent pas des sommes considérables.......... et cela va aller en s'améliorant encore.
Toutes ces photos sont prises par MSG, c'est à dire : moi.

"Enfin, un conseil, ne laissez personne vous démolir. Même si ce genre d'activité est toujours perfectible, gardez votre vision. La photo, c'est personnel, c'est intime :  c’est votre oeil qui la fait, avec votre sensibilité et votre cerveau."