mardi 29 novembre 2011

A GRIGNAN : TRUFFE : LA DECOUVERTE FABULEUSE .

C’est le scoop de la semaine dans le milieu truffier.
Coïncidence,  je tiens l’information de Gérard Chevalier lui même en compagnie de qui je  déjeunais récemment et qui a été contacté pour définir l'espèce ci dessous trouvée !


Mme de Sévigné venait chez sa fille à Grignant
 Cette découverte des magnatum à Grignan est exemplaire !.  Mme de Sévigné  n’avait jamais vu ça dans ces terres ! 
En regardant le reportage qui en a été fait, je me suis prise à penser  que si quelqu’un qui ne s’y connait pas ne les jugeait que sur leur mine, ces truffes “blanches”, (plutôt couleur de terre !)  passeraient probablement assez vite à la poubelle : visuellement, elles ont tout l'air  de maigres patates !.... et pourtant.....


Tuber magantum picot

Tuber magnatum : photo aimablement communiquée par Yves Sweitzer

truffe blanche d'Italie, photo aimablement communiquée par Yves Sweitzer
  L’intérêt a jaillit lorsque  la rabassère surprise les a ramassées  : elle a donc porté sa trouvaille à un spécialiste, lequel a posé la question à notre ami de l’INRA....   “la chose” si quelconque  au départ est devenue particulièrement intéressante, surtout lorsqu’on réalisa, vérification faite, l’enjeu qu’elle représentait ! Ces Tuber inespérés dans un pays où l’on n’a jamais songé à les chercher, sont tout a coup  devenus le to kalon* de ce bord de ruisseau de la Drome ! Car si la magnatum n’a rien d’attrayant, visuellement,  au palais, qu’elle révélation, quelle longueur en bouche, quelle finesse  !


Gerard Chevalier - chercheur à L'INRA - spécialiste de la truffe.

Gérard, qui parcourt l’Europe en tout sens pour observer, en particulier, la truffe de Bourgogne dans ses différents habitats,  et les autres, par intérêt scientifique,  pense qu’il n’y a aucun rapport, en ce qui concerne leur venue,  avec le réchauffement climatique, mais qu’il serait intéressant de prospecter, car la région peut receler d’autres truffières identiques.....
En tout cas, cette découverte prouve que lorsqu’on vit sur des routines, l’on passe parfois, par manque de connaissance,  à coté de choses qui en valent la peine. Plus interessant pour la trufficulture : les gens de là bas pourront probablement, après analyses du sol et du climat, s’autoriser à planter de la magnatum !
*"to kalon" veut dire "le beau" en grec, en plilosophie.


Je vous communique aussi l'une des références que m'a adressé , avec celles des journaux télévisés, 
Yves Sweitzer. Vous y trouverez d'autres détails.

Dans cet article, le maire, Yves rousset Rouard, maire de Ménerbes  s'exprime. Ma réponse dans le commentaire.

4 commentaires:

tubermamie a dit…

Pour info : tuber est masculin, d'où les accords.

tubermamie a dit…

réponse à Yves Rousset Rouard, le maire de Ménerbes , qui ne soit pas être très connaisseur en matière de cavage ! : les chiens marquent toutes les espèces de truffes, y compris celles qui ne se mangent pas pour des raisons diverses. C'est bien connu ! alors a plus forte raison celle là ?

Didier a dit…

Excellente information ! Le Tuber magnatum arriverait donc en France... Encore un effet du réchauffement climatique ?

Oui Tuber c'est masculin car c'est ainsi en zoologie et en botanique le genre Tuber doit commencer aussi une majuscule comme pour tous les noms qui désignent les classes, les ordres et les familles en botanique et zoologie. Donc vive le Tuber magnatum, le Tuber uncinatum, le Tuber melanosporum, le Tuber mesentericum etc.

Pour le Maire de Ménerbes, je connais un mycologue qui utilise son chien pour rechercher toutes les espèces d'hypogés qui pourraient se trouver dans le sol en vue de les collecter pour les étudier. Je connais une personne qui au contraire cherche à apprendre au chien à délaisser certaines espèces au profit d'autres...

tubermamie a dit…

Oui, Didier,
Je connais moi aussi des caveurs qui dressent leurs chiens a ne pas marquer certaines espèces. L'un d'entre eux m'a dit 'qu'il cassait son chien" lorsque celui ci lui rapportait une truffe indésirable.
Vous avez raison, Tuber prend une majuscule !
J'hésite toujours ! Je vais corriger le texte.
Pour ce qui est du réchauffement climatique, Gérard me disait qu'il ne pensait pas que ce soit le cas. Il pense seulement que les gens de la Drome ne cherchent que les truffes noires et les truffes d'été. Ce serait intéressant de savoir si d'autres caveurs ont trouvé ce genre de Tuber, maintenant que la chose est connue.