jeudi 15 mai 2008

MIEUX COMPRENDRE LE PEUPLE CHINOIS


Ces quelques petits extraits du blog
Périgrinations de l’Est
(http://florent.blogs.com/ )
vous donneront peut être envie d’en savoir plus SUR LA REALITE chinoise. Si oui, vous pourrez y accéder directement par son adresse dans la marge.

Tibet, Jo et autres ostracismes
« …… Les choses changent, en Chine, comme ailleurs.
Tirer sur l’herbe ne la fait pas pousser.
Les « droits de l’homme » ne sont pas à mes yeux un dogme applicable immédiatement et sans négociations. Ils sont d’émanation européenne …
Le monde repose sur plusieurs pieds ; les droits de l’homme peuvent s’adapter à cette situation…..etc….

Mais ce qui est fort intéressant, c’est le commentaire d’un juriste qui suit, ainsi que ceux qui lui succèdent :

petits extraits......

« Je me rends régulièrement en Chine pour enseigner le droit français. J’y enseigne - entre autre – les droits de l’homme. ….
1/On ne m’a jamais empêché de faire cours. J’enseigne dans l’équivalent d’Harvard en Chine, la moitié des juges de la Cour Suprême de Chine (équivalent de notre Cour de Cassation) proviennent de cette université là. Je fais mes cours librement et je ne reçois d’instructions de personne….etc
2/ La société est une société dont les valeurs sont le confucianisme et non pas le christianisme. Il est fréquemment oublié que les droits de l’homme est la dernière émanation historique des concept de la chrétienté…..etc
3/ La société chinoise n’est pas notre société. En terme de coutume ou de rapports humains, nous sommes très éloignés de leur société. Etc…….
4/ une grande notion du respect. Etc.
….le « droit de grève » français est perçu comme une insulte faite aux usagers d’un service, aux patrons qui donnent du travail, à l’économie nationale… J’ai trouvé plus difficile d’enseigner les droits du travail que les droits de l’homme : les incompréhensions sont sans fin… Les bases de culture sont différentes : le confucianisme et le christianisme n’ont pas les mêmes valeurs fondamentales. L’un prône l’harmonie de la société (négation de l’individu), l’autre met en avant l’individualité. …
La Chine avait proposé de développer ses propres droits de l’homme en mettant en avant : le droit de se nourrir à sa faim, d’être soigné (il n’y a pas de sécurité sociale en Chine) et de vivre dans un environnement respectueux de l’écologie. Dans cette perspective, les problématiques soulevées par la Chine correspondent aux nécessités sociales du pays. Sont elles plus fondamentales que la liberté d’expression et le droit de vote ?…..etc …..

Vraiment je ne mets que quelques brides, mais je trouve qu’il est bon parfois de regarder par l’autre bout de la lorgnette pour comprendre les pour et les comment des autres civilisations ! Nous ne sommes pas des modèles bien brillants, et comme le cite l’auteur :

« ce n’est pas avec des idées répondant aux préoccupations des paysans du XVIIIe siècle qu’on répondra aux défis du XXIe siècle. Il est temps de remettre la main à la pâte ! »….
A lire absolument dans son entier..

1 commentaire:

cavatine a dit…

Hello!
j'avais déserté, tu as raison mais je suis prise par beaucoup de choses et les exams ne sont pas encore terminés...C'est pour la semaine prochaine et j'ai commencé mes recherches d'emploi...
Pour ton blog, c'est personnel l'envie de poursuivre ou pas...je pensais que tu y prenais du plaisir, mais ce n'est peut-être pas le cas?Il y a un certain nombre de boggueuses qui arrêtent...pour revenir plus joyeuses et motivées qu'auparavant!
Ton post sur la Chine est intéressant et donne à réfléchir!
Bon we et à bientôt!
Biz!