vendredi 20 juillet 2012

L'ART DE LA CALLIGRAPHIE EN MUSIQUE : LI BINQUAN

De site en site et de blog en blog, a la recherche des “fragrances de fleurs”  de Huang Tingjjian,  j’ai atterri par le plus grand des hasards  sur le site de Li Binquan . 
Si vous avez un peu de temps, je vous engage à prendre un moment pour  visionner les vidéos qui y sont proposées. Il s’agit de “performances” alliant la musique et la calligraphie. Elles sont filmées comme seuls savent le faire les chinois. Une démonstration magistrale et assez époustouflante, le tracer de caoshu  en direct et au rythme des instruments.

Image venant du site de l'artiste.
 Je me suis dit que l’on était  tout à fait à l’opposé de l’image de silence et de sérénité qu’on peut imaginer dans la pratique de cet art. Qu’il y avait quelque chose qui sonnait faux.
  Ce qui m’a frappée, c’est que, au delà de la performance, on a tout à fait l’impression que le calligraphe est isolé dans sa “bulle”. Fait-il  corps étroitement avec la musique ? Je n'en suis pas persuadée...... Alors, pourquoi se donner en spectacle ?

 Je ne puis vous en dire plus, car la traduction française est trop  incomplète et mon chinois trop balbutiant. J’ai cru comprendre que ces performances avaient donné lieu à des débats animés à l’université de  Tsinghua   à Beijing. La question posée semblait être : “intégration de l’art traditionnel de la calligraphie à l’évolution des technologies contemporaines “

 Aussi brillante que soit la performance (j'applaudis l’excellence de l’artiste et la beauté des images et de la musique) pour ma part,  je  pense du fond de mon petit ermitage que la quête calligraphique est toute autre,   en tout cas bien trop intime pour en faire un spectacle. Cette performance ne ramène-t-elle pas cet art au niveau des arts plastiques ? Il me semble pourtant que sa pratique  est toute autre.....
Depuis mon humble pinceau, je préfère, et de loin, le silence, dans ces moments sereins où le temps n’a plus prise.
D’ailleurs, je m’aperçois que je n’ai jamais photographié les musiciens......... 

D'autres calligraphes sont proposés  sur le site
L'adresse : 

Je pense que vous serez surpris.

4 commentaires:

Sérénité'art a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Sérénité'art a dit…

J'ai effacé le premier commentaire car il n'était pas assez clair. Donc,
Je voulais dire : je me demandent ce que peuvent en penser le plasticien Yan Pei Ming d'un coté, et, de l'autre, le calligraphe Shi Bo ?

Sérénité'art a dit…

Je vais plus loin et j'imagine que deux autres personnalités pourraient entrer dans la discussion : le peintre Fabienne Verdier et l'académicien François Cheng, tous vivant en France. Ce pourrait être un moment très intéressant, car les positions de chacun sont si diffèrentes !

Sérénité'art a dit…

J'ai oublié le musicien et le metteur en scène........ mais aucun n'habite en France ! Je me tais et vous laisse la parole !