dimanche 11 décembre 2011

LE BATEAU D'HATCHEPSOUT : UN DOCUMENTAIRE TOP

Plutôt que d'acheter une reproduction
j'ai réalisée cette peinture moi même, sur papyrus,
à mon retour  d'Egypte - le petit berger, tombe de Nacht - 18e dynastie.
 Arte nous a proposé samedi une documentaire particulièrement vivant. Il s'agissait de la reconstitution d'un navire de la 18ème dynastie - règne d'Hashepsout. Comme l'égyptologie m'a toujours fascinée, j'ai fait mon petit reportage...... afin que vous ayez envie d'aller sur Arte replay pour voir ce document exceptionnel.  qui y restera pendant une semaine ....


Petits trésors rapportés de Karnak .
J'ai trouvé le scarabée foncé a coté du grand scarabée du temple !
 L'enjeu : reconstruire le bateau de guerre de ce pharaon,  pour prouver que les égyptiens avaient bien navigué en Mer Rouge, et parcouru la route du Pays de Pount. Les archéologues sont partis  de si peu de choses : un bas relief de Deir el Bahari, deux bateaux antiques, la barque solaire de Giseh,  un bateau de pêche miraculeusement rescapé, les bas reliefs du mastaba du Louvre...... 
Les pièces de bois qui constituent la nef sont en bois brute,
assemblés comme un puzzle,seulement par tenon et mortaises
et calfeutrés avec du lin et de la cire d'abeille. Chaque pièce est
différente de sa voisine afin de "caler" l'ensemble.
Ils ont choisi le pin Douglas, le plus proche du cèdre utilisé autrefois. Partageant leurs recherches avec des scientifiques, et avec une équipe de constructeurs navale traditionnels égyptiens, 
ils ont réussi, après beaucoup d'efforts, à reconstruire cette grande nef et à la faire naviguer en mer !
sur ce bas relief on voit les outils qui sont très proches de la
forme de ceux qu'utilise encore le constructeurs du bateau archéologique.
 La nef construite pèse 60 tonnes. Elle n'a pas de quille. Elle  est seulement lestée par des cailloux, et maintenue sur son parcours par deux énormes avirons. Elle est mue (occasionnellement par les rames ) mais plutôt par une voilure carrée de coton. Les navigateurs ont du recréer la navigation, sans cartes et sans instruments. 
"Min"  fait du cabotage sur la Mer rouge avec pour navigateurs
toute l'équipe qui l'a construit.
 Si vous voulez découvrir d'autres très beaux bateaux antiques, je vous propose d'aller faire un petit tour sue le site suivant : les dessins sont particulièrement soignés...





2 commentaires:

tubermamie a dit…

Une petite pensée pour le "bourlingueur" navigateur de la famille qui sera surement intéressé par cette émission, s'il arrive à la capter aux antipodes !

Anonyme a dit…

.Du Chaton aux Egyptiens. Où est parti le spleen ? Est-il est passé par ici, repassera-t-il par là…. ?
Oui : Bourlinguer...! Nous bourlinguons tous, à chacun(e) sa façon. Et toutes les sensations y passent, allant du jour ... au rêve, comme illusions magiques.
Mais pour revenir au petit chat, ce mignon qui semblait tristement être pendu par les yeux (...oh, féroces imaginations), que ne bourlinguerions-nous jamais assez, justement, pour aller de passions odorantes pour truffes secrètes, par exemple ou autres univers de voyages, … à silences et calmes complets, autres instants si difficiles à saisir ?
Etats passagers, instants précieux que tu décris dans toutes tes pages… instants de calligraphies que tu dis « débutantes » ou autres instants de décors, ainsi nous laisserons s'envoler librement tous ces beaux spectacles qui, d'un "clic" mystérieux, reviendront toujours si vite à nous.
Mais alors : lesquels choisirons-nous de laisser revenir ? Et le spleen du chaton ? ...Plus jamais sera là ?
Le chtit