samedi 25 octobre 2014

CAVAGE, C'EST LE MOMENT..... "AU PLAISIR DE LA TRUFFE", NOUVELLE VERSION, A QUAND LA SORTIE ?

Le Grand Connaisseur de la Confrerie de la Truffe de Bourgogne "conduit" son chien Sirius
 à la recherche de tuber uncinatum, la truffe d'automne, le 18 octobre dernier.
 J'ai le plaisir de vous présenter deux Hauts Dignitaires de la Confrérie de la Truffe de Bourgogne en plein travail avec leurs chiens....... un lagotto et un tervuren.
La grande Argentière : une grande spécialiste ! Demonstration de cavage le jour de la fête de la truffe à Is sur Tille.
Vous achetez de la truffe, mais encore faut il savoir la cuisiner !
Car les recettes sont spécifiques à chaque espèce.
En principe, la ré-édition de mon livre, sous la forme ci dessous est annoncée pour fin octobre.....
Le premier qui en voit un en boutique m'avertis ! 
Moi j'attends.
Je peux vous dire qu'il est bien présenté et également illustré a partir de mes photos, et surtout qu'étant broché, il sera vendu au prix de 12€90, ce qui est un prix intéressant.

Sinon, c'est le même contenu que le précédent : 170 pages traitant de la truffe de Bourgogne et de ses recettes éprouvées. 

"Ah ! en voilà une !"   ..... truffe !

dimanche 19 octobre 2014

L'OMELETTE GEANTE TRUFFÉE DE LA CONFRERIE DE LA TRUFFE DE BOURGOGNE : IMPRESSIONNANT !

tous ces clichés sont réalisés par MSG
 L'omelette géante truffée n'a plus de secrets pour les habitants d'Is sur Tille ! Depuis le temps que la Confrérie la propose, c'est devenu un rendez vous incontournable en Cote d'Or.
N'hésitez pas a cliquer sur les images pour les agrandir.
Voyez plutot. Hier, il a fallu  pas moins que quatre solides gaillards pour la réaliser, car il faut des bras et des reins solides !
 Heureusement, les conditionnements actuels n'imposent plus de casser les oeufs sur place, sinon, cela aurait pris un temps fou ! d'autant qu'il a fallu en cuire deux pour satisfaire tous les convives !
 Les petits points noirs que vous voyez en agrandissant : c'est de la truffe de Bourgogne dont la saison a commencé depuis septembre.
L'omelette baveuse, je dirais même plutôt, la brouillade, est un excellant moyen pour déguster ce champignon, à condition de bien mettre oeufs et truffe en contact quelques temps avant la cuisson.
Note : Je rappelle que si vous achetez des truffes fraiches, n'hésitez pas à les mettre en bocal avec des oeufs frais pendant  4 à 5 jours pour bien parfumer vos oeufs. Vous m'en direz des nouvelles !

lundi 13 octobre 2014

LA CONFRERIE DE LA TRUFFE DE BOURGOGNE FÊTE SES VINGT ANS LE 18 OCTOBRE- À LA FÊTE DE LA TRUFFE D'IS SUR TILLE (21)




Rendez vous à l'adresse ci dessus pour toutes informations sur les prochaines activités de la Confrérie de la truffe de Bourgogne  ! (page d'ouverture : cliquer sur le drapeau français pour la version française)
Comment ne pas parler de cette belle aventure qui a beaucoup contribué à la redécouverte de Tuber uncinatum : la truffe de Bourgogne.
Grace à  une équipe de passionnés, dont je fus la Grande Imagière, nous  n’avons cessé de travailler à sa notoriété.

Photo de notre premier chapitre à Gemeaux le 14 octobre 1994 - De Gauche à droit : Mr Pommey - Mr Ferrand Ex-président du Syndicat des producteurs de truffe de Cote d'Or - Monsieur Beaucamp qui devait devenir pendant de longues années président de L'ITCE - Jean Bénigne Roussel grand Maitre Queux - Jean Louis Mangel grand Maitre - Armelle Rion grand Chambelland  Françoise Mangel grande Ordonnatrice - Bernard Rion grand Echanson - Jacques Randon grand Pourvoyeur - moi Grande Imagière - Pascale Randon Grande Argentière - Pierre Christel grand Ambassadeur et le Maire de l"époque Mr Rebiffé. Le chien Feeling.
Je tiens à saluer ici Monsieur Aubin hélas disparu (photo ci dessous), membre fondateur du Syndicat des producteurs de truffes de Cote d'Or, qui fut le premier à croire à l'installation d’une truffière plantée sur ses terres, à SAULX LE DUC,  près d’Is sur TIlle en 1980, mais dont la trop grande modestie fait qu'hélas, il ne figure pas parmi les intronisés de ce jour mémorable.
Mr Aubin

Je ne peux citer ici toutes les personnes  qui se sont dévouées à cette belle cause  et que nous avons intronisées depuis car elles sont trop nombreuses ! Une chose est certaine, c'est qu'elles n'ont pas été avares de leur temps ni de leurs bonnes volontés.

C’est donc l’occasion de penser à ceux et celles  qui ont mis en commun  leurs connaissances et partagé leurs expériences, quelles soient   de terrain, scientifiques, de cavage ou (et) culinaires !

Je ne manquerait évidement  pas de mentionner le plus passionné de nous tous, Gérard Chevalier, le chercheur de l’INRA, inventeur des plants truffiers, qui a su si bien nous “inoculer”, au mental,  la mycorhize de ce champignon ! 

Souvenons nous que, soucieux d'apporter une prestation a la pointe de l’actualité, les membres de la Confrérie de la Truffe de Bourgogne, souvent épaulés par leurs confrères et consoeurs,  ont été et sont toujours  sur tous les fronts : concours de chiens, gastronomie, foires, salons, déplacements en France et à l’étranger, conférences, demi journées truffe et j’en passe... 

La Confrérie aura  apporté sa plus forte contribution, sans oculter ses autres activités, dans le travail incessant qu'elle a mené pour retrouver les secrets de la gastronomie de la Truffe de Bourgogne, et, à ce titre, les Chefs de la région, et d'ailleurs,  ont pu s'exprimer avec talent lors que ses nombreux chapitres.
Un bulletin informait les intronisés des activités, des manifestations et infos diverses touchant à ce tuber, intégrant bien sure tous les évènements du quart centre Est, sans discrimination, l’union faisant la force !
              Aujourd’hui, l’équipe a évolué, mais elle est toujours aussi dynamique. Toutes ces activités demeurent et parmi elles, "Les demi journées découverte de la truffe de Bourgogne" initiée par Françoise Mangel. 
Documents de lCovati Tourisme qui organise l'évènement


s’’informer auprès de l’Office du tourisme des vallées de la Tille et de l'Ignon  et sur notre site.

vendredi 10 octobre 2014

GASPILLAGE ET DECHETS OU BON SENS ? QUE CHOISIR ?

Photos MSG - L'initiateur de l'emission de M6 - Cyril Lignac
  En préparant mes endives, ce matin, je n’ai pas eu le coeur de les effeuiller davantage ! L’émission de M6, "gaspillage alimentaire" était passée par là, et, je n’aime pas non plus le gaspillage. 
J’avais acheté ces légumes au supermarché, emballés dans un sac transparent, parce qu’ils étaient beaux et par ce qu’ils étaient moins chers que les endives en vrac....... le conditionnement n'était pas écologique et les endives avaient été calibrées en les effeuillant en partie. Mais je n'avais pas le choix !
Il y aurait beaucoup à dire sur le gaspillage alimentaire...... l'effeuillages des endives en est un exemple. Changer nos comportements n’est pas un vain mot et devient une nécessité  ! Les exemples filmés dans l'émission étaient exemplaires !

Cependant, les émissions de cuisine, ont la mémoire courte...... Le gâchis y était bien étalé  sous le nez  des télespectateurs ! Il suffit de se remémorer les Master chef et les Top chef de M6 et de TF1  et le gâchis, que faisaient les candidats, des produits alimentaires de première qualité qu’on leur mettait entre les mains ! D’une superbe volaille de Bresse, on vous présentait une assiette avec trois morceaux de viande se battant en duel au milieu d’un assortiment de sauces et d’accompagnement...... ou le quart seulement d'un beau légume, le reste passant souvent dans la poubelle !

 Vous me direz que c’était un jeu, et que dans une cuisine, en principe, on rentabilise tous les morceaux. N’empêche que l’exemple qui n’était pas à suivre était là, sous nos yeux et qu’il  me révoltait quelque peu !

TOP CHEF chez Bocuse. Les produits, abondants, étaient magnifiques...... un concurrent fait son choix.
Je vais faire court, mais si l’on parle gâchis, pour ce qui est des aliments, je viserais particulièrement la pêche au chalut si destructrice...... Je l’ai pratiquée à Oléron lorsque j’étais jeune,  et j’ai participé au triage de ce qui sortait du chalut....... mal de mer en sus, car le bateau “faisait le bouchon” quelle quantité effroyable de poissons et autre crabes retournaient à la mer pour nourrir les mouettes et les espèces carnassières, car il ne faut pas se leurrer, tout ce que l’on remettait à l’eau était mort..... (il ne faut pas se lamenter, si avec les moyens modernes, saunars et autres GPS, on vide la mer de ses ressources.......)
MSG - photo de sardines au supermarché
La méthode d'achat compte aussi : qui n'a pas choisi le plus beaux fruits, pris le produit dont la date de conservation est la plus éloignée ou choisi un plat congelé tout prêt plutôt que les produits pour le faire ! 
Je viserais aussi les modes d’alimentation et les modes alimentaires. Autrefois, on mitonnait tout. Quels délices sortaient des marmites et des fourneaux. Pourquoi ne réhabiliterait-on pas le boeuf bourguignon  ou le savoureux navarin...... pourquoi ne cuisinerai-t-on pas du lapin dans les restaurants ? Pourquoi ne mange-t-on plus certaines espèces de poissons fort délicieuses, au four, par exemple, en papillote, en soupe  ou en pochouse..... les fruits et légumes calibrés m'ennuient parce que trop identiques et surtout, souvent pas murs......
photo MSG
Au delà de ces exemples et de tous les dégâts en tous genres,  ne pourrait-on pas surtout éduquer le consommateur et qu’elle est la meilleure manière si ce n’est la tradition familiale. Acheter mieux, cuisiner davantage, afin de réduire cette monstruosité qu’est le monde de l’EMBALLAGES et donc DES DECHETS!..... On ne peut hélas plus se promener nulle part sans tomber sur des déchets......
LES LOIS ETABLIES POUR LA CONSOMMATION ONT,  À L'USAGE, DES EFFETS PERVERS : RÉAGISSONS !  
Ce sont  les consommateurs qu’il faut éduquer . CE SONT EUX QUI ONT LE POUVOIR, dans les deux sens......
 MONTRONS DU BON SENS ! est ce si difficile ?

mercredi 8 octobre 2014

L'HERMIONE AU LARGE - PREMIÈRE ESCALE : BORDEAUX



Comment resister à l'envie de vous remettre quelques images de ce magnifique vaisseau dont je vous entretenais il n'y a pas si longtemps ! L'actualité d'aujourd'hui s'y prête !

 A revoir TF1 - replay JT. ou sur les sites de l'association.
Photos MSG prises sur mon telemvieur.
A voir sur Youtube, l'Hermione en  image : les étapes de sa construction :



samedi 4 octobre 2014

YVES SAINT LAURENT : LE COUTURIER QUI VOULAIT DONNER DU POUVOIR AUX FEMMES........

je suis allée voir les deux films  ayant pour sujet Yves Saint Laurent.
Ce Grand Couturier disait que, par ses créations, il voulait "donner du pouvoir aux femmes......"
Il faut reconnaitre que le sujet est tout autre, puisqu'il s'agit de "biopics" : on n'y parle donc que du créateur,  les femmes de l’époque, si on nous les montre, on n'en parle pas !  Les cinéastes sont passés à coté de son message !
J'ai d'abord vu le film de Jalil Lespert  (voir l'affiche) puis, ces jours ci, celui de Bertrand Bollino.
Le film que j'ai préféré
Si dans chaque film, les interprètes sont éblouissants, et l’effort pour donner l’effet couture conséquent, j’ai malgré tout préféré le premier : plus distingué, plus chic, plus couture ! Cette version  plus subtile dans l'évocation de la vie intime de ce grand couturier était tout à fait explicite et suffisante, sans en faire trop...... 
On le voyait dans sa maison avec ses mannequins, dans les défilés, dans ses créations..... et aux prises avec “ses démons” de façon beaucoup plus subtile que dans le second où, de mon point de vue, il y avait une volonté d’insister “lourdement” sur tous les ratages psychologiques de cette vie hélas bien douloureuse.
J'avoue m'être ennuyée pendant la première partie du second film. Beaucoup de longueurs, et un sexisme lourd et pesant.... Je préfère voir les choses suggérées avec tact ! le couturier méritait bien cela ! Et puis, je n'ai pas aimé ce parti pris de ne montrer YSLdans sa blouse blanche et chaque fois qu'il s'agissait de création,  que derrière sa planche, confiné dans un espace exigü et étriqué. Faut pas exagérer !......
Portrait d'Yves Saint laurent par Andy Warhol
Le rôle de Pierre Bergé est lui aussi bien interprété. Quel étrange tandem que celui de ces deux personnages unis par le business et par la quête de l’esthétique, plus que par les marques d’affection ! Mais lorsqu’on a affaire à un génie, les choses de la vie ne sont forcément ni évidantes, ni  ordinaires ......Dur, dur...... 
Je tire mon chapeau aux quatre interprètes qui sont absolument sublimes dans leurs rôles. J'ai aimé aussi retrouver Warhol et la mythique robe Mondrian.....
Ces films m’ont  replongée dans une époque où la jeunesse qui osait dépasser les tabous  oh combien pesants, montrait un vrai courage, à l’inverse d’aujourd’hui ou l’on étale et banalise systématiquement l’intimité des gens. Trop d’étalage tue le mystère.
La robe Mondrian

mercredi 1 octobre 2014

L'ELYSÉE : PALAIS PRESIDENTIEL..... MOI JE PROPOSE D'EN FAIRE UN MUSÉE !

Au sortir de la lecture de ce livre, et après avoir regardé moult vidéos sur ledit palais, je vous fais part de mes réflexions.........
Ce livre a le mérite de  faire découvrir le bâtiment, et, tel un dictionnaire,  de brosser les portraits  de ses “locataires”,  présidents et personnalités diverses,  non pas tels qu'idéalement, on aimerait les imaginer, mais tels qu’ils sont : des humains, avec leurs vies privées, par forcément exemplaires..... 
On peut d’ailleurs se demander ce que signifie le mot "exemplaire" aujourd’hui !

Ce livre  offre une liste de noms et de rubriques qui balayent large, sur la période ou le palais  a servi de “palais du pouvoir”.
Je suis ressortie de cette lecture avec le sentiment que ce lieu ne plaisait à aucun de ses occupants, qu’i l n’était pas commode, et  surtout  qu’il était “dépassé” ! Alors pourquoi conserver une “machine” qui coute pas moins de 110 millions d’euros par an au contribuable si les Présidents préfèrent, comme nous le racontent les auteurs,  s’en échapper, pour la plupart,  et se retrouver chez eux....... faut il entretenir a tout prix une machine aussi couteuse (le personnel et la garde républicaine  fonctionneraient aussi bien dans un espace contemporain plus adapté à notre siècle)  et calquer de façon imparfaite sur les “ors” des souverainetés révolues. Les lieux prestigieux ne manquent pas ou l’on peut recevoir les visiteurs étrangers !.
Un Palais plus rationnel :
Ne pourrait on imaginer un Palais plus “rationnel”, dans lequel se trouverait  un pied à terre pour le Président, et “Le” laisser vivre chez lui, puisque de toute façon, c’est ce qui se passe aujourd’hui  !
Pour ma part je serais tentée de transformer ce vieux palais  en musée de la république !


A la lecture des portraits tracés par les auteurs, dans ce livre, il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui, les électeurs, ( parfaitement manipulés par les médias), depuis qu'ils élisent le Président de la République au suffrage universel, ont une bonne part de responsabilité dans la “marche” de l’histoire..... 
La nature humaine de l'élu ne change pas, une fois auréolée de la charge présidentielle.... pourquoi ne s’en prendre qu’à lui ? Ne devrait on pas s’en prendre plutôt à ceux qui l’ont élu ! L’élu,  lui, reste ce qu’il est !  
......Et je ne parle pas des liens qui se nouent et se dénouent dans son entourage proche...... on touche à l'irrationnel !.....
Si l’on avait une présidente, ce qui ne me déplairait pas, l’on retomberait sur les mêmes cas de figure !  

Saint Simon serait  des nôtres, à observer les politiques d’aujourd’hui, il aurait une belle brochette de portraits à nous offrir, et elle  serait plutôt féroce !

Une chose est évidente, c’est que tous ces élus, sont âpres au pouvoir : la place ne doit pas être si mauvaise ! 

dimanche 28 septembre 2014

MON DERNIER RENDEZ-VOUS AVEC RENÉ MAGRITTE.......

Il se passe toujours quelque chose ici !
Selon l'heure ou la saison......
Cette fois ci, et sans le chercher, c'est le merveilleux René Magritte qui m'est revenu en mémoire en observant les jeux de la lumière dans mes rideaux.......
Qui dirait à quoi ressemble la réalité des lieux, lorsque le soleil se fait magicien.......
On en oublie ce qu'il y a vraiment derrière ces fenêtres, ce qui prouve que :
l'on se fait bien son bonheur de l'intérieur ! ....et surtout pas en courant après ce que l'on voit chez les autres...
Photo perso MSG
vous souvenez vous aussi de ce carrefour (très "Magrittien") que j'ai photographié à la sortie de Munich........ je vous le remets pour le plaisir !
Photo perso MSG.

mardi 23 septembre 2014

CALLIGRAPHIE CHINOISE DU COTÉ DE DIJON : VOUS CHERCHEZ DES COURS ?

S’il est un art qui ne s’improvise pas, c’est bien celui la !

On voit fleurir ici et là, depuis le développement de l’enseignement du chinois,  des ateliers  dits “de calligraphie chinoise” animés par des personnes de bonne volonté, ayant pour objectif  de diffuser cet apprentissage. Mais, soyons sérieux.....  cela est bien léger, la plupart de ces animateurs n’ayant qu’une pratique bien superficielle et aucune formation approfondie !

J'appellerai plutôt ces prestations “initiation a la culture chinoise”, mais certainement pas "cours de calligraphie chinoise !"
Exercice d'étude en kaishu par Madina - 2012.  L'évolution se poursuit à ce jour.....
 Au royaume des aveugles les borgnes sont rois me direz vous !
Je répondrais : on ne devient  pas peintre en peignant seulement le dimanche, ni calligraphe, en prenant le pinceau une fois de temps en temps ! Même si la démarche est fort apaisante !
L’esprit européen n’est pas préparé à la rigueur de l’apprentissage de l’art de la calligraphie chinoise (qui n’a rien d'académique cependant !). 
Les français sont programmés  depuis l’enfance,   d’une part par  cette petite phrase entendue si souvent  : tu me fais un dessin, lequel dessin une fois réalisé, n’ayant pas plus d'intérêt que ça.....
d’autre part : par l’esprit de marché qui veut que l’art ait un prix et que la  créativité à tout crin se  doit d’être productive. voir provocatrice, d’ou sa conséquence :  le rejet de la copie.

La démarche calligraphique chinoise est toute autre  : elle est   longue, sereine et spirituelle.
Livre imperial réalisé par Madina.

Lorsque j’étudiais aux Beaux Arts, on ne nous faisait pas de cadeau. Les compliments étaient rares et l’apprentissage le fruit d’un travail personnel régulier et introspectif. Evidement, on étaient “évalués”, système français oblige, et il valait mieux faire profil bas lorsque le travail ne “plaisait pas” au prof !  Nos oeuvres étaient confrontées a celles des autres étudiants ce qui permettait de pratiquer la critique (les français sont très forts à ce petit jeu là) et d’alimenter l’autocritique.... mais donnait aussi un enseignement peu objectif. 
La pratique de la calligraphie chinoise est aux antipodes de cette formation. Je le constate tous les jours un peu plus !

Si vous souhaitez découvrir la culture chinoise (maintenant que les JO sont loin derrière et que trouver du matériel de calligraphie devient presque une chose confidentielle), vous devrez montrer de l'opiniâtreté, mais vous en serez bien récompensés.
Si vous voulez vous initier à la pratique de la calligraphie chinoise, vous devrez vous armer de patience, de ténacité et d’humilité. Mais quel bien être vous en tirerez !

Dans cette oeuvre de Zhang Wu (fondateur du style caoshu) et malgré un apparent désordre, la rigueur calligraphique est respectée. cette oeuvre a pourtant été exécutée par l'artiste en état d'ébriété, ce qui dénote une maitrise magistrale.

dimanche 21 septembre 2014

JOURNÉES DU PATRIMOINE : LES GRIFFONS FAUVES DE BRETAGNE, VOS CONNAISSEZ ?????

J'étais sortie, ce jour, du coté de l'Auxois pour visiter un château féodal, près de Vitteaux et, afin d'y faire quelques photos. Voyant le ciel plus que noir, je décidais d'abandonner mon projet patrimonique pour m'égayer un peu dans la nature.....
Je pris donc des petits chemins, tout petits chemins, du coté de Sombernon, et je tombais, tout a fait par hasard, après avoir croisé une propriété ayant appartenu au neveu de Jean Philippe Rameau, sur une exploitation proposant, haut et fort, en plein pays d'élevage de charolaise, la vente de limousines.....  Cela m'amusa, car ceux qui me connaissent savent que je suis une pure "charollaise" d'origine ! 
Photo MSG
Voyez sur ma photo  ces belles machines qui me décidèrent à m'arrêter..... J'aperçus, dans le champ tout proche, la toison ocre rouge des belles "pâtureuses".....
Photo MSG
 Avouez que le silo méritait une prise de vue.... quand soudain j'entendis de drôles de jappements..... je me retournais et vit un chenil abritant des Griffons fauves de Bretagne, l'une des plus anciennes races de chien courant d'origine française. j'allais les voir. Ils avaient l'air sympas ! J'avoue que je n'avais jamais vu  de chien de cette race et, sitôt rentrée, je cherchais quelques compléments d'information.....
Photo MSG
Je découvris que ces chiens étaient  déjà connus au XVIe siècle et décrits dans un manuel de Jacques Fouilloux - 1521-1580_
J'ai  pris les photos ci dessous  sur le site "choisir un chien", afin que vous puissiez mieux voir à quoi ressemblent ces toutous.
photo provenant du site "choisir un chien"
 J'ai appris que ce chien, plutôt intelligent était utilisé pour chasser le renard, le sanglier et le lapin, mais que c'était également un adorable chien de compagnie, bien que son gout de l'exercice le prédispose davantage à la pratique de la chasse. 
Chien courant, il serait cependant  pourvu d'un nez très fin !

peut être serait il bon aussi pour chercher la truffe !

Encore faudrait il qu'il évite, chaque fois qu'il en trouverait une, de pousser sa voix de "cogneur" (cri court et répété) afin de ne pas se faire repairer ! 
Bref, une  rencontre inattendue ! 
Photo provenant du site "choisir un chien" - Griffon fauve
de Bretagne.
Ce qui prouve que la chasse n'a pas que des aspects negatifs, puisqu'elle permet la sauvegarde d'un certain nombre de races de chiens, et donc celle ci.
Un petit salut amical aux sonneurs de trompes qui cherchent, à ce jour, à faire entrer au patrimoine de l'UNESCO les airs de vénerie. Je suis tout à fait d'accord !


dimanche 14 septembre 2014

VISITE MAGIQUE AU CHATEAU D'ANCY LE FRANC (YONNE) - une énigme à élucider......

 Visite au château  de la famille de Clermont Tonnerre.

Ce fut le fruit d'une erreur : j'avais choisi de voir une expo sur le thème de Diane chasseresse, et je croyais me rendre à Tanlay..... que je connaissais déjà, mais que j'avais visité il y a fort longtemps.
Je ne regrette pas cette erreur, car je ne  connaissais pas l'intérieur d'Ancy le Franc. Intéressante fut  la découverte qui en a découlé ! Beaucoup de surprises m'y attendaient.... a commencer par ces bergamotiers en caisses placés devant l'entrée principale du château.
Dans l'allée principale, un bergamotier 

A Ancy le Franc, comme à Tanlay, on entre dans des demeures  de pur style renaissance et les personnages célèbres qui y ont vécu ou y ont passé forment une liste trop longue à citer ici ! Tous à vos guides..... 
 Ce que j'ai apprécié, ce sont ses belles façades, son parc magique, ses plafonds à caisson d'époque, ses beaux planchers marquetés., ses peintures et ses meubles .....
La folie..... avec un peu de chauffage, j'en ferai bien ma petite maison !
 Peintures, meubles, lustres et pendules, tout est sujet à surprise, dans une ambiance calme et sans ostentation..... et pourtant, que de merveilles !
Chaque époque a laissé sa trace, comme ce mur du 18e peint dans le gout de l'époque et inspiré par les découvertes botaniques...... Montbard, fief du naturaliste Buffon est toute proche ! 
Le cabinet : Je n'ai pas pris le cabinet dans son ensemble car il était dans l'ombre, et ses pieds torsadés noirs ne se royaient hélas pas. Je n'avais pas de pied photo pour photographier en pause.

 J'ai été amusée par un très joli cabinet en marqueterie datant du 17ème,  dont les tiroirs, peut être "retapés", vu l'entrée de serrure,  étaient curieusement marquetés. Voir la photo ci dessus. Je n'ai jamais vu cela. Tout le reste du meuble,  d'époque renaissance, était fort soigné, mais ces tiroirs, eux, étaient traités de façon un peu grossière, à la façon des écailles de tortue, (et non pas en écaille de tortue) : mystère. Je me demande encore s'il s'agit de tronçons de branches, peut être de buis, débitées finement en bois  "debout".... Peut être que quelqu'un saura me renseigner. Je n'avais jamais vu cela.....
Je me garderai bien de vous montrer toutes mes autres découvertes, car le château mérite votre visite..... profitez en le week end prochain !.... journées européennes du patrimoine. Il y a aussi une expo d'art contemporain dans le parc. Attention, l'intérieur du château est peu éclairé, ce qui préserve les oeuvres : préférez donc un jour lumineux.

dimanche 7 septembre 2014

L'HERMIONE AU JOURNAL DU SOIR : 2 PETITES MINUTES DE REPORTAGE SEULEMENT.......

l'Hermione, dont le mat central a été privé de son dernier élément, pour passer sous le pont transbordeur  de Tonnay-Charente  (classé aux monuments historiques).
 Comme je vous le disais sur le post precédent, ce reportage en direct aurait tout à fait été possible. Ces images en témoignent......Quel dommage.......
Photos prises par moi pendant les 2 minutes de reportage
Le bateau tire une salve avec ses canons tout neufs.



Cliché MSG prix sur ma télé, en panoramique. On s'y croirait !
Le Mat central a retrouvé sa "flèche". L'Hermione navigue dans l'estuaire de la Charente...... ses passagers ont du avoir le coeur qui battait très fort !..... Toute la fierté d'une Région mais aussi de nos forêts françaises...... (pas moins de 4000 chênes pour la construction !)
Je me souviens, avec respect, d'avoir  vu construire sa carène, à Rochefort, dans le bassin de radoub......
et je me dis que j'aurais bien voulu voir sur pied les beaux arbres de nos forêts qui ont servi à construire, d'une pièce, ses mats ou sa coque. Ce devait être quelque chose de majestueux ! Et j'aurais aussi aimé voir "tordre" les cordes dans la grande corderie royale..... voir, coudre les voiles......
J'espère qu'on nous prépare, quelque part, une émission sur son départ pour l'Amérique et sur les étapes du voyage, mais aussi sur les essais avant le départ pour les Canaries.......
Constructions:
A voir sur Youtube, l'Hermione en  image : les étapes de sa construction :